background preloader

Peste noire

Facebook Twitter

Les épidémies et les pestes au Moyen Âge. Le fléau des fléaux La liste des épidémies au Moyen âge est impressionnante. L'Angleterre paye son tribut; on cite les pestes de 1198, 1315; 1366, 1407. Les armées ne restent pas indemnes. La dysenterie épidémique décime les Croisés assiégeant Antioche (1098); des affections contagieuses atteignent les troupes de Frédéric Barberousse, marchant sur Rome (1167). La peste disperse les soldats de Henri VI devant Naples (1193) et ceux de Beaudourn en Syrie (1202). Le scorbut exerce d'affreux ravages au siège de Damiette (1218). Trois fois saint Louis (Louis IX) ne peut empêcher la contagion d'attaquer ses compagnons d'armes : lorsqu'il marche contre Henri III d'Angleterre (1242-1243), en Égypte (1250), près de Tunis (1270) ; il succombe alors lui-même.

. (1384), de Charles VIII (1496) éprouvent de ce fait de grandes pertes. Saint Louis et les pestiférés de Carthage, par Lethière. Sous une peau La peste noire.En 1346, un autre fléau succède dans les contrées lointaines de l'est Chine , Tartarie . Ossuaire de Sedlec. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Chapelle funéraire de Tous-les-Saints et cimetière de Sedlec. Histoire[modifier | modifier le code] En 1348, la peste noire frappe durement la Bohême et cette année-là, ce sont quelque trente-mille personnes qui y sont enterrées. Après les croisades contre les Hussites, une partie du cimetière est supprimée et les os entreposés près de la chapelle funéraire. Les premières mentions d'une décoration avec les os humains de cette chapelle remontent au XVIIe siècle.

Entre 1700 et 1709, une reconstruction baroque de la chapelle de Tous-les-Saints est entreprise sous les ordres et sur les plans de l'architecte Jan Blažej Santini-Aichel également chargé de la reconstruction de l'abbaye cistercienne dont dépend le cimetière. On estime à quarante mille le nombre de personnes dont les restes sont entreposés dans l'ossuaire. Voir aussi[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] Ossuaire de Sedlec. Peste noire 1347-1352. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La peste noire est une pandémie de peste bubonique[1],[2], causée par la bactérie Yersinia pestis[3], qui a touché la population européenne entre 1347 et 1352.

Elle n'est ni la première ni la dernière épidémie de ce type, mais elle est la seule à porter ce nom. En revanche, elle est la première épidémie de l'histoire à avoir été bien décrite par les chroniqueurs contemporains. On estime que la peste noire a tué entre 30 et 50 % de la population européenne en cinq ans, faisant environ vingt-cinq millions de victimes[4]. Cette épidémie eut des conséquences durables sur la civilisation européenne, d'autant qu'après cette première vague, la maladie refit ensuite régulièrement son apparition dans les différents pays touchés : entre 1353 et 1355 en France, et entre 1360 et 1369 en Angleterre, notamment.

Les épidémies précédentes[modifier | modifier le code] Le Moyen Âge fut traversé par de nombreuses épidémies. Origines[modifier | modifier le code] LA GRANDE PESTE DE 1348 PAR JEAN DE VENETTE - HISTOIRE GEOGRAPHIE CITOYENNETE. Peste Noire de 1347 Nouvelle lumière sur la Peste Noire : La connexion cosmique. © InconnuPeinture médiévale de la Peste Noire Nouvelle lumière sur la Peste Noire - la connexion cosmique par le dendrochronologue1Mike Baillie de la Queen's University de Belfast en Irlande.

Je viens de finir de lire ce livre et tout ce que je peux dire est : Wow ! C'est un livre intense ! Pas un livre long, d'ailleurs - juste 208 pages y compris les annexes. Il est concentré et économique sans mots inutiles ou vains radotages. Oh oui ! Peut-être pas. La Chine, où la Peste Noire est prétendue avoir pris son origine, a perdu la moitié de sa population (passant d'environ 123 millions à environ 65 millions).

