background preloader

LRU-RCE

Facebook Twitter

LA LRU CONTINUE. Abus-de-pouvoir-les-derives-de-la-gouvernance-des-universites-depuis-la-lru_1700808_3232. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Des enseignants-chercheurs de l'Université de Paris VIII Vendredi 11 mai après-midi l'université Paris VIII a connu des événements qui sont la parfaite illustration des dérapages auxquels peuvent conduire les pouvoirs excessifs accordés à un président d'université depuis la LRU.

abus-de-pouvoir-les-derives-de-la-gouvernance-des-universites-depuis-la-lru_1700808_3232

De quoi s'agit –il ? Du refus par l'intersyndicale des enseignants-chercheurs et BIATOS de voir voter les statuts du futur Pôle de Recherche et Enseignement Supérieur (PRES, qui associe dans un premier temps Paris VIII et Paris X) sans qu'ait eu lieu un débat sérieux et constructif sachant que la très grande majorité des enseignants-chercheurs est favorable à cette création. Fédération des Syndicats SUD Étudiant. Au lendemain des élections présidentielles, ce lundi 7 mai au matin, Valérie Pécresse, ex-ministre de l’enseignement supérieur se félicitait des choix du nouveau président de ne pas modifier les réformes mises en œuvre dans les universités ces dernières années. Quelle politique pour le Front de Gauche concernant la recherche? Je poste ici un texte que j'ai écrit concernant la recherche et l'enseignement supérieur et les mesures qu'un gouvernement dominé par le FDG pourrait prendre.

Quelle politique pour le Front de Gauche concernant la recherche?

Texte publié initalement sur le site internet de la campagne FDG pour les présidentielles de 2012. Pour un dispositif de recherche et d’enseignement supérieur permettant le développement de connaissances accessibles à toutes et tous. Declaration_commune_CNESER_19_03_2012.pdf (Objet application/pdf) Les syndicats et le président. LRU : « Il faut revoir le mode de gouvernance des universités »... seulement ? Si Poolp relaye, ci-dessous, l'entretien qu'Isabelle This Saint-Jean a accordé au quotidien Libération, le 2 janvier dernier, ce n'est pas pour s'en étonner, mais bien pour confirmer la constance d'un PS qui n'a jamais été contre la loi LRU, sauf peut-être au Parlement, en situation de minorité...Passons rapidement sur quelques postures démagogiques d'I.

LRU : « Il faut revoir le mode de gouvernance des universités »... seulement ?

This Saint-Jean parlant -à quel titre ? - au nom d'une communauté universitaire qu'elle dit avoir été "prête à des réformes". Passons sur la fausse autonomie des universités que l'actuelle mise sous tutelle (du rectorat) des universités déficitaires démontre en partie. L'autonomie, la menace qui pèse sur le système éducatif. La décentralisation devrait confier l’université aux Régions. "Comment sauver l’Université française ?" Les points de vue de Laurent Bigorgne et d'Yves Lichtenberger. Quel bilan peut-on tirer de la loi LRU sur l’indépendance des universités ?

"Comment sauver l’Université française ?" Les points de vue de Laurent Bigorgne et d'Yves Lichtenberger

L.B. C’est un texte voté en 2007 et qui est encore en cours de mise en œuvre. Cette grande réforme dessine un paysage à dix ans. On connaîtra vraiment le bilan de la loi LRU dans les années 2015-2020. Il n’empêche que l’on commence à en ressentir les premiers effets. Le sarkozysme universitaire : assez de mensonges ! Affichée comme une réforme phare de son mandat, la politique universitaire de Nicolas Sarkozy est plutôt le symbole de ses reniements, de ses mensonges et de ses échecs. Alors que le gouvernement se vante d’avoir sanctuarisé le budget de l’enseignement supérieur en ces temps d’austérité jamais connus, la vérité doit être rétablie et le malaise profond qui étreint nos universités et la communauté étudiante ne doit pas passer sous silence. Comment se protéger d’une gouvernance à la sauce LRU? » Élections à l'université Paris Ouest.

La loi LRU a été créée, en partie, pour renforcer les pouvoirs des présidents d’université.

