background preloader

Croisades

Facebook Twitter

Conséquences des croisades - Google-Images. Première croisade. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La première croisade s'est déroulée de 1096 à 1099 suite, entre autres, au refus intervenu en 1078 des Turcs Seldjoukides de laisser libre le passage aux pèlerins chrétiens vers Jérusalem. Cette croisade s'achève par la prise de Jérusalem Prémices[modifier | modifier le code] En 1078, les Turcs seldjoukides délogent de Jérusalem les fatimides qui y étaient installés depuis 970.

À une période de libre accès à Jérusalem par les pèlerins chrétiens se substitue le massacre par les Turcs de la totalité de la population de Jérusalem[2], la soumission des populations chrétiennes aux vexations et à l'esclavage. Dans le même temps, vaincus à la bataille de Manzikert en 1071[3], les Byzantins ne peuvent empêcher les Turcs de s'établir à Nicée en 1078 et d'y fonder un royaume en 1081. Le concile de Clermont[modifier | modifier le code] Il désigne Adhémar de Monteil, évêque du Puy-en-Velay, pour diriger cette croisade[6].

LES CAPETIENS. Les croisades ont donné lieu à une dizaine d'expéditions militaires qui ont rassemblé une grande partie de la chrétienté d'Occident. Si le bilan politique et militaire est maigre, les conséquences religieuses et économiques sont multiples. Les croisades ont-elles réussi? Ont-elles échoué? Quel bilan en tirer? Mises sur pied pour délivrer les Lieux Saints de Jérusalem, les croisades ont, dans un premier temps, réussi sur ce point. L'épopée des croisades a suscité de grands mouvements démographiques : mobilisation des forces combattantes, passage important de pélerins, installation en Orient de populations nouvelles, venues de France ou d'Italie. Le plus de la fiche. Qu'est ce qu'une croisade? - La première croisade. Chronologiquement on identifie traditionnellement l'époque des croisades à la période 1095-1291, du concile de Clermont qui lance la première croisade à la prise de Saint-Jean-D'Acre .

La croisade a pour but de délivrer le tombeau du Christ tombé aux mains des musulmans. Ils justifient ainsi la guerre sainte, pourtant contraire au message évangélique, en arguant que les infidèles ont occupé la Terre consacrée par la mort du Christet maltraité des chrétiens. La guerre de conquête et les conversions forcées sont justifiées par l'impossibilité qu'ont les missionnaires chrétiens de propager la parole de Dieu en terre musulmane. Il faut donc la conquérir pour pouvoir annoncer l'Évangile. Durant cette période de nombreux groupes de soldats et de pèlerins ont participé à l'aventure des croisades. Le terme croisade Les croisades, Cécile Morrisson, éd.

En Français, l’expression date de 1174, ou « soi cruisier » signifie partir à la croisade. Les Croisades. On compte généralement 8 croisades : Les premières croisades (1096 - 1204) La première croisade eut lieu de 1096 à 1100, sous le pontificat d'Urbain II : prêchée par Pierre l'Ermite, puis par Urbain lui-même, elle eut pour chefs Godefroy de Bouillon ( Les Enfances de Godefroi de Bouillon ), Eustache et Baudouin, ses frères; Hugues de Vermandois, Robert II, duc de Normandie , Boémond, prince de Tarente , Tancrède, son neveu, et Raymond de Toulouse. La deuxième croisade, de 1147 à 1149, entreprise sous le pontificat d'Eugène III, et prêchée par Saint Bernard, eut pour chefs Louis VII, roi de France, et Conrad, empereur d'Allemagne (1147).

La troisième croisade, de 1189 à 1193, fut entreprise sous le pontificat de Clément III, et prêchée par Guillaume, archevêque de Tyr. . (1190); les deux autres princes s'emparèrent de St-Jean-d'Acre La quatrième croisade, de 1202 à 1204, prêchée par Foulques de Neuilly Boniface II, marquis de Montferrat, et Enrico Dandolo, doge de Venise. . Les arrière-croisades. Historiquement correct : Les croisades | La Pomme de la Discorde. Suite des chroniques sur le livre de Jean Sévillia, Historiquement Correct.

Le second chapitre s’attaque aux croisades, vaste sujet sur lequel nous avons énormément d’idées préconçues et que nous connaissons généralement bien mal (quand je dis « nous », c’est le commun des mortels, avec une culture générale basique, ça exclut certains de mes lecteurs dont j’admire l’esprit et la culture !). Commençons par le début : combien de croisade, quand, et par qui ? Elles sont au nombre de huit et s’étalent sur une période de près de deux cents ans, entre 1095 et 1270. Le terme « croisade » est par ailleurs postérieur aux premières croisades. On parlait de pèlerinage, passage, voyage outre-mer… Le terme n’apparaît qu’au début du 13e siècle. La première croisade au nom de la foi Les croisades sont aujourd’hui vues comme le comportement opportuniste des seigneurs, voulant piller les lieux saints, adoptant pour cela des comportements barbares et se montrant sans pitié envers leurs adversaires.

