background preloader

Fobe

Facebook Twitter

CanLII - Loi sur la faune et la flore, LNun 2003, c 26. CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE LA LOI SUR LA FAUNE ET LA FLORE L.Nun. 2003, ch. 26 En vigueur le 9 juillet 2005, sauf art. 40, 41, 66(2), 82, 152(4) : TR-001-2005 art. 40, 41, 66(2), 82, 152(4) NEV : TR-001-2005 (Mise à jour le : 6 novembre 2012) Les dispositions suivantes sont supprimées aux fins de la présente codification administrative : art. 250 à 254 (modifications corrélatives) MODIFIÉE PAR : L.Nun. 2005, ch. 12 En vigueur le 5 mai 2005 L.Nun. 2007, ch. 8, art. 14 art. 14 en vigueur le 8 novembre 2007 L.Nun. 2008, ch. 17, art. 48 art. 48 en vigueur le 18 septembre 2008 La présente codification administrative ne constitue pas le texte officiel de la loi; elle n’est établie qu’à titre documentaire.

CanLII - Loi sur la faune et la flore, LNun 2003, c 26

Tourisme - Vacances du Nord, exploitation du Sud. L’association de solidarité internationale Agir Ici mène une campagne de sensibilisation au tourisme responsable sur le thème «Quand les vacances des uns font le malheur des hôtes».

Tourisme - Vacances du Nord, exploitation du Sud

En accusation, les effets néfastes, sur le plan économique, social, écologique et culturel d’un certain développement touristique. Gérard Rovillé, anthropologue, membre de Transverses, association de réflexion et d'action sur le tourisme Nord-Sud et partenaire de la campagne, précise les enjeux. RFI: En 2000 le tourisme a représenté un marché de 476 milliards de dollars dont les Etats-Unis (85 milliards de dollars) et l’Europe (230 milliards de dollars) sont les grands bénéficiaires. Pourquoi les pays en développement ne voudraient-ils pas profiter de cette manne ?

Gérard Rovillé: C’est évident que les pays en développement veulent en profiter. RFI: N’y a-t-il pas, de fait, antagonisme entre l’intérêt des touristes et ceux des pays d’accueil ? Pour en savoir plus : Le site d’Agir ici Le site de Transverses. Au Costa Rica, la ponte des tortues olivâtres ruinée pour quelques selfies. Que fait le touriste de base quand il croise un animal rare dans son environnement naturel ?

Au Costa Rica, la ponte des tortues olivâtres ruinée pour quelques selfies

Il se prend en photo avec. Et s’il le peut, il en ramène un morceau. Pour le souvenir. Imaginez la scène multipliée par mille, ça donne le spectacle terrifiant que les autorités costaricaines ont eu à subir, impuissantes, le premier week-end de septembre. Les faits se sont déroulés sur une plage de la réserve naturelle d’Ostional, dans l’ouest du Costa Rica, où tous les ans se déroule un événement hors du commun : la ponte des tortues de mer olivâtres.

Expansion du tourisme mondial et alternatives éthiques - CETRI, Centre Tricontinental. Etat des lieux du tourisme mondial Croissance constante Lorsqu’on étudie le tourisme, il faut garder constamment présent à l’esprit qu’il s’agit d’un secteur mal connu, mal appréhendé et que les chiffres non seulement manquent de précision mais revêtent de grandes disparités d’un pays à l’autre, et même d’une région à l’autre.

Expansion du tourisme mondial et alternatives éthiques - CETRI, Centre Tricontinental

Les agrégats n’ont pas la même valeur ni la même signification. Dans certains pays, le tourisme est comptabilisé sous le poste « transport », dans d’autres, les chiffres sont erronés, volontairement ou non. Les chiffres sont parfois gonflés artificiellement ou non, notamment par l’apport des flux des résidents à l’étranger. Le tourisme est devenu le secteur d’activité le plus dynamique au monde en termes de croissance : 10,7 % en 2004 et une moyenne de 4,3 % par an durant la décennie 1989-1999 ce qui le place devant les secteurs pétrolier et automobile. C’est là le tout premier constat du secteur : les flux de voyageurs dans le monde ne tarissent pas. Expansion du tourisme mondial et alternatives éthiques - CETRI, Centre Tricontinental. Le tourisme et la réduction de la pauvreté.

Le tourisme est l’un des vecteurs majeurs du commerce international et de la prospérité.

Le tourisme et la réduction de la pauvreté

La réduction de la pauvreté est l’un des défis mondiaux les plus importants. Malgré cette période de turbulences pour l’économie mondiale, il est peu probable que ces affirmations de base changent. La polarisation des richesses pour renforcer un tourisme au profit des populations les plus démunies représente une énorme tâche mais aussi une opportunité. 1.

La taille et la croissance du secteur Dans de nombreux pays, le tourisme agit comme un moteur de développement grâce à l’épargne en devises étrangères et à la création d’emplois directs et indirects. Les arrivées internationales ont augmenté de plus de 4%, passant de 939 millions en 2010 à 982 millions en 2011, année caractérisée par une reprise économie mondiale stagnante, par de nombreux changements politiques au Moyen-Orient et Afrique du nord, et les catastrophes naturelles au Japon. Témoignage : « Ouvrir un camping : loin d'une sinécure, mais une belle aventure », Marché du camping : créateurs, misez sur le renouveau ! Persée. Territoire - Le Finistère dans tous ses états : 21 regards pour un Finistère durable (Dossier d'Octant n°52) Sommaire Pour en savoir plus Haut de page L'essentiel Avec en moyenne 30,4 millions de nuitées touristiques par an, la fréquentation touristique sur le Finistère est relativement stable ces 5 dernières années.

Territoire - Le Finistère dans tous ses états : 21 regards pour un Finistère durable (Dossier d'Octant n°52)