background preloader

Connaissance de l'enfant

Facebook Twitter

Punition des enfants - Punir un enfant. Punition : rien que le mot fait peur, et pas seulement aux enfants.

Punition des enfants - Punir un enfant

Le developpement de l enfant. Selon Montessori. Selon Piaget. La diversité des personnalités et des comportements humains est le produit de la singularité du cerveau de chaque individu.

Selon Piaget

Celle-ci se constitue d’abord à travers les premières étapes de la construction des circuits cérébraux, où des mécanismes intrinsèques mettent en place les circuits nerveux à l’origine d’une vaste palette de comportements instinctifs, que ce soit pour trouver de la nourriture, pour se défendre ou pour s’accoupler. Mais la construction du système nerveux des animaux, et donc aussi de l’être humain, est également influencée par l’expérience. Les interactions avec l’environnement produisent certains patterns d’activité nerveuse qui vont façonner les circuits cérébraux. Les influences du monde extérieur ont une importance tout particulière au début de la vie pendant certaines périodes limitées dans le temps qu’on appelle périodes critiques. Pédagogie Freinet. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pédagogie Freinet

Les pays avec des Mouvements de l'École moderne, les associations de la Pédagogie Freinet. La pédagogie Freinet est une pédagogie originale, mise au point par Célestin Freinet, fondée sur l'expression libre des enfants ; texte libre, dessin libre, correspondance inter-scolaire, imprimerie et journal étudiant, etc., qui se perpétue de nos jours. Selon Parten. Étapes du jeu.

Selon Parten

Alexander Sutherland Neill. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alexander Sutherland Neill

Alexander Sutherland Neill, aussi appelé A. S. Neill, (17 octobre 1883 - 23 septembre 1973) était un pédagogue libertaire[1],[2] écossais. Il est le fondateur, en 1921, de l'école de Summerhill qu'il « dirigea » jusqu'à sa mort. Connaissance enfant. 10 conditions pour motiver by Rolland VIAU (article) Pour que les élèves cherchent à s'améliorer, il faut bien sûr que la motivation soit au rendez-vous.

10 conditions pour motiver by Rolland VIAU (article)

De manière à susciter cette motivation chez les élèves, voici une proposition qui a déjà fait l'objet d'une expérimentation à l'enseignement supérieur. Rolland ViauDépartement de pédagogie, Université de Sherbrooke L'analyse des récentes recherches sur la motivation à apprendre en contexte scolaire, nous fait voir que les quatre facteurs qui influent le plus sur la dynamique motivationnelle des élèves en classe sont les activités d'apprentissage que l'enseignant propose, l'évaluation qu'il impose, les récompenses et les sanctions qu'il utilise, et lui-même, de par surtout sa passion pour sa matière et le respect qu'il porte à ses élèves. Nos travaux sur la motivation dans l'apprentissage du français nous ont amené à porter une attention particulière à l'un de ces facteurs : les activités d'apprentissage proposées aux élèves en classe.

Dix conditions pour motiver. Apprendre à apprendre: Faciliter le désir d'apprendre !! Le désir d’apprendre n’est pas le désir de savoir.

Apprendre à apprendre: Faciliter le désir d'apprendre !!

Je peux désirer savoir parler le russe en vue d’un voyage en Russie mais ne pas vouloir faire l’effort nécessaire à l’apprentissage du russe. Le désir d’apprendre est synonyme de motivation. Sans désir, pas de question, pas d’apprentissage. Philippe Meirieu explique bien ce concept dans son livre Le plaisir d’apprendre. Les rythmes majeurs de l'enfant. Hubert Montagner est docteur ès-Sciences (psychophysiologie) et ancien directeur de recherche à l'Inserm.

Les rythmes majeurs de l'enfant

Son expertise dans les rythmes de l'enfant fait de lui une personnalité incontournable pour qui veut repenser des horaires scolaires adaptées aux besoins des enfants. Cette question sera nécessairement traitée dans les mois ou les années à venir tant nous avons atteint un point d'absurdité. Il souhaite, avant le forum du 27 mars, rappeler les travaux qui fondent son jugement, sans appel, sur la réforme du temps scolaire. Bibliothèque de l'Ecole Moderne n° 25 - Les invariants pédagogiques.

INVARIANT n° 23 : Les punitions sont toujours une erreur.

Bibliothèque de l'Ecole Moderne n° 25 - Les invariants pédagogiques.

Elles sont humiliantes pour tous et n'aboutissent jamais au but recherché. Elles sont tout au plus un pis-aller. Pourtant, il est des cas, nous dira-t-on, où la punition devient une nécessité, où elle est la seule solution pour maintenir l'ordre. Et cela est exact. Entretien avec Claire Leconte: « Il faut considérer tous les temps de vie des enfants à égale importance » La réforme des rythmes scolaires qu’on achève de mettre en place lors de cette rentrée 2014 dans toutes les écoles maternelles et primaires tend à suivre au plus près le rythme biologique de l’enfant pour faciliter les apprentissages.

Entretien avec Claire Leconte: « Il faut considérer tous les temps de vie des enfants à égale importance »

L’objectif est de « répartir les heures de classe sur la semaine, alléger la journée de classe et programmer les enseignements à des moments où la faculté de concentration des élèves est la plus grande[1] ». La réforme se traduit par une semaine de classe répartie sur quatre après-midi écourtées de ¾ d’heure et une cinquième matinée de travail, le mercredi ou le samedi, selon le choix des communes. Nous avons interviewé Claire Leconte, professeure émérite de Lille 3, psychologue de l’éducation et chercheuse en chronobiologie, qui nous livre sa vision de la question des “temps de l’enfant” dans une approche systémique, au-delà de la question d’emploi du temps hebdomadaire. Quel serait le scénario idéal, s’il en existe un ?