Tableau général des Croisades chrétiennes en Orient. XI ème SIECLE : - 1ère croisade : 1098 - 1099La conquête de Jérusalem par les croisés et le Rapport de Raimondo d'Aguilérec concernant la prise de Jérusalem XII ème SIECLE : Carte de territoires croisés en Orient Tableaux des chefs musulmans et chrétiensDébuts de la secte des Assassins islamiquesRègnes de Godefroi de Bouillon et de Baudouin 1erLe règne de Baudouin II (du Bourg) en Palestine Le règne de Bouri à Damas de 1128 à 1132 Le règne de Zenki roi d'Alep et Mossoul de 1128 à 1146 - 2e croisade : 1147 à 1149Louis VII et Aliénor et l'empereur allemand Conrad III (1147) Le règne du Roi Amaury 1er de Jérusalem (1162-1173) Saladin, un homme de coeur et d'honneur Le règne du Sultan Salah el Din ou Youssef Saladin - 3e croisade :1189 à 1192La 3e croisade contre le sultan Saladin L'après Saladin XIII ème SIECLE : - 4e croisade : 1202 à 1204Mise à sac de Constantinople en 1204 - 5e croisade : 1217 à 1221en Egypte à l'appel d'Honorius III - 7e croisade : 1248 à 1254La 7e croisade de St Louis (1249)

1095-1291 - Bilan des croisades. L'épopée des croisades a débuté en 1095 avec l'appel du pape Urbain II et s'est étiolée après la bataille de Hattîn, en 1187. Cette période clé du Moyen-Âge a connu par ailleurs l'épanouissement de l'art roman et de l'art gothique, ainsi que l'émergence de la bourgeoisie. Elle s'est caractérisée par une exceptionnelle poussée démographique de l'Europe. C'est elle qui a rendu possibles les croisades. Ces dernières ont-elles contribué à l'essor de l'Occident ? André Larané Les croisades en Terre Sainte Cliquez pour agrandir Le 27 novembre 1095, le pape Urbain II invite les guerriers d'Occident à délivrer le Saint-Sépulcre et secourir les chrétiens d'Orient. Byzance sauvée ! Les croisades ont mis en branle dès 1095 plusieurs centaines de milliers de personnes (150.000 pour la première expédition militaire, 200.000 pour la malheureuse expédition de renfort de 1101... sans compter les pèlerinages populaires et les départs par petits groupes).

Faillite des États francs de Palestine. Les croisades au Moyen Âge. Les croisades sont des pèlerinages armés prêchés par le pape en vue de conquérir ou de défendre les lieux saints. Les huit croisades qui eurent lieu entre 1095 et 1270 ont eu une grande répercussion sur la société européenne et en particulier sur la France. Elles étaient également un facteur d'ordre et de paix intérieure en détournant vers l'extérieur la turbulence guerrière, mais elles contribuèrent surtout à développer les échanges entre l'Orient et l'Occident.

C'est sous le règne des Capétiens qu'ont eu lieu les Croisades... Les croisades Suivant le chemin des pèlerinages, les croisades combinaient les motivations politiques, religieuses et économiques dans des proportions diverses car leur but général était d'assurer aux chrétiens le libre accès non seulement au tombeau du Christ mais aussi aux pays et aux richesses de l'Orient. La 1ère croisade En 1095, l'empereur byzantin sollicite l'aide militaire de mercenaires occidentaux contre les Turcs. La 2ème croisade La 3ème croisade Cartes. Les Croisades. Siècle, l’hostilité envers les juifs se développe en Europe.

Des massacres sont perpétrés dans l’Empire germanique au départ des deux premières expéditions et tout au long des chemins. Après l’établissement des États latins en Terre sainte, les quartiers juifs subsistent, sauf à Jérusalem qui demeure interdite. De fortes redevances leur sont imposées pour alimenter les "trésors" de croisade. En 1215, le port d’un signe distinctif devient obligatoire... En revanche, pour l’Occident, les bénéfices, autant matériels que culturels, semblent énormes. En dressant si violemment un monde contre un autre, les croisades, bien qu’achevées depuis plus de sept cents ans, ont marqué fortement les esprits et laissé des traces qui perdurent aujourd’hui. Chronologie des Croisades. Iere Croisade (1096-1099) 1095 27 novembre Urbain II prêche la première croisade lors du concile de Clermont. 1096 8 mars Départ d’une « armée de pèlerins », conduite par Pierre l’Ermite. 12 avril Pierre l’Ermite est à Cologne. 20 mai Massacre de Juifs à Mayence par l’armée de pèlerins. 6 juillet Concile de Nîmes confiant au comte de Toulouse la tête d’une expédition en terre sainte.

Prise et massacre de Sembin (Hongrie) par l’armée de pèlerins. Prise et pillage de Belgrade par l’armée de pèlerins. 1 août Pierre l’Ermite et l' »armée de pèlerins » à Constantinople. 2-6 Pillages des alentours de Constantinople par l’armée de pèlerins. 7 août Les Byzantins font passer le Bosphore à l’armée de pèlerins. 10 août L’armée « populaire » est anéantie par les Turcs près de Nicée. 15 août Départ des armées de Godefroy de Bouillon pour la première Croisade. 3 000 survivants de l’armée de pèlerins se barricadent près de Civitot. 1098 9 février Victoire de Bohémond contre les Turcs.

