background preloader

Discriminations

Facebook Twitter

Âge et discrimination

Inégalité Hommes / Femmes. Qu'est-ce que la discrimination ? Parce qu’elle est rarement exprimée de façon claire et directe, parce qu'elle est volontairement cachée ou inconsciemment refoulée, la discrimination est difficile à pointer du doigt. Pour ceux qui subissent, il demeure toujours une incertitude ; pour ceux qui discriminent, il est toujours plus aisé de nier et de se cacher derrière des arguments plus légitimes. Dans la réalité, la discrimination ne se résume cependant pas à la lecture simpliste opposant ceux qui discriminent et de ceux qui ne le font pas, ni à celle des auteurs et des victimes. On discrimine bien plus souvent qu'on ne le pense ; et discriminer entraîne de fait presque toujours une chaîne d'acteurs, une responsabilité partagée voire diffuse, un silence complice... D’un point de vue sociologique, la discrimination ne s’arrête pas à des actes ponctuels attribuables à quelques individus déterminés – même si, bien sûr, il existe des responsabilités individuelles.

Définition et solutions. SOS Racisme : Permanences téléphoniques mardi et jeudi de 10h30 à 13h au 01.40.35.36.55 - Accueil à la permanence discrimination sur rendez-vous uniquement. LICRA : (Ligue Internationale contre le Racisme et l’Antisémitisme) : permanence téléphonique du lundi au vendredi de 9h30 à 18h au 01 45 08 08 08.

Permanence physique des victimes de racisme et d'antisémitisme deux jeudis par mois sur rendez-vous. MRAP : (Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples) : Permanences téléphoniques du lundi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30 + Accueil à la permanence juridique sur rendez-vous uniquement : accueil@mrap.fr ou juridique@mrap.fr LDH : (Ligue des Droits de l'Homme) : 138, rue Marcadet, 75018 (M° Jules Joffrin) - Permanences téléphoniques du lundi au vendredi de 10h à 13h au 01 56 55 50 10 – prise de rendez-vous possible : dh@ldh-france.org Centre LGBT Paris-ÎdF (Lesbien, Gai, Bi, Trans) : 63 rue Beaubourg, 75003. 01 43 57 21 47.

Racisme et discrimination raciale - Discrimination - Discrimination et racismes. Qu'est-ce que la discrimination raciale? | Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale (21 mars) Discrimination - Google-Images. Inégalités et discriminations. Que faire en cas de discrimination ? Stop-discrimination.gouv.fr.

Discrimination. Introduction[modifier | modifier le code] Le concept de discrimination sociale fait son apparition à la suite des luttes politiques pour l'égalité de droit entre les hommes qui aboutissent dans la plupart des pays occidentaux au début de la seconde moitié du XXe siècle à l'abolition progressive des différences légales de traitement (fin de la colonisation, de la ségrégation raciale aux États-Unis, etc.). Dans un contexte où la société évolue dans le sens d'une généralisation des mécanismes de concurrence, certains groupes sociaux ne bénéficient pas objectivement des mêmes chances que les autres, malgré l'égalité de droit dont ils jouissent en principe.

C'est le cas des minorités visibles, des minorités culturelles, des femmes, des handicapés, des seniors, des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres, etc. Pour rétablir un équilibre des chances, ces États engagent des politiques de lutte contre les discriminations. Sens courant[modifier | modifier le code] Si l'on[Qui ?] BO Mobilisation Racisme antisémitisme. COE Module égalité 2008-496 du 27 mai 2008 portant diverses dispositions d'adaptation au droit communautaire dans le domaine de la lutte contre les discriminations. Constitue une discrimination directe la situation dans laquelle, sur le fondement de son appartenance ou de sa non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie ou une race, sa religion, ses convictions, son âge, son handicap, son orientation ou identité sexuelle, son sexe ou son lieu de résidence, une personne est traitée de manière moins favorable qu'une autre ne l'est, ne l'a été ou ne l'aura été dans une situation comparable.