Comment se protéger d’une gouvernance à la sauce LRU? » Élections à l'université Paris Ouest

Ceux-ci, à l’instar d’un « chef d’entreprise », sont amenés à se prononcer sur des décisions liés à l’embauche des « employés » de son entreprise. En principe, le président peut s’opposer, sans autre forme de procès, au recrutement d’un enseignant-chercheur, pourtant dûment élu par des comités de sélection (les anciennes « commissions de spécialistes »). Pour contre-carrer les dérives potentielles d’une telle hyper-présidentialisation du pouvoir, Bernadette Madeuf avait été la seule candidate à s’être engagée, en 2008, à respecter la séparation des pouvoirs entre le pouvoir législatif (le CA) et le pouvoir exécutif (la présidence).

Ainsi, elle ne s’est pas présentée comme tête de liste au CA, et a interdit le cumul des mandats au sein de l’équipe présidentielle. Les vice-présidents ne sont pas membres des conseils centraux, ni directeurs d’UFR. Like this: Comité de suivi LRU : un bilan catastrophique. Ce sont aujourd'hui 8 universités "autonomes" qui vont être mises sous tutelle en raison de leur budget déficitaire sur deux années, conséquence indirecte de la LRU.

Comité de suivi LRU : un bilan catastrophique

Qui cela étonne-t-il ? Les huit uni­ver­si­tés fran­çaises pla­cées sous sur­veillance des rec­teurs après deux défi­cits suc­ces­sifs sont: Paris 6, l'ENS Cachan, Paris 13, l'université de Savoie, Nice Sophia Antipolis, Bordeaux 3, Limoges et l'INSA de Rouen, a-t-on appris mer­credi de source proche du dossier. Le 17 novembre, le ministre de l'Enseignement supé­rieur Laurent Wauquiez avait annoncé que les bud­gets de ces huit uni­ver­si­tés — sur 83 — seraient défi­nis par les rec­teurs et qu'un "comité des pairs" allait être créé pour accom­pa­gner leur ges­tion budgétaire. Quiz sur l’élection des présidents. Budgets 2012 : seront-ils sincères ? Trois Pinocchios pour Wauquiez. Reconstruire la recherche après les années Sarkozy. Alors que le gouvernement a annulé le financement du programme sur «les contaminants de l'environnement et leurs effets», la recherche a besoin d'une «remise à plat radicale», réaffirme Alain Trautmann, directeur de recherche au CNRS, qui attend du candidat François Hollande, «indécis et flou en la matière», une position claire.

Reconstruire la recherche après les années Sarkozy

Fin novembre 2011, on a appris que, sur décision du ministère de la recherche et de l'enseignement supérieur, l'Agence nationale de la recherche (ANR) avait annulé son programme 2012 de financement sur les contaminants de l'environnement et leurs effets, programme lancé à peine un an plus tôt... On sait que les cancers liés à l'environnement sont en forte croissance, et que l'étude de l'impact des contaminants environnementaux sur les écosystèmes, les organismes et la santé humaine sont des sujets de recherche d'une grande importance sociétale.

Dans le contexte actuel, les petits ajustements et autre demi-mesures ne sauraient suffire. «Il faut revoir le mode de gouvernance des universités» Isabelle This Saint-Jean, ancienne présidente de Sauvons La Recherche (SLR), est conseillère auprès de Vincent Peillon pour le supérieur dans l’équipe de campagne de François Hollande.

«Il faut revoir le mode de gouvernance des universités»

Elle répond aux question de Libération sur l'autonomie des universités quatre ans après le vote de la loi LRU, ou «loi Pécresse», et alors que pratiquement toutes sont devenues autonomes le 1er janvier dernier. Quel bilan faites-vous de la LRU ? Je vais avoir du mal à trouver des points positifs. Toute la politique menée depuis l’arrivée de Nicolas Sarkozy au pouvoir est une grande occasion manquée.

La communauté universitaire était prête à des réformes. Pour vous, il s’agit donc d’une fausse autonomie ? Tout à fait, c’est une fausse autonomie. Crispations dans la grande université en gestation. E processus qui doit conduire l'essentiel de l'enseignement supérieur girondin vers la constitution d'une université unique en 2014, connaît quelques petits grippages.

Crispations dans la grande université en gestation

Les comités techniques regroupant les représentants du personnel de Bordeaux 1 (sciences), Bordeaux 2 Victor-Segalen (médecine, sciences de l'homme) et Montesquieu-Bordeaux IV se sont prononcés contre la note de préconisation élaborée par le Pres (Pôle de recherche et d'enseignement supérieur), qui est en quelque sorte la préfiguration de cette université unique. Quant à l'Institut polytechnique de Bordeaux, qui fédère la plupart des écoles d'ingénieurs, son conseil d'administration s'est prononcé à une large majorité contre ce document pour des raisons spécifiques, à l'inverse de celui de Sciences Po, qui a voté pour. 60 000 étudiants.