Une recherche récente sur les nombreuses traces de morts européennes suggère également un chiffre de 45 à 50% de la population européenne totale qui est morte au cours d'une période de quatre années, bien que les chiffres fluctuent selon les endroits (ce qui est un problème comme nous le verrons). En Allemagne et en Angleterre, cela fut probablement plus proche de 20%. Samuel K. Un... L'histoire de l'année 1348 - une chronologie de 1348. 1348. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette page concerne l'année 1348 du calendrier julien. Événements[modifier | modifier le code] Europe[modifier | modifier le code] La pandémie de peste noire continue ses ravages : 25 millions de victimes en Europe (autant en Asie).

Transmise par les bateaux génois dès 1347, elle se répand dans les ports méditerranéens avant de se généraliser en Europe occidentale. Arrivée à Marseille en fin 1347, elle dévaste la Provence, remonte la vallée du Rhône (Avignon) pour atteindre Paris en août à la vitesse de 75 km par jour. Bûcher de Juifs pendant la peste noire. Art et culture[modifier | modifier le code] Naissances en 1348[modifier | modifier le code] 11 avril : Andronic IV Paléologue, empereur byzantin.

Décès en 1348[modifier | modifier le code] Origine de la peste en Europe : une histoire de climat. Par Jacques Henry. Pour une fois l’étude du climat (passé, entendons-nous bien) vient d’éclairer le mécanisme des grandes pandémies de peste qui ravagèrent l’Europe du XIVe au XIXe siècle. Elle explique aussi la raison pour laquelle un réservoir de la bactérie responsable de ce mal (Yersinia pestis) persista aussi longtemps dans cette même Europe défiant toutes les théories épidémiologiques qui prévoient qu’une épidémie s’éteint d’elle-même.

L’hypothèse du réservoir de la bactérie de la peste fut pendant longtemps le rat noir ou « rat des villes » comme le nommait Jean de la Fontaine et le vecteur de transmission à l’homme fut reconnu comme étant la puce (Xenopsylla cheopsis) qui se complait aussi bien avec le rat qu’avec l’homme. Le rat a depuis des temps immémoriaux été un commensal de l’homme puisqu’on estime aujourd’hui encore qu’il y a à Londres autant d’habitants que de rats. Source et illustrations —Sur le web. TEXTES sur la Peste Noire du XIVème siècle. Entre [...] = indications hors texte. [Après 1300] « le déclin s'amorce, conséquence du surpeuplement. Il s'accélère en 1348-1349 lorsqu'éclate la Peste Noire, l'épidémie la plus meurtrière de notre histoire.

Le nombre des décès est considérable. Un tiers des habitants de chez nous disparaît en quelques semaines, et en certains endroits très touchés, la moitié. Des historiens ont calculé que cette perte démographique était proportionnellement six fois supérieure à celle provoquée par les guerres du XXème siècle. Pendant presque cent cinquante ans, jusque vers 1430, la peste demeure endémique. Elle ne recule nettement qu'à partir de 1500, concurrencée par la tuberculose et le choléra, ce qui ne vaut guère mieux. » Jalons pour une histoire de l'expansion démographique, dans P.

Impact mondial de la peste : Europe, Chine, monde islamique et Empire byzantin extrait de Muqaddima d’Ibn Khaldun (1332-1406) JEAN DE VENETTE, Chronique latine (1368), dans P. Sa propagation... Le rat Rat noir ou gris ? La Peste noire de 1348. Decouvrez » Culture » Evènements historiques » La Peste noire de 1348 Généralités sur la Peste noire La peste (du latin pestis atra, la mort horrible) est un e maladie causée par la bactérie Yersinia pestis et qui affecte aussi bien les animaux que les hommes.

Elle est principalement véhiculée par un rat : le Rattus rattus, qui la transmet à l'homme par l'intermédiaire de puces infectées. Les rongeurs sauvages constituent le réservoir naturel de la maladie. Les lagomorphes (lapin, lièvre) et carnivores peuvent infecter l'humain par contact avec un animal infecté ou morsure d'un animal infecté. Origine de a Peste de 1334/1350 La peste bubonique sévissait de façon endémique en Asie centrale, et ce sont sûrement les guerres entre les Mongols de Gengis Khan et les Chinois qui déclenchèrent l'épidémie.

En 1346, les Tatars attaquent la ville portuaire de Caffa, comptoir commercial génois sur les bords de la mer Noire, en Crimée et établissent son siège. Diffusion de la maladie. La Danse macab.