background preloader

Fonctionnement de l'uberisation

Facebook Twitter

Uber : mesures de sécurité renforcées pour rassurer la clientèle. Uber, service controversé de réservation de voiture avec chauffeur, tente de rassurer ses clients en annonçant de nouvelles mesures de sécurité.

Uber : mesures de sécurité renforcées pour rassurer la clientèle

La startup américaine inquiète et soulève de nombreuses questions. Les taxis craignent pour leur emploi tandis que certains utilisateurs craignent pour leur sécurité. Après le viol présumé d’une passagère par un chauffeur en Inde et l’accusation d’agression sexuelle à Paris, Uber a besoin de restaurer la confiance de ses clients pour assoir sa réputation. "Code de conduite" Quelles sont les clés du succès d’Uber, Blablacar et Airbnb ? Blablacar met en relation des conducteurs non professionnels et des voyageurs pour des trajets de moyenne à longue distance.

Quelles sont les clés du succès d’Uber, Blablacar et Airbnb ?

Uber met en relation des conducteurs (professionnels ou non) avec des voyageurs, majoritairement sur des trajets de courte distance. La fréquentation du premier atteint les 10 millions de voyageurs en quelques années. Le second réalise déjà 150 000 courses par jour dans 45 pays. Uber : les clés du succès. UBER en chiffres-clés : Création de Uber en mars 2009Décembre 2011 : lancement à Paris et avril 2013 à LyonCA : 1 milliard de dollars (2014)Évaluation théorique : 40 milliards de dollars (2014)Levée de fonds : 1.2 milliards de dollars (2014)Présente dans 45 pays et dans 200 villesUber annonce doubler son chiffre d’affaires tous les 6 mois (source : interview au Wall Street Journal) Le mythe fondateur.

Uber : les clés du succès

Uber: les secrets des tarifs progressifs mis au jour - Le Temps. Ils auraient «craqué» l’algorithme d’Uber.

Uber: les secrets des tarifs progressifs mis au jour - Le Temps

Des informaticiens de l’Université Northeastern à Boston, prétendent avoir percé les mystères du «surge price» de la société californienne. Autrement appelé tarification dynamique, ce mécanisme – bien que transparent – est parfois décrié par les usagers. Comment l’UBERISATION transforme les modèles économiques des entreprises ? On pourrait dire que l’uberisation c’est la reconfiguration de marchés assez fermés, voire monopolistiques grâce à l’utilisation des nouvelles technologies.

Comment l’UBERISATION transforme les modèles économiques des entreprises ?

La Uber économie met en relation des tâches, avec des personnes, des internautes, des contractuels disponibles n’importe où dans le monde. N’importe qui peut faire votre travail grâce aux technologies, qui apportent de nouvelles capacités d’actions, et pour lequel il sera rémunéré ou pour lequel il en retira un bénéfice. L'uberisation à la française, un modèle économique et social positif. Et pour cause, la plupart des acteurs qui s’apparentent à ce modèle sont des mastodontes américains, centralisant la totalité du business.

L'uberisation à la française, un modèle économique et social positif

En anglais, ces acteurs sont désignés par l’expression « Winner takes it all* ». Il existe pourtant une autre façon de porter ce schéma économique, qui se révèle gagnante pour toutes les parties prenantes : c’est ce que l’on appelle l’uberisation positive. (20+) L’uberisation en dix leçons. Vous vous réveillez un matin avec les crocs, une envie d’entreprendre façon Predator, de devenir l’Attila de la plomberie ou du permis de conduire, de cartonner avec le concept qui tue les rentes de situation mais aussi les honnêtes artisans dépassés.

(20+) L’uberisation en dix leçons

C’est darwinien, les dinosaures de l’ère pré-numérique n’avaient qu’à évoluer pour ne pas se faire bouffer. Vous avez l’idée, la «killer application», oui, mais comment faire pour «uberiser» plus gros que soi, un brontosaure du CAC ou une corporation qui faisait jusque-là ses petites affaires bien pépère ? Les 11 secrets de l'uberisation révélés. 1.

Les 11 secrets de l'uberisation révélés.

Le sens du service L’uberisation de l’économie (autrement nommée uberification), touche avant tout l’économie de service : transport, logement, banque, divertissement, biens de consommation, service à la personne, créations graphiques, livraison de repas, de fleurs et même recrutement et la santé. Julien Mechin, co-fondateur de la plateforme participative Creads, estime que « l’ uberisation est en train de toucher tous les secteurs de l’économie en apportant une couche de services supplémentaires à tout type de biens. »