background preloader

Lutte contre le racisme

Facebook Twitter

Se connecter à Facebook. Log in to Facebook. Le « dévoilement » des femmes, une longue histoire française. Facebook. 11 manières dont les Blancs fuient leurs responsabilités face au racisme. Je suis blanche.

11 manières dont les Blancs fuient leurs responsabilités face au racisme

J’écris et enseigne sur ce que signifie être blanc dans une société qui proclame que la race n’a pas de sens, mais qui reste profondément divisée par la race. Marche pour la dignité, Blantriarcat offensé. Dans Souffrances & Bonheur du Chrétien, Mauriac disait que « lorsque la réalité ne fournit pas au jaloux de quoi nourrir sa jalousie, il imagine, il invente ».

Marche pour la dignité, Blantriarcat offensé

De l'urgence d'en finir avec le « racisme anti-blanc. Parler de « racisme anti-blanc » c’est confondre ce qui relève des émotions, de la colère et ce qui a trait aux discriminations.

De l'urgence d'en finir avec le « racisme anti-blanc

En d’autres termes, c’est confondre les relations interpersonnelles et les rapports sociaux [1]. Ainsi, si Fatima, Mohammed, ou Fatou traitent Marie et Louis de « sales français » (relation interpersonnelle), le désagrément certain que constitue l’insulte sera mis sur le même plan que le fait que Fatima, Mohammed et Fatou risquent de voir leur CV refoulés en raison de leur couleur de peau, celle-ci signifiant une origine « autre », qu’elle soit réelle ou supposée (rapport social). Suppression du mot "race" de la Constitution : quand le PS ne prend même plus la peine de masquer les petits calculs politiques qui nourrissent ses "grandes" visions.

Atlantico : Le Parti Socialiste, par l'entremise de son sécrétaire Jean-François Cambadélis a demandé au gouvernement d'intégrer à la prochaine révision constitutionnelle la suppression du mot "race" : était-ce si urgent ?

Suppression du mot "race" de la Constitution : quand le PS ne prend même plus la peine de masquer les petits calculs politiques qui nourrissent ses "grandes" visions

Zohra Bitan : Cela pourrait être une mesure essentielle en un autre temps, un âge plus apaisé ; mais ce n'est malheureusement qu'une mesure symbolique sans impact, comme tout ce que fait ce gouvernement quand il se complaît dans la commémoration et le symbole pour camoufler les vraies priorités que sont le chômage, la précarité ou la lutte contre l'antisémitisme. Cela ne changera rien au fond. Ce gage envoyé aux antiracistes ne vient-il pas juste pour contrebalancer l'annonce des mesures de déchéances de nationalité, très impopulaires au sein du parti ? Serrage de main pour tous ou comment fabriquer l’ennemi intérieur.

Ceci devait être un post facebook sur les polémiques concernant Idriss Sahamedi, le président de BarakaCity passé dans l’émission Le Supplément.

Serrage de main pour tous ou comment fabriquer l’ennemi intérieur

Puis, le propos prenant considérablement du volume, j’ai décidé de le publier ici. A part l’irrationalité de l’idéologie raciste – servant toutefois des projets de domination économique et politique bien rationnels – il n’y a absolument rien qui explique qu’on en ait quelque chose à faire qu’un type serre la main ou pas à des femmes. C’est à dire quelque chose qui ne change absolument pas le cours de la vie des autres.

Qui peut, au pire, agacer celles qui veulent absolument lui serrer la main (nous y reviendrons en fin d’article), mais rien de criminel, car qu’on me reprenne si j’ai tort, le fait d’agacer ne tombe pas encore sous le coup de la loi. Écrivains français de seconde zone : la racialisation de la littérature française. – Abdelkarter. J’ai feuilleté les programmes de l’agrégation de lettres modernes des quinze dernières années.

Écrivains français de seconde zone : la racialisation de la littérature française. – Abdelkarter

Un constat : sur la cent cinquantaine d’auteurs sélectionnés, seulement deux auteurs non-blancs, Césaire pour son œuvre poétique, et Ralph Ellison et son Invisible Man (Homme invisible, pour qui chantes-tu ? Dans sa traduction française). Les deux écrivains faisaient partie du programme de « littérature générale et comparée ». Elisabeth Badinter ou le « racisme chic » Mercredi 6 janvier, Elisabeth Badinter tenait les propos suivants au cours de la matinale de France Inter : « Il faut s’accrocher et il ne faut pas avoir peur de se faire traiter d’islamophobe, ce qui a été pendant pas mal d’années le stop absolu, l’interdiction de parler et presque la suspicion sur la laïcité » Passée la stupeur d’entendre une figure intellectuelle respectée revendiquer son islamophobie (tout comme Michel Houellebecq l’avait fait en septembre dernier dans une interview au Guardian), on peut raisonnablement s’interroger sur les récentes capacités d’écoute de l’auteur de L’Amour en plus.

