background preloader

Le livre numérique

Facebook Twitter

Le livre imprimé va t-il survivre au numérique. Ce billet a été rédigé par Arlette Lucie Ndetchou dans le cadre du cours Economie du document.

Le livre imprimé va t-il survivre au numérique

L'existence du livre imprimé remonte à plus de cinq siècles. Il a longtemps été considéré comme le principal support des connaissances (du moins, depuis l'invention de l'imprimerie vers 1450 par Gutenberg, période au cours de laquelle il a connu son expansion). Le livre imprimé se voit aujourd'hui fortement concurrencé, voire menacé par la venue du numérique, soutenu par le web qui, en l'espace de quelques années, a connu une avancée exponentielle. Le livre numérique : vers une disparition du livre traditionnel ou vers une avancée technologique. Par opposition au livre sur support papier, le livre numérique est un livre dématérialisé ; il s’agit d’un écran en forme d’ardoise, sur lequel on peut lire divers fichiers informatiques.

Le livre numérique : vers une disparition du livre traditionnel ou vers une avancée technologique

Chaque livre, roman, nouvelle, encyclopédie, dictionnaire et autres documents sont ainsi retranscrits sous forme numérique pour être lus. L'évolution du livre numérique Le livre numérique ne cesse d’évoluer ; il est en constante mutation, comme le remarque le site internet La Vie des Idée, lors d’un entretien avec le professeur Roger Chartier. De ce fait, on ne peut jamais savoir à l’avance comment sera le livre de demain. Le blog Blogo Numéricus retrace la chronologie de cette nouvelle technologie. L'avenir du livre traditionnel: compromis ou à l'abri ? À Paris, lors du Salon du livre 2009, 1500 mètres carrés ont été consacrés aux lectures de demain, dont le fameux "e-book", le livre électronique.

L'avenir du livre traditionnel: compromis ou à l'abri ?

Cette invention qui fait rougir de plaisir les passionnés de la technologie et qui provoque des cauchemars chez les amants du livre traditionnel. En effet, le débat est féroce pour savoir si l'avènement du livre électronique mènera inéluctablement à la fin du livre en papier. Pour avoir une idée juste du débat, de l'argumentation de chaque camp, regardons les deux côtés de la médaille. Livre traditionnel ou Livre numérique. Le livre numérique ne remplace pas le papier dans le coeur des lecteurs. Les lecteurs ne sont définitivement pas disposés à abandonner le papier.

Le livre numérique ne remplace pas le papier dans le coeur des lecteurs

Ça tombe bien, personne ne leur a demandé. Une étude menée par Ricoh Americas Corporation, en collaboration avec l'Université du Colorado, montre qu'en dépit des avantages du livre numérique, le format imprimé reste plus efficient au coeur des lecteurs. D'ici à 2016, les répondants sont 70 % à considérer qu'ils n'abandonneront pas les livres imprimés. L'attachement est tout à la fois sentimental et sensoriel. L'étude, The Evolution of the Book Industry: Implications for U.S. Depuis 2012, la croissance de ce format, et sa popularité, ont connu un fort ralentissement - avec une certaine diminution des ventes de lecteurs dédiés constatée. Les tendances actuelles, réaffirme l'étude, montreraient également que l'on assiste à une hausse du nombre d'exemplaires publiés, mais une diminution des ventes.

Trois raisons majeures ressortent des observations d'usagers : Pour approfondir. Internet au secours des libraires indépendants. Le site de vente en ligne lalibrairie.com a ceci de particulier qu'il fonctionne en rapport avec 700 points de vente, répartis sur toute la France.

Internet au secours des libraires indépendants

Vous l'aurez compris : « ce site a pour ambition de concilier commande en ligne et commerce de proximité. » Vous commandez votre livre en ligne avant d'aller le retirer chez le libraire que vous avez choisi, sous 24 à 48 heures. Cliclic Livre, CC BY-NC-ND 2.0 Quel est l'intérêt de ce système ? Pourquoi ne pas aller directement dans une librairie ? Le site reprend le concept déjà mis à l'épreuve par Librest qui propose à Paris la livraison des livres commandés sous trois heures et à vélo. Cette création s'inscrit dans la volonté du CNL et des collectivités locales de favoriser les librairies indépendantes. Le site se veut donc une alternative bien française aux sites généralement fréquentés par les internautes en quête de livres (Amazon pour ne citer que lui).

Pour Filippetti, Amazon "risque de tuer" les librairies indépendantes. Le site de vente en ligne Amazon "risque de tuer" les librairies indépendantes en France en contournant la loi du prix unique, estime la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, dans un entretien à plusieurs quotidiens régionaux de l'Est à paraître vendredi.

Pour Filippetti, Amazon "risque de tuer" les librairies indépendantes

"Nous avons un réseau formidable de librairies indépendantes en France qu'Amazon risque de tuer. Il n'est pas normal qu'Amazon contourne par des prix bas la loi du prix unique en étant installé en Luxembourg et en ne payant pas de fiscalité juste en France", indique Mme Filippetti. La ministre, qui doit inaugurer vendredi la salon "Livre sur la place" à Nancy, premier rendez-vous littéraire de la rentrée, demande une réflexion "sur la fiscalité des plates-formes créatrices", telles qu'Amazon et Google. "Il est normal qu'elles participent au financement de la création, de la presse: tout ce qui crée la plus-value qu'elles font circuler sur leur réseau", estime-t-elle.