background preloader

Portraits de femmes

Facebook Twitter

La rappeuse Casey à Normale sup’ : "Foucault est hardcore" Virginie despentes : "tu n'as qu'à devenir lesbienne" "T'es hétéro ?

virginie despentes : "tu n'as qu'à devenir lesbienne"

" Cette question soudaine mais prévisible m'a été posée par Virginie Despentes. Je pense que l'idée était de prolonger le débat qu'on avait déjà depuis quelques heures sur le patriarcat, la domination masculine et son impact. "T'es hétéro ? ", "Tu couches donc avec l'ennemi ? " Complètement. AG de préparation d'une marche de nuit le 25 novembre. Virginie Despentes : «Le cinéma est une industrie contrôlée par des hommes» L'écrivaine et réalisatrice française qualifie l'industrie cinématographique de fabrique du genre, dans un texte publié dans le cadre des Journées cinématographiques dionysiennes, qui se sont terminées mardi.

Virginie Despentes : «Le cinéma est une industrie contrôlée par des hommes»

«Le cinéma est une industrie qui n'est pas interdite aux femmes. Casey et Virginie Despentes, la rencontre (1ère partie) Beaucoup de choses ont été dites sur la rappeuse Casey et Virginie Despentes, l'écrivaine.

Casey et Virginie Despentes, la rencontre (1ère partie)

Complexes, provocatrices, engagées, viscérales, il n'y a qu'une chose qu'on peut affirmer sans avoir peur de se tromper : les deux sont à l'image de leur plume. Deux femmes ancrées dans leur temps, mais nées trop tard ou trop tôt pour accepter de vivre conventionnellement. On a souhaité provoquer leur rencontre, parce que leurs oeuvres racontent comme peu l'état de notre monde, et parce que dans leurs textes rôdent la mort, la violence, la politique et l'amour. La vie, en somme. « J'suis dégoutée, j'ai oublié ton bouquin. Quelques mois plus tôt, on avait interpellé Viginie Despentes aux Quais du Polar, à Lyon. SURL : Quelles perceptions vous avez l’une de l’autre ? Casey : C'est un pote qui m'a fait découvrir le travail de Virginie, parce qu'il est vraiment fan de ce qu’elle fait. Virginie Despentes : Moi je connais le travail de Casey depuis longtemps, depuis “Hostile au stylo”.

Audre Lorde. 19 novembre 2013 - Audre Lorde Transformer le silence en paroles et en actes (HTML) (PDF,488.7 ko) (PDF,491.4 ko) (PDF,130.3 ko) (PDF,127.8 ko) Ce texte de 1977 vise, entre autres, à faire passer l’idée qu’ouvrir sa gueule, oser prendre les devants ici et maintenant, est une nécessité bénéfique à tous points de vue.

Audre Lorde

Mar_Lard et A-C Husson, deux féministes de la nouvelle génération. Le 16 mars dernier paraissait un article de Mar_Lard concernant le sexisme chez les geeks sur le très bon blog Ça fait genre ! Tenu et créé par Anne-Charlotte Husson. Depuis, une prise de conscience s’opère et les idées se confrontent sur Internet. Nous les avons toutes deux rencontrées pour parler de leur rapport au féminisme et de leur façon de vivre au quotidien avec leur militantisme. Comment en êtes-vous venues au féminisme ? Anne-Charlotte : Je ne sais pas vraiment depuis combien de temps je m’identifie comme féministe, mais depuis longtemps. Mar_Lard : Mon parcours est assez similaire en fait : j’ai toujours eu des convictions assez fortes. Mais le vrai déclic, c’était en cours : on a eu une liste de lecture qui comprenait de très bons bouquins et j’avais hésité entre Middle Sex, sur l’intersexualité et King Kong Théorie de Virginie Despentes.

Sexisme chez les geeks : l'émission d'Usul et Mar_Lard en replay. Pondu par Mymy le 22 mars 2013 Après son dossier très complet sur le sexisme chez les geeks, Mar_Lard a été l’invitée d’Usul pour discuter du sujet à la radio ! Edit du 22 mars 2013 : Entretien avec Katharina Oguntoye de l’ISD à Berlin. Dans l’émission n°30 de Cases Rebelles, nous proposions une vue d’ensemble des premiers mouvements féministes afro-allemands, l’ADEFRA - Schwarze deutsche Frauen und Schwarze Frauen in Deutschland (Femmes afro-allemandes et femmes noires en Allemagne) et l’ISD – Die Initiative Schwartze Menschen in Deutschland (l’Initiative des Noir-e-s en Allemagne).

Entretien avec Katharina Oguntoye de l’ISD à Berlin

Pour l’émission n°36, l’une des membres de Cases Rebelles est allée à Berlin et a rencontré des membres de ces deux mouvements. Dans le milieu des années 80 Audre Lorde encouragea les femmes noires allemandes à raconter leur histoire. Cela conduisit à l’écriture du premier livre par des femmes noires allemandes « Farbe bekennen » publié en 1986, co-écrit par entre autres par Katharina OGUNTOYE et May AYIM. Le livre regroupe des témoignages de femmes noires sur leur expérience du racisme et du sexisme en Allemagne, avec des textes sur la culture des afro-allemand-e-s. C’est après l’écriture du livre que K. Women SenseTour. C’est dans son bureau à Casablanca, qu’Aicha Ech-Chenna, fondatrice et présidente de l’association Solidarité Féminine au Maroc me reçoit.

Women SenseTour

L’année 2014 célèbre sa 55éme année d’investissement au sein de la société marocaine, société qu’elle a accompagné dans son évolution en consacrant sa carrière au combat des mères célibataires et de leurs enfants au Maroc. Celle […] C’est à Meknès, l’ancienne capitale historique du Maroc durant le règne du sultan Moulay Ismail, que je me rends pour rencontrer Maha Laziri. Elle me reçoit chez elle, dans la ville de son enfance, avec ses parents et sa famille.