background preloader

BYOD (Bring your own device) - AVAN

Facebook Twitter

Le BYOD : Kesako. Le BYOD – pour « Bring your own device » – est un phénomène apparu aux Etats-Unis qui consiste à utiliser ses appareils numériques personnels dans un cadre professionnel. Depuis 2005, le concept investit peu à peu le milieu éducatif. Qu’apporte le BYOD en termes d’apprentissage ? Quels problèmes pose-t-il ? Aperçu sur cette tendance qui intéresse de plus en plus les enseignants français. Le BYOD, un fort potentiel éducatif Il paraît primordial aujourd’hui d’intégrer les technologies numériques, tablettes, smartphones et ordinateurs portables, qui font partie du quotidien des jeunes, dans l’apprentissage. Par ailleurs, cette tendance offre un fort potentiel éducatif pour les élèves.

Les élèves se montrent également plus investis dans les tâches scolaires lorsqu’ils travaillent sur des appareils numériques qui leur appartiennent, qu’ils maîtrisent parfaitement et surtout qu’ils associent au loisir. Une mise en place complexe En premier lieu, l’inégalité sociale entre les élèves. Bring your own device. BYOD, abréviation de l’anglais « bring your own device », en français, PAP pour « prenez vos appareils personnels »[1] ou AVEC pour « apportez votre équipement personnel de communication »[2], est une pratique qui consiste à utiliser ses équipements personnels (smartphone, ordinateur portable, tablette électronique) dans un contexte professionnel.

Apparu avec les premiers ordinateurs portables qui ont permis de gommer la frontière entre monde personnel et professionnel, ce phénomène a tendance à se répandre au sein des entreprises. Selon une étude menée par un cabinet d'étude indépendant, en 2013, 71 % des collaborateurs interrogés utiliseraient à titre professionnel des solutions non mises à disposition par leur entreprise[3].

Cette pratique pose des questions relatives à la sécurité de l'information et à la protection des données, ainsi que sociales et juridiques. Origines du terme BYOD[modifier | modifier le code] Aspect technique[modifier | modifier le code] Formation et innovation : les six avantages du BYOD. Formation et innovation : les six avantages du BYOD Le BYOD – Bring Your Own Device – est une nouvelle tendance lourde du monde #numérique.

La traduction de cette expression est « Apportez votre propre appareil ». Les apprenants viennent donc avec leur appareil familier pour apprendre. Dans l’article sur la #formation innovante paru hier, je cite entre autres innovations, le BYOD. Avec le BYOD, tout part de l’apprenant et de son propre environnement technologique. See full story on Formation et innovation : les six avantages du BYOD | Formation 3.0 BYOD : utilisez les appareils personnels des élèves Apparu au milieu des années 2000 dans les entreprises, le BYOD, « Bring Your Own Device » (ou AVAN en français pour « Apportez Votre Appareil #numérique ») fait aujourd’hui une percée spectaculaire dans les salles de classe. 22 mai 2015 Dans "Méthodes et organisation" DOSSIER : Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques 2 avril 2015 Dans "Technologie" 9 juillet 2015 Dans "Pédagogie"

Pourquoi utiliser les "BYOD" dans une classe ? 8 Shares Share Tweet Email L’idée est intéressante, mais est-ce aussi facile qu’on le dit ? Selon plusieurs études récentes, l’utilisation d’un outil précis dans une salle de classe présente déjà des difficultés de gestion au quotidien. Pourtant, certains établissements scolaires (Outre-Atlantique) ont fait le choix du BYOD. À titre d’exemple, le Peel District School Board, en Ontario, propose depuis 2013 aux élèves d’utiliser leur propre appareil. Afin d’intégrer au mieux le projet BYOD dans les écoles, le conseil scolaire a même mis en place des outils pour aider les parents et les élèves.

