background preloader

Cybernétique

Facebook Twitter

Approche cartésienne et approche systémique. L’approche cartésienne Nous analyserons une à une les quatre préceptes de l’approche cartésienne en les reconsidérant dans le contexte actuelle des développements scientifiques et de notre univers mathématique.

Approche cartésienne et approche systémique

Nous chercherons ainsi à prendre du recul par rapport à leur énoncé initial. Une réflexion sera proposée les aspirations de Descartes et de ses contemporains autour de l’énoncé de ces préceptes et la volonté des scientifiques qui sont appuyés sur cette approche pour construire peu à peu l’édifice des théories scientifiques. Nous resituerons les approches scientifiques antérieures et ultérieures à ces énoncées afin de confirmer ou d’infirmer la discontinuité qui résulterait de la révolution induite par ces nouveaux préceptes. Nous proposerons également une réflexion sur les investigations expérimentales, les outils d’analyse et de résolution des problèmes mathématiques associés aux descriptions ou aux représentations mathématiques en relation avec nos observations.

Holisme. Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

holisme

Français[modifier | modifier le wikicode] Étymologie[modifier | modifier le wikicode] (1939) De l’anglais holism (→ voir holo- et -isme), néologisme forgé en 1926 par l'homme d'État Sud-africain Jan Christiaan Smuts pour son ouvrage Holism and evolution. Nom commun[modifier | modifier le wikicode] holisme /ɔ.lism/ masculin Doctrine ou point de vue qui consiste à considérer les phénomènes comme des totalités.S'utilise comme synonyme d'approche systémique ou de pensée complexe. Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode] Expressions[modifier | modifier le wikicode] holisme ontologique, système de pensée pour lequel les caractéristiques d'un être ou d'ensemble ne peuvent être connues que lorsqu'on le considère et l'appréhende dans son ensemble, dans sa totalité, et non pas quand on en étudie chaque partie séparément.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode] holisme sur Wikipédia. Approche systémique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Approche systémique

L’approche systémique parfois nommée analyse systémique est un champ interdisciplinaire relatif à l'étude d'objets dans leur complexité. Pour tenter d'appréhender cet objet d'étude dans son environnement, dans son fonctionnement, dans ses mécanismes, dans ce qui n'apparait pas en faisant la somme de ses parties, cette démarche vise par exemple à identifier : la « finalité » du système (téléologie),les niveaux d'organisation,les états stables possibles,les échanges entre les parties,les facteurs d'équilibre et de déséquilibreles boucles logiques et leur dynamique, etc.

Le plus souvent les principes sont utilisés sans être nommés, voire sans être identifiés. Les terminologies « approche systémique » et « analyse systémique » sont donc employées plus couramment dans certains domaines d'application que dans d'autres, pour y faire expressément référence, mais il existe bien une unité dont on peut identifier les articulations historiques[1]. 1x4 la cybernétique de demain. Cybernétique.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cybernétique

La cybernétique (en anglais cybernetics) est un terme, formé à partir du grec κῠβερνήτης (kubernêtês) « pilote, gouverneur », proposé en 1947 par le mathématicien américain Norbert Wiener pour promouvoir une vision unifiée des domaines naissants de l'automatique, de l'électronique et de la théorie mathématique de l'information, en tant que « théorie entière de la commande et de la communication, aussi bien chez l'animal que dans la machine »[1]. Des scientifiques d'horizons très divers et parmi les plus brillants de l'époque participèrent, autour des « conférences Macy » organisées de 1946 à 1953, à ce projet interdisciplinaire : mathématiciens, logiciens, ingénieurs, physiologistes, anthropologues, psychologues… Les contours parfois flous de cet ensemble de recherches s'articulent toutefois autour du concept clé de rétroaction (en anglais feedback) ou mécanisme téléologique.

Histoire du mouvement cybernétique[modifier | modifier le code] Répondez, monsieur Albert Ducrocq (La cybernétique) - Vidéo Ina. [Albert Ducrocq : la cybernétique, 1ère partie] - Vidéo Ina. Boîte noire (système) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Boîte noire (système)

Une boîte noire, ou boîte opaque, est la représentation d'un système sans considérer son fonctionnement interne (que ce soit un objet mécanique ou électronique, un organisme, une personne, un mode d'organisation sociale, ou n'importe quel autre système). Ce fonctionnement interne est soit inaccessible (ce qui est semble-t-il l'utilisation première, qui reste courante), soit omis délibérément (c'est alors un outil théorique qui permet de choisir d'étudier exclusivement les échanges extérieurs). Le fonctionnement de la boîte noire n'est donc appréhendé que sous l'angle de ses interactions : « Ce qui — en dernière analyse — justifie l’attitude ludique, c’est que le seul moyen concevable de dévoiler une boîte noire, c’est de jouer avec. » (René Thom)[1]. Schématisation : les entrées et les sorties sont représentées, mais ce qui fait le lien entre les deux est « masqué par la boîte noire ».

Sur les autres projets Wikimedia : Portail de l’informatique. [Albert Ducrocq : la cybernétique, 2ème partie] - Vidéo Ina.