Constitue une discrimination indirecte une disposition, un critère ou une pratique neutre en apparence, mais susceptible d'entraîner, pour l'un des motifs mentionnés au premier alinéa, un désavantage particulier pour des personnes par rapport à d'autres personnes, à moins que cette disposition, ce critère ou cette pratique ne soit objectivement justifié par un but légitime et que les moyens pour réaliser ce but ne soient nécessaires et appropriés. La discrimination inclut : 2° Le fait d'enjoindre à quiconque d'adopter un comportement prohibé par l'article 2. Discrimination latin discriminatio -onis séparation avec l'influence de l'anglais discrimination.

Discrimination et exclusion La discrimination, en tant que différenciation entre individus ou groupes d'après des critères particuliers, induit un traitement inégalitaire des personnes, renforcé par les coutumes, voire par les lois d'une société donnée. Le terme « discrimination » est marqué par une connotation négative dans les sociétés démocratiques, qui mettent le principe d'égalité au centre de leurs valeurs (il revêt au contraire une signification plus neutre et descriptive dans les sociétés fondées sur les différences de statuts ou de castes). Il désigne ainsi toutes les formes de distinctions opérées dans la vie sociale aux dépens d'individus ou de groupes, justifiées par une partie de la population, mais jugées comme inacceptables et contraires aux normes édictées par la majorité.

La discrimination positive. Discrimination. Discrimination contre les Non-Blancs en Afrique du Sud pendant l'Apartheid La discrimination est le fait de séparer un groupe social des autres en le traitant plus mal. La discrimination crée donc l'inégalité entres les hommes. CritèresModifier Les critères selon lesquels on met en place la discrimination sont nombreux : l'ethnie ; la race (la couleur de peau) ; le sexe ; l'identité sexuelle ; la précarité ; la situation familiale ; la maladie ; les caractéristiques génétiques ; le patronyme ( le prénom ou nom) ; la religion ; l'origine ; les préférences sexuelles ; un handicap physique ou psychique ; l'apparence physique ; les mœurs ou les coutumes ; l'état de grossesse ; l'âge ; les opinions politiques ; la nationalité ; l'appartenance à un syndicat Mesures discriminatoiresModifier Les mesures qui mettent en place la discrimination sont nombreuses : Lutte contre la discriminationModifier Voir aussiModifier Vikilien pour compléterModifier Discrimination positive Lien externeModifier.

Discrimination — Wikimini, l'encyclopédie pour enfants. « Discrimination » défini et expliqué aux enfants par les enfants. La discrimination est le fait de ne pas traiter de manière égale certaines personnes, en raison de certains critères (couleur de peau, sexe, rang social, etc.). Cela s'accompagne souvent d'un sentiment de méfiance, de rejet envers l'autre. Il existe plusieurs sortes de discrimination : le racisme, le sexisme, l'homophobie etc. Maintenant, la discrimination est souvent punie. Droits de l'homme. Prévenir et combattre le racisme et toutes les formes de discrimination. (d') Andlau G. et Morri J. (2000) Vivre dans la Nation. Paris, Gallimard.Aprile S. et Dufoix S. (2009) Les mots de l'immigration.

Paris, Belin.Avenel, C. (2004) Sociologie des « quartiers sensibles ». Paris, Armand ColinBen Michaels W. (2009) La diversité contre l'égalité. Paris, Raisons d'agir.Bertheleu, H. (2006). L’ethnicisation ou la forme française des relations interethniques : Sociologie d’un processus ou pathologisation des situations ? Communication au 2° congrès de l’AFS, Bordeaux (5- 8 septembre 2008)Boucher, M., dir. (2006) Discriminations et ethnicisation. Paris, Aube.Boucher, M et Mohamed Belqasmi (2008) Guide pédagogique de l'antiracisme en formation sociale : former les travailleurs sociaux face au racisme et aux discriminations.