Une vidéo explicative, un guide pour les parents, un code de conduite numérique et un ensemble de ressources pour les parents viennent ainsi aider l’intégration dans les classes. Par ailleurs, force est de constater que le BYOD demande à l’enseignant de redéfinir son rôle et de réfléchir sur la façon d’appréhender cette nouveauté. Les avantages Les inconvénients lu : 9673 fois. Préparer son premier projet d’utilisation des BYOD en classe. 1- Définition des BYOD « Bring Your Own Device » autrement dit, « apportez vos objets personnels ». Certains tentent de franciser l’acronyme, il devient donc AVAN « Apportez vos appareils numériques ». Les BYOD sont au nombre de trois : l’ordinateur portable, la tablette, le smartphone 2- L’intérêt pédagogique - Valorisation, lien affectif et motivation: Les élèves qui possèdent un ou plusieurs objets connectés sont très fiers de la maîtrise de celui-ci et des possibilités qu’il offre.

. - Réflexion sur la citoyenneté et le numérique : Le numérique et les objets connectés qui en sont le support font partie de notre quotidien. . - Carences matérielles et gain de temps : l’utilisation des BYOD offre un gain de temps considérable sur une séquence courte. . - Assurer la continuité de l’usage des BYOD sur la scolarité : Il est en effet important d’envisager l’utilisation des BYOD en classe, non pas sur une année, mais sur un continuum. 3- Quelques exemples d’arguments « contre » 6- Les liens référence. Réussir la mise en place d’une politique de « BYOD » dans son établissement – École branchée. Le « BYOD », phénomène encore peu répandu, occupe de plus en plus les conversations, notamment du fait du manque de moyens des écoles pour investir dans le numérique éducatif.

Il poursuit activement son chemin dans certains milieux. (Édition Québec) Michael G. Shoaf et Dianna R. Foley, d’un établissement dans l’Ohio témoignent sur le sujet dans un article d’eSchoolnews, Crafting a Successful BYOD Policy. Le tout pourra paraître un peu « lointain » pour certains qui penseront que le modèle américain est trop en décalage avec notre enseignement pour pouvoir en prendre exemple, mais donne matière à réfléchir sur le BYOD (« Bring Your Own Device », ou « Apportez votre appareil numérique »). Aux Etats-Unis, plusieurs écoles font le même constat : le manque de moyens évident qui ne permet plus d’équiper tous les élèves et d’envisager une politique efficiente de développement du numérique en classe. Cela doit se faire en plusieurs étapes, comme l’expliquent le Dr. Et est ce que ça marche? Personnaliser les apprentissages grâce au BYOD.

1 Share Share Tweet Email L’objectif visé est celui de la personnalisation des apprentissages en utilisant l’outil le plus personnel qui soit pour les élèves aujourd’hui. . – Interactions avec les ressources éducatives, interactions entre élèves, interactions avec le-la professeur-e ; – Réflexivité sur ce qui est réalisé et la manière dont cela est réalisé, pour apprendre à apprendre et apprendre à réaliser et être. « Il s’agit donc pour nous de chercher comment l’usage du matériel connecté personnel des élèves peut aider à augmenter ces interactions et ces rétroactions pour faciliter les apprentissages, permettre une plus grande différenciation pédagogique afin que les élèves gagnent en autonomie, en sentiment de maîtrise et ainsi en confiance en soi ».

Utiliser l’outil le plus personnel qui soit, le téléphone portable, pour arriver à personnaliser les apprentissages. Personnaliser un apprentissage signifie que l’élève arrive à s’approprier le contenu et s’engage dans l’activité. Le BYOD à l’école en 5 questions. Le BYOD à l’école, peu importe le niveau des élèves, est un sujet particulièrement intéressant. Sur ce blog, nous avons d’ailleurs publié de nombreux articles sur cette thématique : Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur un document diffusé par l’Académie de Toulouse (Haute Garonne) et centré sur le BYOD et la pédagogie.

Mettant de côté l’aspect purement technique du phénomène, l’académie pose cinq questions que l’on peut considérer de fondamentales et qui devraient intéresser plus d’un DSI. 1. La démarche BYOD est-elle équitable ? À l’instar du monde de l’entreprise, la question de l’équité lors de la mise en place du BYOD se pose. L’académie explique pour sa part que dans le cas où une minorité d’élèves n’est pas équipée, il reste possible de dégager des fonds pour financer du matériel. 2. . « Les smartphones par exemple peuvent être à la fois des outils ou des objets d’enseignements. 3.