Elisabeth Badinter ou le « racisme chic »

Il y aurait un « stop absolu » à l’islamophobie ? Une « interdiction de parler » imposée aux islamophobes ? A eux seuls, les derniers ouvrages des auteurs explicitement islamophobes Michel Houellebecq, Eric Zemmour et Alain Finkielkraut dépassent le million d’exemplaires vendus. Les « tournantes » : mythes et réalités. Ce travail est né d’une interrogation face à la médiatisation aussi intense que subite de ce que les journalistes ont appelé « tournantes », reprenant à leur compte une expression argotique.

Les « tournantes » : mythes et réalités

Le comptage annuel de la fréquence des occurrences de l’expression « viol collectif » dans les titres des dépêches de l’Agence France Presse (source majeure d’information de l’ensemble des autres médias) et dans les quotidiens nationaux met en évidence le phénomène. Il s’agit d’un véritable incendie médiatique, aussi subi qu’éphémère [1]. L’analyse du contenu de ces articles de presse fait ressortir une version dominante présentant ce phénomène comme largement nouveau, en pleine expansion et propre à un lieu et une population donnés : les « jeunes de cités », c’est-à-dire les jeunes « issus de l’immigration ».

Je suis Franco-marocaine. La déchéance de nationalité, c'est open bar pour les racistes. Exemplaire vierge d'une future carte d'identité nationale (JEAN-PIERRE MULLER/AFP)

Je suis Franco-marocaine. La déchéance de nationalité, c'est open bar pour les racistes

Le racisme des intellectuels, par Alain Badiou. LE MONDE | | Par Alain Badiou, philosophe, dramaturge et écrivain L'importance du vote pour Marine Le Pen accable et surprend.

Le racisme des intellectuels, par Alain Badiou

Vous avez dit « race sociale » J’écris cet article pour enfoncer le clou. Je suis blanc et communiste libertaire comme l’écrasante majorité des personnes qui ont attaqué ma camarade. Dire ceci est central pour ce qui va suivre. Ce que le mot « racisé-e » exprime et ce qu’il masque. Dans un article paru en octobre 2014 à l’occasion de la sortie en salles aux Etats-Unis de Dear White People (texte traduit et publié sur ce site au moment de la sortie du film en France), Stephen Kearse pose d’entrée que « La plus grande puissance du racisme est sa capacité à simplifier radicalement le monde », à rendre celui-ci « univoque ».

La tâche fondamentale de tout travail antiraciste consiste alors selon lui à « contester et [à] saper cette simplicité artificielle, en exposant la complexité implacable du monde ». Le sentiment de justice à l’épreuve des positions de race et classe. Face à des réactions de la classe dominante (ou des classes dominantes), aussi bien en tant qu’individus pris isolément, dans des interactions du quotidien, qu’en tant que groupe qui défend ses intérêts, il m’arrive d’être stupéfait en voyant le fossé qui sépare ma conception de la Justice de la leur. Sans tomber dans l’esentialisme, je sais ne pas être le seul : il nous arrive souvent, entre non blancs et/ou personnes de classe populaire d’être médusé.e.s face aux raisonnements qui nous sont opposés dans des discussions ou des situations concrètes d’injustices. Il se trouve qu’en lisant un livre de Catherine Delacroix intitulé Ombres et Lumières de la famille Nour, comment certains résistent face à la précarité, traitant des difficultés d’une famille berbère musulmane en France, un passage abordant cette différence de conception de la Justice selon les positions sociales m’a frappé :

Sexe. Certains l’aiment « beurette » Dans une enquête publiée la semaine dernière sur l’industrie pornographique globale, The Economist montrait un tableau, largement repris et commenté par les journalistes et les internautes français, qui synthétise le trafic des usagers de Pornhub, l’un des principaux sites disponibles en libre-accès, sur la base des pays de provenance et des mots-clefs les plus récurrents dans la recherche de matériel porno. Si, fut un temps, les hommes préféraient les blondes à la Marilyn, il semblerait, qu’aujourd’hui, les Français leur préfèrent les beurettes. Why don’t we think of north Africa as part of Africa? When a Guardian article stated that Chigozie Obioma was the “sole African writer” to be longlisted for the 2015 Booker prize, the journalist in question had clearly forgotten there was life north of the Sahara.

