background preloader

Livres & Auteurs

Facebook Twitter

"Moonwalking With Einstein": How to remember everything - Nonfiction. Think remembering birthdays is difficult?

"Moonwalking With Einstein": How to remember everything - Nonfiction

Try memorizing two decks of cards in five minutes or less. That is what Joshua Foer did to win the 2006 U.S. Memory Championship. Such intellectual exploits might not be surprising given Foer’s family tree; he is the younger brother of celebrated author Jonathan Safran Foer and former New Republic editor Franklin Foer. What is surprising is that he is willing to unmask the illusion and make us privy to the tricks of the trade. “Moonwalking With Einstein” does just that: It takes the reader on Foer’s journey from memory novice to national champion. Salon spoke with Foer on the phone about technology, memory, and why there might be hope for us Internet addicts yet. You talk about Gutenberg and how the printing press made memory less relevant. You could argue that we are nothing more and nothing less than what we remember. Today when we want to find information, people generally say, “Google it.” Pierre Martyr d'Anghiera. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pierre Martyr d'Anghiera

Pierre Martyr d'Anghiera Pierre Martyr d'Anguiera (d'origine italienne : Pietro Martire d'Anghiera) (1457-1526) était un humaniste, universitaire, diplomate, écrivain et historien de l'Espagne, de la fin du XVe et du début du XVIe siècle. Pierre Martyr est toujours resté dans l'entourage immédiat des rois catholiques, Isabelle de Castille et Ferdinand d'Aragon, puis dans celui de leur petit-fils Charles Quint, unificateur des différents royaumes qui prendront le nom « Espagne. » Il y fit toute sa carrière et se trouvait à la cour lors de fin de la Reconquista d'abord, mais aussi au moment de la découverte des Indes occidentales – dont il est le premier à témoigner par écrit en 1494 – et durant la conquête des nouveaux territoires du Nouveau Monde et au début de leur colonisation.

Sur son nom[modifier | modifier le code] Pierre Martyr d'Anguiera est le nom sous lequel il est cité dans de nombreux textes francophones.

Bio

Romans. Emily Dickinson. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Emily Dickinson

Bien qu’ayant été un auteur prolifique, moins d’une douzaine de ses presque mille huit cents poèmes ont été publiés de son vivant[N 1]. Ceux qui furent publiés alors étaient généralement modifiés par les éditeurs afin de se conformer aux règles poétiques de l’époque. Les poèmes de Dickinson sont uniques pour leur époque : ils sont constitués de vers très courts, n’ont pas de titres et utilisent fréquemment des rimes imparfaites et des majuscules et une ponctuation non conventionnelle[1]. Un grand nombre de ses poèmes traitent de la mort et de l’immortalité, des sujets récurrents dans sa correspondance avec ses amis. Même si la plupart de ses connaissances devaient savoir qu’Emily Dickinson écrivait, l’étendue de son œuvre ne fut connue qu’après sa mort, en 1886, quand Lavinia, sa plus jeune sœur, découvre sa cachette de poèmes. Biographie[modifier | modifier le code] The Poetry of Emily Dickinson. Complete Poems of 1924. Bartleby.com. Language par Edward Sapir - Projet Gutenberg.

Jean-Christophe Rufin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean-Christophe Rufin

Pour les articles homonymes, voir Rufin. Jean-Christophe Rufin en octobre 2013. Ancien président d'Action contre la faim, il a été ambassadeur de France au Sénégal et en Gambie. Enfance et formation[modifier | modifier le code] Après le départ de son père, vétérinaire, sa mère va travailler à Paris comme publicitaire. À 15 ans, la première transplantation cardiaque réalisée par le professeur Christiaan Barnard en 1967 fait entrer selon Jean-Christophe Rufin la médecine dans la modernité et décide de sa vocation[3] . À 18 ans, il revoit son père par hasard. « J'avais choisi, à Bourges, le premier dispensaire venu pour faire un vaccin. Après avoir fréquenté les lycées parisiens Janson-de-Sailly et Claude-Bernard, il entre à la faculté de médecine de La Pitié-Salpêtrière et à l'Institut d'études politiques de Paris[5].