background preloader

Autres actualités en lien

Facebook Twitter

Les sources d'énergie. Les sources d'énergies renouvelables, malgré leur récente popularité, sont encore très loin derrière : l'hydroélectricité fournit environ 7 % de nos besoins énergétiques, alors que le solaire, l'éolien et l'énergie géothermique peinent encore à s'imposer.

Les sources d'énergie

L'influence de la Chine et de l'Inde est aujourd'hui non négligeable : près de 90 % de la hausse de la demande mondiale en 2012 provient de ces deux pays. Les besoins en charbon de la Chine sont presque aussi grands que ceux de tous les autres pays du monde réunis. En somme, les besoins énergétiques de la planète ont crû de 1,8 % en 2012, mais la croissance annuelle des émissions de gaz à effet de serre provenant de ce secteur est moins forte que durant les années 2000. Une tendance? Seul l'avenir nous le dira. Le potentiel de cette énergie est énorme : en une heure, la quantité d'énergie solaire qui atteint la surface de la Terre équivaut à la consommation de la population mondiale pendant un an! Avantages et inconvénients. Le 5ème rapport du GIEC décrypté. Les impacts des changements climatiques seront développés par le 5ème rapport du GIEC en mars 2014.

Le 5ème rapport du GIEC décrypté

Réchauffement climatique causé par les humains : des données qui divisent les Canadiens. Réchauffement planétaire : Oxfam épingle le mode de vie des riches. La semaine dernière, des activistes d'Oxfam ont fait une mise en scène avec des caricatures des présidents français, chinois et américain, Francois Hollande, Xi Jinping et Barack Obama, ainsi que du premier ministre indien Narendra Modi et la chancelière allemande Angela Merkel.

Réchauffement planétaire : Oxfam épingle le mode de vie des riches

Photo : Benoit Tessier / Reuters.

Autres solutions au pétrole

Non, le vélo n'émet pas plus de CO2 que la voiture. Avouons qu'on s’est un peu poilé en lisant l’article publié début juin sur le site du magazine Automoto intitulé «L’automobile plus écolo que le vélo ?».

Non, le vélo n'émet pas plus de CO2 que la voiture

L’auteur, Jean-Luc Moreau, y défend bec et ongles que l’impact du vélo sur l’environnement ne serait pas aussi neutre qu’on le dit. Il mérite même, selon lui, d'être comparé à celui d’une voiture en matière de rejet de CO2. Extrait (attention, ça peut piquer les yeux) : «Si notre cycliste [parti pour rouler 100 km, hein, ndrl] puise sa force dans la viande, et sachant qu’un kilo de bœuf haché fournit 2,9 kWh d’énergie, il doit donc en manger 0,917 kg pour réaliser son parcours.

Une priorité pour Marc Garneau. Le ministre Marc Garneau souhaite voir l’implantation de bornes de chargement rapide sur les grands axes canadiens OTTAWA — Le gouvernement Trudeau souhaite installer des bornes de chargement rapide le long des grandes autoroutes canadiennes afin de convaincre un plus grand nombre d’automobilistes d’opter pour une voiture électrique.

Une priorité pour Marc Garneau

Le secteur des transports est responsable de 23 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) au Canada – ce qui représente la deuxième source d’émissions au pays – et il devra forcément opérer un virage vert si le Canada veut jouer le rôle qui lui revient dans la lutte contre les changements climatiques, estime le ministre des Transports, Marc Garneau. Dans une entrevue avec hier, M. Bons et mauvais côtés du pétrole à bas prix.

Faut-il souhaiter une hausse rapide du prix de l’essence ?

Bons et mauvais côtés du pétrole à bas prix

Pierre-Olivier Pineau Professeur à HEC-Montréal, titulaire de la Chaire de gestion du secteur de l’énergie C’est en août dernier que le prix du pétrole a commencé sa chute. De plus de 100 $ US le baril, il est passé sous les 50 $ US, un changement que personne n’avait vu venir, même si les principaux éléments des explications données maintenant étaient déjà connus : surabondance de la production et ralentissement de la demande. Les conséquences directes de cette situation sont faciles à imaginer : les consommateurs y gagnent tandis que les producteurs y perdent. Au Canada, l’Alberta entre dans une période très difficile. Pensons cependant plus loin que ces effets locaux et directs. À un prix de 100 $ et une production mondiale de près de 90 millions de barils, c’est un revenu de 9 milliards par jour que les producteurs de pétrole recevaient.