Thankfully, the Moroccan-born writer Laila Lalami, who was also longlisted, was quick to remind him, tweeting: “I am African. It’s an identity I’m often denied but that I will always insist upon”. « La publicité est raciste ». Démonstration en un dessin. Hello C’est la petite vidéo qui m’aura touché ce matin, il s’agit d’un discours de Pénélope Bagieu, qui a travaillé dans la publicité et qui écrit et dessine de nombreuses bandes dessinées.

Polémique autour du salon de la femme musulmane, intervention des FEMEN et (menaces de)violences - Lamia, sa vie, son oeuvre (non je déconne) 4 'Reverse Racism' Myths That Need To Stop. #BoycottHumanZoo II : à la culture de notre servitude. #BoycottHumanZoo II : à la culture de notre servitude Après les nombreuses discussions sur le net et les articles éparses et discrets sur le sujet, Mrs Roots et moi-même avons décidé de rédiger cet article sur Exhibit B. #BoycottHumanZoo I : le racisme s’invite au musée. Après les nombreuses discussions sur le net et les articles éparses et discrets sur le sujet, Po Lomami et moi-même avons décidé de rédiger cet article sur Exhibit B. Petites notes sur l’appropriation culturelle.

Concept du coup de clavier ici. Comprendre le colorblind(ness) Privilège blanc et circulation inégalitaire de la parole. Le privilège blanc1 peut être défini de manière extrêmement rapide comme l’ensemble des situations qui favorisent des blancs par rapport à des non blancs. Les yeux noirs - Féministes mais anti-voile : un argumentaire à... Je suis fatiguée du hijab. À celles qui voudraient, comme Lou Doillon, une émancipation balisée. La fragilité blanche : pourquoi est-ce si dur de parler aux Blancs de racisme ? Je suis blanche. [Islam & Laïcité - Le “ foulard islamique ” : de quelle inégalité s’agit-il ?]

Couvrez ce voile que je ne saurais voir. Les yeux noirs - Féministes mais anti-voile : un argumentaire à... De l'urgence d'en finir avec le « racisme anti-blanc. « Oui mais quand même, la religion, c’est mal » Stop ! Mon corps ne vous appartient pas ! Féminisme islamique : la voie du pragmatisme - Édition de mai-juin 2015 (n°71) MumDecolonial — Qu'on nous dise plus que nous sommes soumises. Voile sur une grève de femmes précaires. Féministes découvertes… avec ou sans voile ! Rhabillons les Femen ! Femen partout, féminisme nulle part, par Mona Chollet (Le Monde diplomatique, 12 mars 2013)

L'afro-féminisme, c'est quoi ? — Je veux comprendre. L'idée d'afro-descendant : une arme politique redoutable. Fatou Diome: « L’Europe n'a pas un problème avec les immigrés. L'Europe a un problème avec les immigrés pauvres.  » - Le Blog de Steve-Léo. La décence, chèr-e-s blanch-e-s...( 1ère partie) Zyèd et Bouna, enfants sacrifiés de la République. Islamophobie et Foulard : L’interdiction qui pose question.

Orientalisme part 1 : qu'est-ce que l'orientalisme ? « Oui mais quand même, la religion, c’est mal » La République islamique d'Iran et l'islamophobie française... - C'est la vie, que veux-tu. Discrimination : l'enseigne Zara accusée de profilage racial ? Gay Pride : où sont les revendications politiques ? Notre "Pride de nuit" les rappelle. I Don’t Want to Be an Excuse for Racist Violence in Charleston. Femmes musulmanes et engagées. Entretien avec Saïda Kada. Vague d'islamophobie sous les recettes du site Marmiton pour le ramadan. Effets de l'esclavage sous un angle économique. Du caractère polymorphe et multicolore du relou en milieu urbain. L'affaire Rachel Dolezal. Orientalisme part 1 : qu'est-ce que l'orientalisme ? New-York: elle pose nue sur des anciens sites de l'esclavage. L'antiracisme commence avec la déconstruction du privilège blanc.