background preloader

Groupe appartenance et reference

Facebook Twitter

Travailler chez Google. Ressources humaines (extrait) ENQUÊTE : DISNEYLAND PARIS, LA RÉALITÉ DERRIÈRE LES SOURIRES. Contexte • Disneyland Paris est un complexe de loisirs qui s’étend sur près de 2 000 hectares, à Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne).

ENQUÊTE : DISNEYLAND PARIS, LA RÉALITÉ DERRIÈRE LES SOURIRES

Unique en Europe, il a ouvert il y a 17 ans (lire encadré). Chaque année, il accueille en moyenne 14 millions de visiteurs, dont «30 % sont des étrangers», assure-t-on chez Disney. De nombreux jeunes sont embauchés en tant que saisonniers sur les différents lieux du site : les hôtels, les attractions des deux parcs, etc. Les témoignages de ces jeunes sont rares. Toutes les interviews officielles sont formellement encadrées par le service de communication, qui contrôle ce qu’ils disent. L’actu a interviewé des jeunes qui travaillent, ou ont travaillé, à Disneyland Paris. Les coulisses • Travailler à Disneyland Paris est-il aussi magique que l’univers Disney semble l’être ?

Les rôles • «Je travaille ici chaque été depuis quatre ans, explique Loïs, 25 ans. Loïs, groom à « La Tour de la terreur » et Audrey, hôtesse polyvalente. * Les prénoms sont modifiés. Finalités et enjeux du management intergénérationnel. Le management intergénérationnel s'impose comme un nouveau référentiel dans lequel il est essentiel d'identifier les compétences à développer, les pratiques gagnantes et les points de vigilance.

Finalités et enjeux du management intergénérationnel

Le Management intergénérationnel s’impose comme un enjeu clé du fait du renouvellement démographique que nous sommes en train de vivre en France : entre 2008 et 2020, il sera d’un tiers des effectifs et il n’y a pas d’équivalent depuis la dernière guerre mondiale. Chacune des générations est l’héritage de sa propre histoire sur le plan culturel, économique ou social. Chacune est influencée, dans la période de vie entre 15 et 20 ans, par des marqueurs qui vont ensuite déterminer durablement son système de valeurs, ses aspirations et modes de fonctionnement.

Ces générations n’ont pas la même relation à l’autorité, l’organisation et au temps. Aujourd'hui, les managers doivent prendre en compte cette diversité et en faire une richesse au service de la performance. Les salariés font de la reconnaissance un élément clé de la qualité de vie au travail. Publié le 30-JAN-14 par ANACT | Imprimer Deux enquêtes récentes montrent l’importance que les salariés français attachent à la reconnaissance au travail.

Les salariés font de la reconnaissance un élément clé de la qualité de vie au travail

Face à ces attentes, le réseau Anact-Aract propose une démarche pour mettre en place dans l’entreprise une politique de reconnaissance faisant le lien avec la performance. TNS-Sofres a réalisé pour le compte de l’Anact en 2013 une enquête auprès d’un échantillon représentatif de salariés français sur le thème de la qualité de vie au travail. Génération Z. XEnvoyer cet article par e-mail Génération Z XEnvoyer cet article par e-mailGénération Z Management Les générations se suivent et ne se ressemblent pas Lucides mais idéalistes, en quête de liberté mais aussi de réassurance, solidaires mais sélectifs, plus à l'aise dans l'échange virtuel que dans le contact direct… La génération Z, ces natifs des années 1990, offre un portrait fait d'aspirations contradictoires et de valeurs paradoxales.

Génération Z

Celle d'individus gouvernés par l'affect, dans l'entreprise comme ailleurs. Des mois, des années même que l'on nous parle de la génération Y, que des manuels de RH et des coachs en management décryptent leur mode de fonctionnement, leurs valeurs, leurs attentes. Préjugés & Stéréotypes. Culture d'entreprise. Tenue vestimentaire au travail : que dit la loi ? Attention, cet article a été publié il y a 1 an, 10 mois.

Tenue vestimentaire au travail : que dit la loi ?

Il est probable que son contenu ne soit plus à jour. La liberté de se vêtir constitue une liberté individuelle. Mais qu’en est-il au travail ? Peut-on s’habiller comme on veut pour aller travailler ? La loi fixe-t-elle un cadre légal ? La liberté de se vêtir : une liberté individuelle qui a ses limites au travail. La liberté de se vêtir n’est pas une liberté fondamentale ! La liberté de se vêtir constitue une liberté individuelle. Le législateur et la Cour de cassation ont confirmé l’adage populaire « la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres » en posant et en faisant application aux libertés individuelles dont celle de se vêtir, du principe juridique selon lequel nul ne peut apporter aux droits des personnes et aux libertés individuelles des restrictions qui ne seraient pas justifiées par la tâche à accomplir, ni proportionnées au but recherché.

L’employeur peut exiger une tenue propre et décente. Bref, j'ai essayé de devenir une racaille. Expérience de Asch , le conformisme. Expérience de l'ascenseur Exemple de conformisme. Google, la machine à penser. Ressources Humaines Laurent Cantet, 1999. Culture d'entreprise chez Jimdo - Bien-être au travail. Video Culture d'entreprise - sketch, m6, humour - videos wideo. Description : Caméra Café 2, La boîte du dessus, dépeint avec férocité l’univers d’une petite entreprise provinciale devant la machine à café.

video Culture d'entreprise - sketch, m6, humour - videos wideo

Culture d'entreprise Danone. Cyprien - Les vieux et la technologie. CYPRIEN - Le style vestimentaire. Frédéric Fougerat répond à la question : comment développer le sentiment d'appartenance ? Homme-femme : ces stéréotypes qui perdurent - Le journal de 13h. Stereotypes_eleve.pdf.