background preloader

Piratage livre numérique

Facebook Twitter

Le piratage des livres numériques et les français. Le piratage des livres numériques et les français A l’occasion du Salon du livre 2013, les résultats du 3eme Baromètre du livre numérique réalisé par la Sofia, le SNE et la SGDL ont été rendus publics.

Le piratage des livres numériques et les français

Lutte contre le piratage

Scribd, un 'repère' de contrefaçons pour l'industrie du livre. Les innovations numériques entraînent de nécessaires ajustements, qui viennent avec le temps.

Scribd, un 'repère' de contrefaçons pour l'industrie du livre

C'est en substance que de répond le fondateur de Scribd, alors que la Science Fiction and Fantasy writers of America vient d'épingler gentiment son service. Andrew Weinstein est contraint de le reconnaître : on trouve des contenus uploadés illégalement, et qui sont accessibles pour les personnes qui ont souscrit à une offre d'abonnement. En somme, on paye, et on pirate. Qui a dit Megaupload ? L'échec des DRM illustré par les « Livres numériques » de Fnac.com. Cher Framablog,En raison de l’absence du maître de céans,Les lutins qui veillent à ton bon fonctionnement,Ont œuvré pour publier le billet suivant,Par votre serviteur, introduit longuement.

L'échec des DRM illustré par les « Livres numériques » de Fnac.com

Témoignage d’un lecteur loin d’être débutant,Il retrace un épique parcours du combattant,Pour un livre « gratuit » en téléchargement,Que sur son site web, la Fnac, propose au chaland.”[1] Récemment[2] sur rue89.com, on pouvait lire : « Nothomb, Despentes : la rentrée littéraire se numérise un peu ». Et pour un fan de technologie comme je suis, ce titre résonnait plutôt comme « la rentrée littéraire se modernise un peu ». En effet, des livres numériques il en existait déjà au siècle dernier… Côté libre, il faut avouer qu’on est plutôt bien servi. Dans ces conditions, que demander de plus que de faire sa rentrée littéraire sur un écran d’ordinateur ? Mais concernant l’œuvre elle même, il faut qu’elle soit libre, ou librement téléchargeable, ou au moins librement « lisible » pour que ça marche. . La protection d'oeuvres par DRM verrouillerait leur potentiel commercial. Le mois dernier a été publiée une étude sur la protection de la propriété intellectuelle dans le cadre de l'industrie du disque, reste à savoir si la pareille se vérifie dans le monde du livre.

La protection d'oeuvres par DRM verrouillerait leur potentiel commercial

Celle-ci démontrerait que contrairement aux idées reçues, les DRM ne serviraient pas tant à lutter contre le piratage de contenus et la sauvegarde des revenus de ceux qui en font le commerce. Selon ces résultats, ces verrous brideraient le potentiel commercial d'un titre et le simple fait de les supprimer permettrait d'accroître les ventes. L'enquête a été produite par Laurina Zhang, candidate au doctorat en gestion stratégique que dispense la Rotman School of Management de l'université de Toronto. Pour parvenir à sa conclusion, l'étudiante a comparé les chiffres de vente de la version avec DRM et celle sans DRM d'albums similaires, considérant un éventail de productions issues de quatre majors.

Piratage. Si la loi sur le Prix Unique du Livre Numérique qui doit être examinée en commission paritaire le 12 mai prochain, semble faire converger l’industrie autour d’un système tarifaire de revente de livres numériques, la convergence semble beaucoup plus lointaine sur un autre dossier crucial pour le développement du livre numérique : la protection des œuvres par DRM (voir notre glossaire pour ceux qui ne connaîtraient pas encore ce terme !).

Piratage

Au nom de la lutte contre le piratage, l’essentiel des livres numériques actuellement disponibles sur le marché sont en effet protégés par des DRM, malgré les évidents désagréments qu’entraînent ceux-ci, à la fois pour le consommateur, c’est bien connu (on se souvient de l’incendiaire article de Korben sur son expérience d’achat d’ebooks sous DRM auprès de la Fnac, fin janvier), et pour les libraires – et là, ça l’est déjà beaucoup moins. Mais d’autres expériences se font également dans des directions plus originales. Like this: J'aime chargement… Dossier : Piratage des BD.

Accueil > BDZMag > Dossier : Piratage des BD Une version finale des articles que nous vous présentons à partir d’aujourd’hui sera diffusée vers le 20 janvier sous la forme d’un numéro hors-série de BDZMag.

Dossier : Piratage des BD

Le piratage est un sujet sensible et certains d’entre vous ont surement des opinions complémentaires ou différentes des nôtres. Nous vous donnons la possibilité de les faire partager en vous servant du canal de diffusion de BDZMag Nous vous invitons donc à commenter les articles ci-dessous. Il est important pour nous de construire ce dossier avec plusieurs angles de vues, pour qu’il soit le plus complet possible. BD numérique : Offres légales et anti piratage - BDZMag. Les sites Izneo et Avecomics ont essentiellement basé leur mode de diffusion sur le streaming.

BD numérique : Offres légales et anti piratage - BDZMag

Quelles sont les conséquences de ce choix ? Streaming et webrip. Les dangers du livre électronique, par Richard Stallman. Le jour viendra où lire tranquillement un livre dans un parc deviendra un acte de résistance.

Les dangers du livre électronique, par Richard Stallman

Nous ne sommes plus très loin en effet de Fahrenheit 451 et surtout de la nouvelle Le droit de lire, rédigée par Richard Stallman en… 1997, et malheureusement plus proche aujourd’hui de la triste réalité que de la fiction délirante[1] Le même Richard Stallman se livre ci-dessous à une comparaison édifiante entre un livre papier et un livre électronique (ou e-book). Je me retourne et suis alors bien content de trouver encore de vrais livres dans ma bibliothèque… Remarque 1 : Un billet qui fait écho à l’excellent (mais tout aussi inquiétant) Lisez, vous êtes surveillés de Jean-Marc Manach. « Portrait du pirate en conservateur de bibliothèque », version. Matériels. Logiciels. Usages.