Les croisades. Introduction Bénie par le pape et conduite par les monarques des royaumes chrétiens de la vieille Europe, cette aventure devait représenter tout ce que l'esprit médiéval avait de bon en lui. Malgré l'échec militaire manifeste des croisades (à l'exception de la première), la Chrétienté en sortit grandie au niveau économique et culturel. Le choc des cultures fut nettement favorable à l'Europe, moins avancée que le Moyen Orient qui rentre alors en déclin.

Les croisades permirent également au niveau géopolitique la création des Etats Latins d'Orient (comté d'Edesse et de Tripoli, principauté d'Antioche, royaume de Jérusalem) et l'essor des républiques maritimes italiennes (Amalfi, Gênes, Pise et Venise). Les Etats latins et les républiques maritimes italiennes Tout l'Univers (Hachette) Les caractéristiques des Croisades Une grande aventure médiévale Un grand investissement économique Au cours des huit campagnes, tout le monde y trouva son compte : Le rôle des femmes Des expéditions très sanglantes. Croisades - Croisades-Images. Croisades. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les croisades du Moyen Âge sont des pèlerinages armés, prêchés par le pape, une autorité spirituelle de l'Occident chrétien comme Bernard de Clairvaux ou un souverain comme Frédéric Barberousse.

Elles furent lançées pour reprendre aux musulmans des lieux de pélerinages chrétiens en Terre Sainte. Elles débutèrent en 1095 à la demande de l'empereur de Byzance. Les Byzantins parlaient grec. Ils étaient chrétiens, mais orthodoxes et non catholiques. Les croisés ne firent pas de conquêtes durables et affaiblirent les Byzantins plutôt qu'ils les aidèrent. Les cités marchandes italiennes ont bénéficié des croisades, et développé dans la foulée les liens entre places commerciales européennes. Terminologie[modifier | modifier le code] Le terme « croisade » est rare et n'apparaît pas avant le milieu du XIIIe siècle en latin médiéval et seulement vers 1850 dans le monde arabe[1]. Les origines de la croisade[modifier | modifier le code] Sources et documents. Succès de la première croisade (1096-1099) Suite à l'appel du pape Urbain II, de nombreux guerriers originaires de toute la chrétienté occidentale se disposent à secourir les chrétiens d'Orient et délivrer le tombeau du Christ, tombé aux mains des Turcs musulmans.

Le 15 août 1096, ils se mettent en route pour la Terre sainte sous la direction du légat du pape. C'est ce que l'on appellera beaucoup plus tard la première croisade. Les croisés au secours de Byzance L'expédition comprend quatre armées. - Comme le roi de France Philippe 1er est sous le coup d'une excommunication et ne peut participer au voyage, les Français du nord se placent sous le commandement de Hugues de Vermandois. - Les chevaliers des régions du Rhin et de la Meuse, au nombre de 10.000, sont dirigés par le comte Baudouin de Flandre et son frère, le duc Godefroi de Bouillon. - Les Français du midi suivent le comte de Toulouse, Raimon IV de Saint-Gilles. - D'Italie méridionale part une armée commandée par Bohémond de Tarente.

Les croisés grisés par le pouvoir. Les Croisades. Siège de Jérusalem (1099) Richard et Saladin, la conquête de Jerusalem 2/8 - une vidéo Amis et Famille. Salâh Ad-Dîn Al-Ayyûbî - Saladin. Salâh Ad-Dîn Al-Ayyûbî - Saladin (1138 - 1193) Il fut connu dans les livres d’Histoire, en Orient et en Occident, comme un preux chevalier, comme un noble héros, comme l’un des plus grands chefs d’État que l’humanité eût jamais connus.

Avant même ses amis et ses biographes, ce sont ses ennemis croisés qui furent les premiers à reconnaître sa noblesse de caractère. Il fut le type d’un homme colossal façonné par l’Islam. Il s’agit du héros Salâh Ad-Dîn Al-Ayyûbî, dit Saladin, le libérateur de Jérusalem et le héros de la bataille de Hattin [1]. Le destin voulut que Salâh Ad-Dîn Al-Ayyûbî devînt le Ministre du Calife fâtimide Al-`Âdid en 1168, succédant ainsi à son oncle Asad Ad-Dîn Shîrkûh qui ne put profiter du poste de Ministre que pendant quelques mois. L’accession de Salâh Ad-Dîn à ce poste marqua un tournant dans l’Histoire du sixième siècle hégirien.

Il s’appelle Abû Al-Mudhaffar Yûsuf Ibn Ayyûb Ibn Shâdhî, surnommé Al-Malik An-Nâsir Salâh Ad-Dîn - le Roi Victorieux Saladin. DIGNITE, HONNEUR ET TOLERANCE / SALADIN RECUPERE JERUSALEM - une vidéo Amis et Famille. Saladin, les Croisés et la catastrophe mongole... - a Expression Libre video.