background preloader

Maniérisme

Facebook Twitter

Aparences: Art, histoire et actualité culturelle. Le maniérisme dans les cours européennes Né à Florence comme un style « frondeur », le maniérisme devient vers 1540 un art « officiel », chargé de donner du pouvoir absolu une image d’invulnérabilité impassible.

Aparences: Art, histoire et actualité culturelle

Diffusé grâce aux voyages des artistes et à la circulation des modèles sous forme d’estampes, le phénomène stylistique du maniérisme acquiert une portée universelle jusqu’à devenir la « langue commune » de l’art de cour à la fin de la Renaissance. Dans plus d’un pays, on passe presque directement du gothique tardif au maniérisme. Dans une situation politique qui voit la création de grands États-nations, où sont absorbés les petits pouvoirs locaux, l’art tend à une « globalisation » européenne qui se traduit par la similitude de ses expressions. Palais et Visiteurs, 1596, Hans Vredeman de Vries, (Vienne, Kunsthistorisches Museum). Fresques et stucs, 1541-1544, Le Primatice, (Fontainebleau, château). Le Maniérisme. Élodie Gaden Le maniérisme correspond en art à la période entre la Renaissance et le baroque, c'est-à-dire entre 1530 et 1610, moment où le baroque prend son essor.

Le Maniérisme

Pendant longtemps, cette période a été considérée dans l'histoire de l'art comme la « Deuxième Renaissance », donc comme un avatar de la Renaissance. Mais une autre approche, plus récente (amorcée par le théoricien Curtius) considère le maniérisme comme le chaînon manquant entre la Renaissance et le Baroque. Il semble que ce soit l'épidémie de peste en Italie en 1527 et le sac de Rome la même année qui aient provoqué la rupture avec l'esprit de la Renaissance. Ces deux évènements marquent en effet la rupture avec l'idéal d'harmonie qui prévalait. Pour preuve de cette admiration sans conteste de la Renaissance, on peut noter que François Ier, en 1526, fait appel à des artistes italiens pour réaménager un fastueux palais à Fontainebleau. Courantsartistiques.pdf. Sculpture et architecture en Italie pendant le maniérisme. Maniérisme (Renaissance tardive) de la peinture.

On applique généralement le terme de "Maniérisme" (de l'italien maniera qui signifie style) à l'art de la période comprise entre 1520 et 1580.

Maniérisme (Renaissance tardive) de la peinture

Les oeuvres maniéristes sont raffinées, sophistiquées. D'abord symbole d'une rupture brutale avec les objectifs de la Renaissance, elle désignait une décadence et une dégénérescence en contradiction avec les idéaux d'harmonie des générations antérieures. De nos jours, le maniérisme apparaît davantage comme une continuation et une poursuite des recherches mises en oeuvre à l'époque de la Renaissance. A partir des années 1527-1530, l'esprit triomphant de la Renaissance connait une crise brutale qui détruit l'optimisme serein du début du siècle. MANIÉRISME, L'architecture et la sculpture. L'architecture pose un problème particulier, car elle doit tenir compte des réalités et des considérations pratiques avant de donner lieu à de pures recherches de style.

MANIÉRISME, L'architecture et la sculpture

Cependant, on a pu déceler des caractères maniéristes dans l'architecture du xvie siècle, un des plus remarquables étant la « tension », pour M. Mani�risme architecture. Le style maniériste. La maniéra italienne De 1515-1520 à 1575-1580 environ, la peinture italienne prend une forme très particulière, appelée par la suite Maniérisme.

Le style maniériste

Le terme « maniera », d’où découle « maniérisme » (manierismo) en italien, semble généralement employé dans la littérature artistique du XVIe siècle. Dans la troisième partie des « Vies » de Vasari, des expressions comme « maniera moderna » désignent expressément l’art des artistes de la Renaissance, de Léonard de Vinci à Raphaël, et jusqu’à Michel-Ange qui « surpasse et domine tous ceux qui ont presque déjà triomphé de la nature, mais ceux-là mêmes, très célèbres artistes de l’Antiquité, qui la surmontèrent indubitablement si admirablement ». Cette exaltation de la « maniera moderna » supérieure aux modèles de l’Antiquité et à la nature elle-même, reflète une nouvelle conception de l’imitation artistique (imitation non plus des œuvres de la nature, mais de celles des maîtres). Florence, début du XVIe siècle. Mouvement artistique et artistes. Mani�risme. Le maniérisme.

Raphaël est reconnu comme celui ayant réussi à atteindre la perfection en peinture.

Le maniérisme

Les artistes de la génération suivante vont devoir trouver une nouvelle manière de s'exprimer. C'est dans le développement de leurs styles personnels qu'ils vont pouvoir proposer un langage pictural différent du classicisme et adapté à une époque où l'ordre religieux se dirige vers le schisme entre catholiques et protestants. La période qui suit les années 1520 connaît une transformation complexe des mentalités. L'art s'y adapte et les peintres, s'ils continuent à copier la nature d'après les bases classiques, s'occupent à réaliser des images dans lesquelles ils intègrent un esprit "artificiel", tant au niveau de la gestuelle des personnages que dans l'insertion de motifs quelquefois insolites.

Certains de ne pouvoir faire mieux que Raphaël, les artistes cherchent à s'en démarquer par une manière de peindre qu'ils trouvent dans un déploiement d'artifices de leur invention. Maniérisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Maniérisme

§Présentation[modifier | modifier le code] §Étymologie[modifier | modifier le code]