background preloader

Vie privée - Données personnelles

Facebook Twitter

#données #personnelles #vie #privée #loi #renseignement #WebMarketing

Loi Renseignement : Comment s'en protéger. Publié par UnderNews Actu Maintenant que la loi Renseignement est votée, et en attendant la suite du processus législatif, il serait judicieux d’apprendre (ou de réviser) les techniques permettant de résister à la surveillance.

Loi Renseignement : Comment s'en protéger

Gros récapitulatif en vue ! Tout d’abord, sachez que tout le monde, chaque citoyen, a le droit de disposer d’une vie privée. Pour cela, il existe pas mal d’outils cryptographiques à disposition, des gratuits, des payants, des simples et des plus avancés, mais tous efficaces et légaux. La loi Renseignement qui a été voté en France peut s’avérer dangereuse et extrêmement liberticide si elle tombait dans de mauvaises main à l’avenir, et la responsabilité incombe dorénavant aux politiques actuels, dont la France se souviendra surement bien longtemps… Dès lors, à titre préventif et sans préjuger de l’avenir, il semble important d’apprendre (ou de rappeler) comment protéger sa vie privée en ligne.

Comment protéger sa vie privée en ligne ? Vous avez aimé cet article ? Loi Renseignement : la boîte à outils pour apprendre à protéger votre vie privée en chiffrant vos données et communications. Nous sommes le soir du mardi 5 mai, et c’est un jour funeste pour la démocratie.

Loi Renseignement : la boîte à outils pour apprendre à protéger votre vie privée en chiffrant vos données et communications

La France s’était autoproclamée « pays des Lumières » parce qu’il y a 250 ans notre pays éclairait l’Europe et le monde grâce aux travaux philosophiques et politiques de Montesquieu, qui prônait la séparation des pouvoirs, et de Voltaire et Rousseau. À dater d'aujourd’hui, jour du vote en première lecture du projet de loi sur le renseignement, à cause d'une classe politicienne d’une grande médiocrité, s'enclenche un processus au terme duquel le peuple français va probablement devoir subir une loi dangereuse, qui pourrait s’avérer extrêmement liberticide si elle tombait entre de mauvaises mains, par exemple celles de l’extrême droite.

Dès lors, à titre préventif et sans préjuger de l'avenir, il me semble important d’apprendre à protéger sa vie privée. Une boîte à outils pour protéger votre vie privée Anonymat sur Internet. Commerce et Données Personnelles - Les achats en ligne.pdf. Loi sur le renseignement: «comment expliquer à mes clients que leurs données ne sont plus en sécurité ?» Depuis quelques jours, une déclaration commune circule sur le web contre la loi sur le renseignement et la surveillance généralisée d’Internet.

Loi sur le renseignement: «comment expliquer à mes clients que leurs données ne sont plus en sécurité ?»

Pourquoi cette mobilisation du mouvement « Ni pigeons, ni espions » ? Que se cache-t-il derrière les premières mesures votées la semaine dernière par l’Assemblée nationale ? Pourquoi sommes-nous, entrepreneurs du numérique, si inquiets vis-à-vis de cette loi ? Faisons simple. Accepteriez-vous d’avoir des micros dans votre maison, que votre logiciel de traitement de texte soit analysé en continu ou bien encore que le téléphone de vos enfants soit sur écoute ? Pensons ensemble à demain. Empêchons une catastrophe économique. Arrêtons l’atteinte à nos libertés. Naviguons, nous sommes filmés. La politique des uns et des autres nous importe peu, nous, entrepreneurs du numérique. A bon entendeur. Un MOOC pour faire respecter nos vies privées sur Internet. Facebook, visé par plusieurs actions judiciaires, est dans le collimateur des autorités de protection des données.

Un MOOC pour faire respecter nos vies privées sur Internet

Les régulateurs de six pays (la Belgique, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne, les Pays-Bas et la France) ont décidé, fin mars, de mener un audit conjoint sur certaines pratiques de captation de données qui font régulièrement l'objet de plaintes. Le réseau social est notamment suspecté d'aspirer des données de navigation sur des sites tiers via les plug-in sociaux (dont le plus populaire est le bouton "J'aime"...) même si l'internaute est déconnecté du réseau social, révèle un rapport de l'Université catholique de Louvain publié le 31 mars 2015.

Autre accusation, réfutée par Facebook : les utilisateurs non-membres du réseau seraient eux aussi pistés grâce aux "cookies" qui émaillent les sites visités. Refuser la prospection commerciale Face à cette cybersurveillance invisible, l'internaute n'est pas totalement démuni. Données exportées aux États-Unis.