«L'autonomie est une des plus belles réformes du quinquennat» Laurent Wauquiez, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, défend le bilan de la LRU quatre ans après le vote de la loi, et alors que quasiment toutes les universités sont désormais passées à l'autonomie le 1er janvier dernier.

«L'autonomie est une des plus belles réformes du quinquennat»

Quel bilan faites-vous de l’autonomie ? Le principal acquis, c’est d’avoir libéré la créativité et l’initiative des universités. Les présidents et les universitaires ont su se saisir des atouts l'autonomie. Interview de Louis Vogel, président de la Conférence des présidents d'universités (CPU) Ce 1er janvier 2012, en vertu de la loi LRU (liberté et responsabilité des universités) d'août 2007, les 8 dernières universités ont basculé dans l'autonomie. A ce jour, 80 universités sur 83 sont donc autonomes, Antilles-Guyane, la Polynésie et la Réunion devant sauter le pas d'ici à fin 2012. Grande réforme du quinquennat de Nicolas Sarkozy, l'autonomie induit des transferts de charges qui ne sont pas sans lourdes conséquences financières pour les universités (La Tribune du 20 décembre 2011). Une situation d'autant plus délicate que, face à la crise, le gouvernement, qui s'apprête à attribuer aux universités leurs dotations respectives pour 2012, pourrait leur demander de mettre en réserve deux fois plus de crédits de fonctionnement qu'en 2011.

UnivLorraine

Autonomie des universités : la rigueur gâche la fête. Le Monde | • Mis à jour le | Par Benoît Floc'h Le président de la République pouvait espérer un aboutissement plus éclatant pour l'une des réformes phares de son quinquennat. Tandis qu'au 1er janvier 2012, à quelques semaines du premier tour de l'élection présidentielle, 80 des 83 universités françaises seront autonomes, les déboires budgétaires d'une poignée d'entre elles, fin 2011, ont un peu gâché la fête.

Les opposants à la réforme n'ont pas manqué de souligner qu'ils "l'avaient bien dit". Il n'en reste pas moins que la réforme arrive à son terme, conformément au calendrier fixé en 2007. Le 1er janvier, huit nouvelles universités rejoignent le peloton des établissements "libres". Les universités autonomes excédentaires de 120 millions d'euros, selon Wauquiez. Les 73 universités autonomes devraient présenter dans leur ensemble un budget 2011 excédentaire de "120 millions d'euros", a annoncé mardi 20 décembre à l'Assemblée nationale le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Laurent Wauquiez.

Le ministre répondait au député PS Gwendal Rouillart qui estimait que "depuis le vote de la loi LRU [sur l'autonomie des universités] en 2007, nos universités connaissent une période de graves incertitudes et ce partout en France". "Cela se traduit concrètement par l'incapacité voire le refus d'un certain nombre d'entre elles de voter leur budget", a ajouté M.

Rouillart, lors des questions au gouvernement. "Nous étions censés avoir l'autonomie des universités, nous n'avons obtenu en réalité que l'autonomie de la tutelle", a-t-il poursuivi. En octobre, plusieurs établissements autonomes ont été placés sous la surveillance des recteurs pour deux déficits successifs en 2009 et 2010. M. Les fusions d'universités s'accélèrent, Actualités.

Autonomie des universités : ce que promet Hollande, Election présidentielle 2012 - Les Echos.fr.

Les X

100 emplois manquent à l’université. Les dangers de l'autonomie de l'université - Nou lé Kapab - Témoignages.RE - Nout Zournal OnZeWéb - Université. La précarité au quotidien. FercCgt_CourrierSauvadet_2012-01-03.pdf (Objet application/pdf) Les ravages de la LRU (245) L’UNEF se mobilisera demain contre le Grand Etablissement de Lorraine. Pour réduire son déficit, l'Université de Rennes 1 gèle 33 postes en 2012 ! Le 16 décembre prochain le conseil d’administration de l’université de Rennes 1 votera le budget 2012 de l’université. Ce budget, présenté en équilibre, est proposé avec une réduction des dépenses de 3,9 millions d’euros.

Pour réduire son déficit, L'université de Rennes 1 gèle 33 postes en 2012 ! Communiqué de presse des syndicats FERC SUP CGT et SNTRS CGT. Jean-Luc Mélenchon ravage la LRU.