Tout comme en entreprise, le BYOD à l’école pose la question du contenu personnel. 4. 5. Le BYOD, une pratique intéressante pour vos projets TICE. Dans un contexte éducatif où, avec la montée en puissance du numérique, les enjeux d’équipement deviennent toujours plus prégnants, des expériences de BYOD (Bring your own device) ou AVAN (Amenez votre appareil numérique) émergent çà et là. Projets-ENT propose un tour d’horizon non exhaustif de ces expérimentations en cours, en France et dans le monde.

Le BYOD à l’école, pourquoi maintenant ? Les technologies personnelles mobiles devenant de plus en plus puissantes, il est désormais possible, à petite échelle, de demander aux élèves d’un établissement scolaire de travailler avec leur propre matériel numérique. Auparavant, cette pratique était rendue difficile par le poids du matériel, la complexité d’utilisation des appareils, l’impossibilité d’utiliser certains services avec tous les types de matériels, les connexions hasardeuses dans les établissements, etc. Risques et appréhensions En réponse à cette appréhension, plusieurs solutions sont possibles !

De belles expérimentations. BYOD, une flexibilité maximale pour plus de productivité (vidéo) Print By Audrey Williart in BYOD Perdu dans le jargon des types de déploiement? Avant de vous lancer, pesez le pour et le contre pour choisir celui qui correspond vraiment à vos besoins. Dans le dernier épisode, découvrez le BYOD Le principe du BYOD: (Bring Your Own Device) L’employé utilise son appareil personnel en milieu professionnel. Les plus : - L’employé utilise un appareil familier et potentiellement performant car un particulier a tendance à renouveler régulièrement son périphérique - Il ne transporte qu’un seul appareil qu’il peut utiliser n’importe où - L’entreprise peut répondre à la demande des employés au cas où financièrement ou techniquement elle ne peut pas fournir les appareils mobiles - Cela permet d’éviter de la frustration voire un contournement des règles informatiques par les employés en cas de non réponse à leurs attentes Les moins : - Un risque sécuritaire avec un accès par des terminaux personnels à l’environnement d’entreprise Audrey Williart View all posts.

Apprendre en mode BYOD (Bring Your Own Device) : Dossier complet. Infobourg, portail réputé sur l’éducatif et le numérique au Canada a mis en ligne fin février 2015 un dossier sur la thématique du BYOD autrement dit le Bring Your Own Device ou en français l’AVAN (« Apportez Votre Appareil Numérique ») : Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques. Le BYOD : Qu’est-ce que c’est et qu’est-ce que ça change ? Ce type de configuration est de plus en plus prisé dans des contextes d’apprentissage, de formation et bien évidemment dans le monde scolaire et éducatif. Si le fait de travailler avec ses outils personnels confère certains avantages, il reconfigure grandement l’environnement d’apprentissage et la relation apprenant – enseignant/formateur/animateur.

Ce dossier vise à toute à la fois à marquer des repères sur l’utilisation du BYOD mais également à apporter un éclairage scientifique sur ce nouveau contexte pour comprendre et apprendre avec le numérique. 8 articles pour apprendre avec le numérique en mode BYOD 1. Introduction2. BYOD au CDI. BYOD au CDI : est-ce une bonne idée ? – Par ailleurs, lors des TPE par exemple, iI existe un problème d’équipement (je n’ai jamais vu une machine par personne pour 31 élèves). Or, il y a une phase (la rédaction) où chacun doit pouvoir avoir accès soit à Internet, soit à un traitement de texte. Il m’est souvent arrivé d’autoriser les élèves à venir avec leurs PC portables ou leurs tablettes. Certaines années, les ordinateurs personnels étaient aussi nombreux que ceux du CDI… mais je n’avais pas de Wifi : ils n’avaient que la fonction de machine à écrire… Dans quelles conditions cela peut marcher ? Proposez un Wifi qui soit capable de soutenir les sollicitations : Ce n’est pas la peine de se lancer dans une entreprise comme celle-là sans avoir un réseau digne de ce nom.

Le revers de la médaille serait de ne s’occuper que des problèmes techniques. Proposez d’occuper l’espace avec une offre de ressources dédiés : Il faut investir l’espace créé et profiter des usages nomades pour y intégrer des habitudes autour de l’information. Le téléphone et les étudiants : appropriations et détournements éducatifs d’un outil mobile. Comme tous les jeunes et les adultes aujourd’hui, les étudiants ont intégré le mobile comme un moyen privilégie de communication. A travers les smartphones, les médias culturels, ludiques et éducatifs sont aujourd’hui mis à disposition permanente des étudiants. Dans un téléphone, les étudiants disposent aussi d’une offre non négligeable de ressources scientifiques, d’indications méthodologiques, de supports vidéos éducatifs ou non qui peuvent s’avérer très utile à l’accrochage universitaire et éducatifs.