Ouvrages collectifs : Revue Panoramiques n°65 (2003) Existe-t'il des métiers ethniques ? Ress emc discussion racisme 464247. La lutte contre les discriminations et pour l’égalité des chances - La politique de la ville à l'épreuve des violences urbaines de 2005. Au-delà de la politique de la ville stricto sensu, le renforcement de la lutte contre les discriminations et pour l’égalité des chances s’accentue. Elle concerne notamment – mais pas seulement – les jeunes des quartiers en difficulté. On peut rappeler deux éléments de cette action : la création de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (HALDE) et la loi du 31 mars 2006 pour l’égalité des chances. La création de la HALDE La HALDE est une autorité administrative indépendante, crée par la loi du 30 décembre 2004.

Elle est composée d'un collège de onze membres nommés par décret du Président de la République. Sa mission est définie par l’article 1er de la loi : « La Haute autorité est compétente pour connaître de toutes les discriminations, directes ou indirectes, prohibées par la loi ou par un engagement international auquel la France est partie ».

La HALDE a vu ses pouvoirs renforcés par la loi du 31 mars 2006 pour l’égalité des chances. Agrandir l'image. Les jeunes face à la discrimination. 24/05/2013 | Le Printemps de la diversité, c'était ce jeudi 23 mai au forum du Rocher de Palmer. Si les jeunes-une catégorie de population hétérogène- sont loin d’être les seuls à subir des discriminations, ils peuvent les cumuler. A commencer par l’école où elles existent à travers notamment la violence envers les enfants considérés comme différents ou faibles. D’après J. Dagorn, qui est également membre d’une délégation ministérielle pour la prévention et la lutte contre les violences scolaires , les études sur l’école font apparaître que les chiffres stagnent depuis 1993, mais que la violence en groupe est, elle, en augmentation .

De plus, avec un taux de chômage de 16,9% chez les jeunes contre 10, 6 pour l’ensemble de la population, l’accès à l’emploi est une autre forme de discrimination. Et en amont, selon Patrick Jarty, l’accès à l’information et l’accès aux formations en sont d’autres. Ce à quoi celles sur l’origine ethnique ou supposée comme telle peuvent parfois s’ajouter. La discrimination et le droit - Discrimi-NON. Au sens général, la discrimination consiste à distinguer une personne ou un groupe de personnes, et à lui appliquer un traitement spécifique. Cependant, toute différenciation ne constitue pas une discrimination punissable. Ainsi, un célibataire sans enfant n’aura pas les avantages accordés au parent d’une famille nombreuse, sans qu’il soit pour cela victime de discrimination.

Ce qui est discriminant n’est pas nécessairement discriminatoire.La discrimination suppose deux éléments : un traitement défavorable et une absence de justification de ce traitement particulier. Les stéréotypes sont des représentations. Ce sont des représentations qui se veulent explicatives de caractéristiques, d’attitudes, de comportements, d’expressions culturelles, attribuées de façon arbitraire.

Les préjugés sont des opinions préconçues. L’exclusion Une personne est en situation d’exclusion quand sa situation économique et sociale rend difficile son intégration dans la société. Discrimination et Exclusion 1. 2. Quelles sont les victimes des discriminations fondées sur l’origine dans l’emploi. Les discriminations dans l’emploi Affiche de la campage publicitaire de la Halde. 2006-2007 © Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité Longtemps confondues avec le racisme, les discriminations fondées sur l’origine, réelle ou supposée, produisent des attitudes et des discours qui ne sont pas forcément intentionnels mais relèvent aussi de processus diffus qui engagent indirectement un réseau d’acteurs.

Elles constituent une entrave majeure à la liberté individuelle et à l’égalité de traitement. L’emploi est le premier domaine en France où les discriminations se manifestent (secteur privé et services publics) et l’origine est le premier critère : mise à l’écart systématique de CV, refus de candidature à l’embauche, attribution systématique de tâches ou de postes en fonction de l’origine, déqualification des personnes employées, inégalité salariale et dans l’accès à la formation ou à la promotion, etc. Les victimes de discrimination sont difficiles à identifier.