Uranium

Facebook Twitter
Australie, un nouveau monde pour vos investissements « Australie : taux directeur maintenu », nous apprend Reuters. Bon, ce n’est pas vraiment le genre de brèves qui fait rêver l’amateur de sensations fortes économiques que je suis à la Quotidienne. Mais à y regarder de plus près, cette annonce est révélatrice. Australie, un nouveau monde pour vos investissements
Extraction de l'uranium Pages similaires : En fonction de la profondeur du gisement, le minerai d'uranium était... des installations (mines et carrières, usines d'extraction de l'uranium) est... (source : resosol)14 juin 2006... les sédiments contaminés dans l'ancienne mine d'uranium de (... )... [1] La contamination des résidus d'extraction de l'uranium est par... Extraction de l'uranium
Australie/Chine - De l’uranium australien pour la Chine Australie/Chine - De l’uranium australien pour la Chine La Chine, en raison de son boum économique, a de gros besoins en énergie. Cet immense pays est le deuxième consommateur mondial d’énergie, estiment les experts. Fin mars, le Premier ministre Wen Jiabao dévoilait sa stratégie afin de répondre à la demande en énergie de son pays.
ClaireKönig Enseignante Sciences Naturelles La Namibie, pays fait de plaines arides et de reliefs déchiquetés, recèle d’importants gisements d'uranium. On y trouve aussi du cuivre, du zinc, du plomb, de l'étain et du vanadium. Dossier > La Namibie avec Swakopmund Dossier > La Namibie avec Swakopmund
En 2001, le Canada est demeuré au premier rang des producteurs d' uranium , car sa production annuelle, évaluée à environ 600 M$, atteint le niveau record de 12 522 tonnes d'uranium métal . Au Canada, les ressources récupérables connues totalisent 452 000 tU en 2002. Dans l'avenir, le Canada conservera le premier rang, car 85 % de ses ressources sont exploitables à coût modique. La demande d'uranium a augmenté en raison : *de la demande en Asie, *de l'amélioration de l'exploitation des centrales à travers le monde et *du prolongement de la durée d'exploitation des réacteurs. Uranium, échelle de la mine de Payne, Québec © Musée national des sciences naturelles Le Canada produit 30 % de l'uranium mondial et exporte 80 % de sa production. Dossier > Le Canada un gros producteur Dossier > Le Canada un gros producteur
Est-il encore temps de profiter du boom de l’uranium ? Est-il encore temps de profiter du boom de l’uranium ? La semaine dernière, je vous parlais de la bulle qui se forme sur les terres rares – en grande partie à cause de la Chine. Aujourd’hui, je vais m’intéresser à une autre matière première, dont le cours s’échauffe : l’uranium. Et là encore, la Chine est en grande partie responsable de la flambée des cours. Alors, est-il encore temps pour vous de mettre un peu d’uranium en portefeuille ?
Valeurs uranium : entre +60% et +192% de hausse depuis juillet Depuis fin juin, je suis pour vous le marché de l’uranium et l’évolution de son cours. Pour ceux d’entre vous qui ne les ont pas lus, je vous renvoie vers nos deux analyses de ce marché parues le 3 décembre dernier dans l’Edito Matières Premières & Devises : « Uranium : la moindre hausse de la demande fera grimper fortement les cours » et « +50% en 6 mois, l’uranium confirme son réveil ! Ne passez pas à côté « . Et j’en profite aujourd’hui pour me pencher sur l’impact du réveil du marché de l’uranium sur les valeurs uranium depuis début juillet. Allons-y… +54% depuis début juillet Valeurs uranium : entre +60% et +192% de hausse depuis juillet