Christian Licoppe et Jean-Philippe Heurtin dans une étude de 2002 montrent comment le téléphone est intégré par les jeunes et les étudiants comme un outil de construction de sa sociabilité et de son univers intime extime. L’entrée à l’université est parallèlement un temps important d’acculturation et d’affiliation à de nouvelles pratiques, nouveaux groupes et nouvelles culturelles. Enfin Blaya. Pour cette communication, nous nous appuierons sur trois recherches complémentaires : BYOD-AVAN : libérer les projets ... un peu. Le BYOD signifie "Bring your own device".

En français, cela donne le AVAN "Apportez votre appareil numérique". Il consiste à demander aux élèves d'utiliser leur propre appareil numérique en milieu scolaire dans le but d’effectuer des économies et de palier également à certains problèmes techniques dus au passage maison-école (logiciels différents, formats de fichiers non compatibles avec les logiciels utilisés en milieu scolaire ...). Je l'ai testé avec des 3°DP3h sur un projet de découverte des métiers du centre-ville de Toulouse. Contexte : une sortie scolaire à Toulouse durant une journée entière ; le matin découverte d'Airbus et l'après-midi, le centre-ville de Toulouse. L'après-midi dans un centre-ville était l'occasion de confronter les élèves de DP3h aux professionnels qu'ils côtoient sans jamais se poser de questions sur leur métier, leurs conditions de travail ... Si le BYOD a permis de libérer le projet de certaines contraintes, il l'a également compliqué.

Objectifs du projet : Les menaces du Bring Your Own Device Michael Sutton, Zscaler. L’écosystème mobile est différent de celui des ordinateurs et cette différence est d’autant plus vraie lorsqu’il s’agit de sécurité. Au bureau, les ordinateurs fixes et portables appartiennent, le plus souvent, à l’entreprise. Il est donc normal que ces appareils aient des restrictions d’accès et soient équipés de logiciels de sécurité contrôlant les accès et les données qui s’y trouvent. Ce n’est pas le cas dans le contexte du BYOD. Les collaborateurs ne sont pas prêts à accepter de céder leurs droits d’utilisation à leur employeur pour un appareil dans lequel ils ont personnellement investi. Bien qu’étant une opportunité pour réduire les coûts d’achat et d’entretien d’appareils, le BYOD fait perdre aux entreprises le contrôle sur les appareils et les met en danger.

L’un des plus grands défis de sécurité est de gérer les utilisateurs mobiles évoluant hors du périmètre de sécurité traditionnel des organisations. Par Michael Sutton, CISO Zscaler. Revue Sticef.org. BYOD / AVAN : comme à Ludovia. Un dossier incontournable sur l'AVAN (BYOD) Jérôme Lagaillarde : Le smartphone en français pour apprendre ? Le BYOD dans les écoles françaises commence à faire débat. DOSSIER : Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques. Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques. Faut-il autoriser le BYOD dans les écoles ?

Comment intégrer une infrastructure BYOD en classe ? Tout ce que vous devez savoir sur le BYOD - PédagoTIC. 10 raisons d’utiliser les téléphones mobiles en classe. Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques. Les différents modèles d’intégration du BYOD. Formation et innovation : les six avantages du BYOD.

Pourquoi utiliser le BYOD dans une classe? – École branchée. Le #BYOD ou #Smartphones des élèves en classe, pourquoi faire ? BYOD Archives. BYOD : utilisez les appareils personnels des élèves. | Edupronet. BYODDossier. BYOD ET PEDAGOGIE. Pédagogie en tous lieux, équipements mobiles. Le BYOD dans les écoles françaises commence à faire débat. BYOD : Quelle intimité pour le travailleur connecté ? BYOD : Quelles sont les bonnes pratiques ? Les élèves utilisant leurs tablettes et smartphones personnels à l’école, un succès pédagogique… Aux États-Unis.