background preloader

Nabi

Facebook Twitter

Nabi (peinture) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nabi (peinture)

Pour les articles homonymes, voir Nabi. C'est vers 1888 que le terme de nabi ou nebiim (qui veut dire en hébreu dans un sens actif « orateur » ou « annonciateur » ou dans un sens passif « celui qui est ravi dans une extase » ou « appelé par l'esprit »[réf. nécessaire]), l'Occident l'ayant traduit par « prophète », « illuminé » ou encore « celui qui reçoit les paroles de l'au-delà », « l'inspiré de Dieu ») fut proposé par Auguste Cazalis (wikipedia Anglais mentionne Henri Cazalis) comme nom à un cercle de jeunes peintres fondé par Paul Sérusier. Ce cercle est né d'une controverse autour d'une peinture de Sérusier, Le Talisman, réalisée sous la direction de Paul Gauguin, qu'il avait rencontré en Bretagne, à Pont-Aven durant l'été 1888.

Lorsqu'il revint à Paris, le tableau fit naître des débats enflammés avec les autres étudiants de l'Académie Julian sur le rôle sacré de l'art et de la peinture. Nabis. Groupe des nabis. Courant artistique français de la fin du XIXe siècle Vers 1888, un groupe de jeunes artistes français, formé à l’académie Julian, école privée très libre, se donne le nom de Nabis, prophètes en hébreu.

Groupe des nabis

L’association, composée de personnalités très différentes, dure une décennie. Ce courant cherche, d’une part, à abolir les limites qui séparent l’art décoratif et la peinture de chevalet et, d’autre part, à retrouver les sources pures de l’art après les effusions de l’impressionnisme jugé trop sensible et superficiel. Leur démarche mystique les assimile au symbolisme et l’esthétique se forme autour des théories du cloisonnisme et du synthétisme. Sur les conseils amicaux de Paul Gauguin, Paul Sérusier peint à Pont-Aven en septembre 1888, Le Talisman, oeuvre manifeste nabie.

Exposition Félix Vallotton - Grand Palais, Paris Exposition Une passion française, la Collection Hays - Musée d’Orsay, Paris Exposition Les peintres de Pont-Aven du musée de Brest. Les nabis hébreu nabi prophète. Artistes membres d'un groupe postimpressionniste constitué à Paris en 1888.

les nabis hébreu nabi prophète

Les Nabis. « Bonnard, Vuillard, Roussel, Denis, Vallotton sont entrés dans l’histoire de l’art en tant qu’artistes membres d’un même groupe, indépendamment des différences qui les séparent […].

Les Nabis

Leur jeunesse les voit réunis par une même appartenance à ce groupe au nom inhabituel de nabi (de l’hébreu neblim : prophète). » « Comment voyez-vous ces arbres ? Ils sont jaunes. Eh bien, mettez du jaune ; cette ombre, plutôt bleue, peignez-la avec de l'outremer pur ; ces feuilles rouges ? Mettez du vermillon ». Gauguin à Sérusier. Paul SérusierLe Talisman, 1888. Peintres du concret et du vivant, les impressionnistes n’avaient cependant pas abandonné l’aspect illusionniste de la nature. Le mouvement nabi se forme à l’Académie Julian à Paris vers 1888.

Félix VallottonLes Cinq Peintres, 1903. Amis avant tout, les Nabis se côtoieront toujours après la dissolution du mouvement autour de 1900, chacun suivant ses singularités. Paul SérusierDeux Bretonnes sous un pommier en fleurs. Les Nabis. Musée Maurice Denis - Qui sont les Nabis ? A la charnière des XIXe et XXe siècles, les artistes du groupe des Nabis (« prophètes » ou « inspirés de Dieu » en hébreu) font partie d’une avant-garde qui se situe aux origines de l’art moderne.

Musée Maurice Denis - Qui sont les Nabis ?

Maurice Denis, Sérusier, Bonnard, Vuillard, Ranson… et leurs amis sont marqués par la leçon donnée par Paul Gauguin à Pont-Aven. Le tableau peint sous sa conduite par Sérusier en 1888 est leur Talisman (Paysage au Bois d’Amour, Paris, musée d’Orsay). Les Nabis ne cherchent pas à refléter dans leurs œuvres une réalité observée. Pour eux, peindre c’est transposer la nature et donner un équivalent plastique et coloré à des sensations, émotions ou états d’âme. Au service de cet art symboliste, ils choisissent la synthèse et la stylisation des formes.

Désireux d’intégrer l’art dans la vie quotidienne, ces peintres sont aussi des créateurs de céramiques, de vitraux, de meubles, d’affiches, de décors de théâtre… Ils sont d’ailleurs très liés aux mouvements littéraires et musicaux de leur temps.