background preloader

Stratégie Marketing

Facebook Twitter

#Stratégie #Marketing #WebMarketing

Comment élaborer une bonne stratégie client ? 16 janv. 2015 La relation client est un élément indispensable dans le succès d’une entreprise.

Comment élaborer une bonne stratégie client ?

En effet, pour une entreprise le client est synonyme de revenus et de profits. Pour se faire une place sur le marché, il faut donc se démarquer de la concurrence en répondant de la meilleure des façons possibles aux attentes de ses clients. On le sait, acquérir des nouveaux clients coûte plus cher que de fidéliser les existants.

Une croissance durable passe donc logiquement par une bonne gestion des clients. Le client : votre priorité En 2013, 63% des PDG ont vu le ralliement de leur stratégie autour du client comme une priorité d’investissement. Devenir Digital La révolution digitale (réseaux sociaux, smartphones, tablettes et Cloud) a établi de nouvelles normes pour les entreprises. Les différentes étapes La stratégie client varie selon les entreprises et le marché visé. Définissez vos produits ou services clés qui concentrent votre base de consommateurs la plus importante. Ne nous lancez pas dans le WebMarketing sans avoir écouté ces conseils !ConseilsMarketing.fr.

Voici la transcription de mon interview (45 minutes !)

Ne nous lancez pas dans le WebMarketing sans avoir écouté ces conseils !ConseilsMarketing.fr

Chez Graine-de-Boss.com, où j’explique les éléments essentiels pour se lancer sur le Web. 1 – La barrière à l’entrée sur le Web c’est la visibilité… Une des clés pour être visible sur internet c’est le référencement naturel et payant. En effet dans toutes les activités (web, physiques, applications mobiles…), tu as certains difficultés pour toucher les clients. C’est ce qu’on appelle les “barrières à l’entrée”. Par exemple dans l’industrie, la barrière à l’entrée c’est la capacité de production. Dans la vente de produits de grande consommation, c’est la distribution (magasins en propre, revendeurs, grande distribution…) afin de vendre un de tes produits. Dans cet exemple le défié c’est d’être référencé chez Carrefour ou chez Auchan… Sur internet, le problème c’est la aussi cette visibilité et cette “distribution” mais avec Google.

Définition du Marketing de l'Engagement. Cet article a été publié il y a 2 ans 1 mois 3 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour.

Définition du Marketing de l'Engagement

Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Ce billet est une traduction d’un article anglais de Tomi Ahonen, expert mobile international connaissant parfaitement toutes les nouveautés et les chiffres de l’industrie. Sur son blog, Communities Dominate Brands, dans ses livres ou dans ses conférences comme celles à Ted, il étaye chiffres à l’appui que le mobile est le 7éme média de masse, au travers de l’appropriation rapide des gens pour cet objet très personnel, et qui paradoxalement nous ouvre au monde : le téléphone. Qu'est-ce que le design thinking ?

Le design thinking est une sorte de maïeutique de l'innovation inspirée des méthodes du design.

Qu'est-ce que le design thinking ?

Il cherche à incrémenter l'innovation dans l'entreprise en réunissant les conditions nécessaires à l'expression de la créativité, du stade de l'idée à celle de la mise en production. Origine du design thinking Historiquement, on peut faire remonter le design thinking aux années 50 lorsque le publicitaire Alex Osborn fait travailler ces équipes en mode brainstorming. Mais le véritable boom se situe plutôt au début des 70 avec la publication de l'ouvrage Experiences in Visual Thinking par Robert H.McKim. Ces préceptes seront repris et largement développés par Rolf Faste à l'université américaine de Stanford puis dans les années 2000 par Tim Brown et David Kelley de la société IDEO, spécialisée dans le management de l'innovation.

Le Plan Marketing - Partie 1. Aujourd’hui on va voir comment faire un plan marketing quand on est une PME.

Le Plan Marketing - Partie 1

Le plan marketing varie vraiment d’une entreprise à l’autre : pour certains, c’est juste une reprise de l’existant, pour d’autres, une analyse. Il y a donc plusieurs choix : – Soit on peut reprendre le plan de l’année précédente et faire des modifications en tenant compte de ce qui a marché (ou pas), – Soit on part de zéro. Dans la plupart des entreprises, on prend le plan marketing existant, on l’actualise et on met à jour ses chiffres, sa vision, etc, Car refaire un plan marketing de A à Z c’est vraiment un très gros travail, et c’est souvent quelque chose qu’on fait tous les 4 à 5 ans, quand on a véritablement des changements majeurs dans l’entreprise. Analyser son marché. Plan Marketing - Partie 2.

Nous continuons dans l’élaboration du plan marketing.

Plan Marketing - Partie 2

Définir ses priorités, entre Business As Usual et constuire le futur Vous pouvez également profiter du fait que vous soyez en train de faire un plan marketing pour faire un retour en arrière et voir s’il y a des cibles plus réactives que d’autres ou des cibles qui ne fonctionnent pas aussi bien qu’elles devraient au niveau de vos campagnes marketing ou de vos actions. Ce bilan peut être aussi un moyen de nettoyer votre portefeuille produits, de développer votre portefeuille avec de nouvelles prestations et de nouveaux services, ou au contraire réduire le nombre de prestations et services, faire du service premium ou du service low cost. Ce moment de recul vous permet de réfléchir à ce que vous allez faire dans l’année à venir.

Il faut bien entendu éviter de se disperser en voulant tout faire, tout dire et tout vendre en même temps. Faire un plan marketing c’est décider, et choisir ses priorités. Le Mix Marketing, les 6 P.