Le pipeline de la discorde. À qui la faute? 6 millions $ pour un oléoduc. Oléoduc Énergie Est : le NPD a-t-il un double discours? L'épreuve des faits. Mercredi 5 août 2015 18h06.

Oléoduc Énergie Est : le NPD a-t-il un double discours? L'épreuve des faits

TransCanada lance des bourses d’études tributaires du tracé d’Énergie Est. L’entreprise TransCanada vient de lancer un nouveau programme de bourses d’études qui s’adresse notamment aux jeunes Québécois qui vivent « à proximité » du tracé du futur pipeline Énergie Est, a constaté Le Devoir.

TransCanada lance des bourses d’études tributaires du tracé d’Énergie Est

Anticosti: les citoyens divisés au sujet de l'exploration pétrolière. Les victimes de la catastrophe de Tchernobyl. Tchernobyl: Des survivants racontent l'apocalypse nucléaire "Les murs se sont mis à trembler et le béton à grincer.

Les victimes de la catastrophe de Tchernobyl

J'ai alors compris que quelque chose de terrible était arrivé", raconte Boris Stoliartchouk, un ancien ingénieur de la centrale de Tchernobyl présent sur les lieux du drame le 26 avril 1986. A 01h23 ce matin-là, deux explosions font voler en éclats le coeur du quatrième réacteur. État d’urgence aux Galapagos pour pollution. QUITO, Équateur | L’Équateur a activé mercredi l’état d’urgence environnementale à titre préventif pour préserver le célèbre archipel des Galapagos, une semaine après le naufrage d’un bateau contenant des produits polluants, ont annoncé les autorités dans un communiqué.

État d’urgence aux Galapagos pour pollution

Cette décision, rendue publique par le Comité des opérations d’urgence, veut faire face rapidement aux éventuels problèmes écologiques dans ces îles paradisiaques, situées à 1000 kilomètres des côtés et classées par l’Unesco au patrimoine mondial de l’humanité. Le projet Keystone XL entre les mains d’Obama. Washington — Les républicains au Congrès des États-Unis ont officialisé la législation nécessaire pour la construction de l’oléoduc canadien Keystone XL et pressent le président Barack Obama de le signer. Lors d’une cérémonie vendredi, le leader républicain de la Chambre des représentants, le président John Boehner, a apposé sa signature sur le projet de loi et a demandé au président Obama de « faire la bonne chose » et d’y ajouter son nom. Alors que le prochain arrêt pour le projet de loi est la Maison-Blanche — et que M. Obama a menacé d’y imposer son veto —, les républicains vont toutefois retarder son envoi et le feront au retour de leur relâche d’une semaine.

Et cela, parce qu’ils veulent être à Washington quand le président y opposera son veto. Climat: adoption d’un texte de négociation en vue d’un accord multilatéral. Les États réunis cette semaine à Genève pour jeter les bases du futur accord mondial sur le climat sont parvenus à présenter vendredi un texte de négociations. Mais les discussions à venir s’annoncent pour le moins ardues. À moins de 300 jours de la conférence de Paris, où un accord doit être signé par 194États, la route vers un accord ambitieux paraît longue. « Nous nous sommes mis d’accord sur un texte de négociation. C’est positif car c’est une base pour avancer, a souligné à l’AFP Elina Bardram, la représentante de l’Union européenne. Politique énergétique 2030 – Ce qu'il faut retenir. Une vision ambitieuse Faire du Québec, à l’horizon 2030, un chef de file nord-américain dans les domaines de l’énergie renouvelable et de l’efficacité énergétique, et bâtir ainsi une économie nouvelle, forte et à faible empreinte carbone en passant de 47,6 % d’utilisation d’énergies renouvelables (en 2016) à 60, 9 % en 2030.

Cette vision deviendra une réalité en plaçant les citoyens au centre des initiatives. Ce que ça change pour vous Plus de choix en matière de consommation énergétique ; Plus de services directs, tels que des financements et des garanties de prêts à bas taux d’intérêt ; Avoir un impact réel sur l’environnement en favorisant des sources d’énergie à faible empreinte carbone. Des cibles concrètes Le gouvernement souhaite ainsi favoriser les projets novateurs et structurants pour l’économie québécoise ainsi que pour la transition énergétique. Quelques mesures phares. Le Québec, producteur de pétrole? L'ONE suspend ses audiences sur Énergie Est pour une durée indéterminée. Un texte de François Messier L'organisme fédéral a annoncé sa décision lundi soir, invoquant des problèmes de logistique et de sécurité. La séance de mardi est donc annulée. Quant à celle de vendredi, qui devait être la dernière, on ne sait pas encore si elle aura lieu.