background preloader

Sites de recherches

Facebook Twitter

Comment se forme un flocon de neige ? Réponse avancée : Dans l’atmosphère se trouvent de nombreux aérosols : de petites particules en suspension dont la nature peut être organique, chimique ou minérale.

Comment se forme un flocon de neige ?

Les aérosols les plus volumineux (supérieurs à 1 micron) regroupent généralement des fragments de roches, des cendres, du sel marin et des dérivés biologiques (pollens, spores, bactéries,...), alors que les plus petites particules sont plutôt composées de produits chimiques et de différents métaux (sulfate, nitrate, fer, composés carbonés,…)9. Dans certains cas, lorsque de la vapeur d’eau atmosphérique entre en contact avec ces aérosols, elle se condense autour de ceux-ci et forme ainsi de petites gouttelettes. Les particules engendrant ce processus sont alors nommées des noyaux de condensation (CCN) et sont à la base de la formation des nuages9. Les bateaux et les avions produisent des particules qui engendrent des trainées nuageuses (source)

3) État de la neige. 3)État de la neige La molécule d'eau est formé d'un atome d'oxygène et de deux atomes d'hydrogène, sa formule chimique est H2O.

3) État de la neige

Pour s’associer, les deux atomes d'hydrogène et l'atome d'oxygène mettent chacun un électron en commun. Un atome d'oxygène, de symbole O, a 6 électrons périphériques ; ainsi sa structure électronique : (K2) (L6) . Pour respecter la règle de l’octet, et ainsi être stable comme les gaz nobles, il faut former 2 liaisons covalentes. L’atome d’oxygène met ainsi en commun deux électrons périphériques qui vont chacun s’associer avec un électron de l’atome d’hydrogène pour former des liaisons covalentes. Une liaison hydrogène est une liaison intermoléculaire, plus faible qu’une liaison covalente. La croissance du cristal. 1 - Conditions de croissance Cette croissance se fait par accrétion, en suivant la maille élémentaire du cristal à partir du germe de croissance qui peut être une impureté ou un minuscule cristal de la même espèce qui ne mesure que quelques Angströms (1Å=10-10 m), composé d'au moins 200 atomes et qui possède en lui une forme similaire à celle du futur cristal, ou encore à partir d'une mince tranche de cristal suspendue à un crochet dans le cas des synthèses.

La croissance du cristal

La croissance d'un cristal se fait selon des lois précises à partir de la solution mère dont le solvant est de l'eau, et dans des conditions de pression et de température spécifiques. Si on utilise, dans le cas des synthèses artificielles un autre solvant que l'eau, on parlera de croissance de flux pour le cristal fabriqué. Le flux est donc n'importe quel autre liquide que l'eau utilisé pour la fabrication d'un cristal, par opposition à la formation hydrothermale classique du minéral. Pdf3 2. Synthèse sur la formation d'un flocon de neige — WikiPistes.

La théorie des flocons de neige La plupart des gens, croient que les flocons de neige se forment à partir d’une gouttelette d’eau qui gèle lors de sa chute.

Synthèse sur la formation d'un flocon de neige — WikiPistes

Ceci est une fausse croyance. Les nuages sont un élément important à la formation des flocons de neige. Tout d’abord, les nuages sont composés de vapeur et de milliards de minuscules gouttelettes d’eau ainsi que de cristaux de glace. Pour que les nuages apparaissent dans le ciel, il faut que l’air humide soit refroidi jusqu’à une température où la vapeur d’eau se condense. Chaque flocon de neige a un procédé de formation unique. Température de formation (°C)et formes des flocons -4 à 0 assiettes minces hexagonales -6 à -4 aiguilles -10 à -6 colonnes creuses -12 à -16 dendrites. TPE 2007/2008 classe de 1S3 groupe de Julien Testault Antoine Chetaille et Thomas Naudin.

Dans le nuage, les germes de glace et les gouttelettes d’eau surfondues, c’est à dire encore liquide malgré la température très basse, effectuent un transfert constant de molécules d’eau.

TPE 2007/2008 classe de 1S3 groupe de Julien Testault Antoine Chetaille et Thomas Naudin

Le cristal initial de glace ne mesure qu’un centième de millimètre, et sa forme est vaguement sphérique bien que sa surface soit irrégulière à l'échelle moléculaire. Mais avec ce transfert de molécules, le cristal se développe par cristallisation directe des molécules à son contact, entraînant une disparition de la gouttelette d'eau au profit du cristal qui grossit. La croissance qui se produit réduit très rapidement sa rugosité, car les molécules d'eau se fixent de préférence là où elles peuvent établir le plus de liaisons avec leurs semblables, donc dans les creux.

Selon la température atmosphérique au moment de sa formation, la neige se présente en cristaux étoilés ou prismatiques. La formation des cristaux de neige. Qu'il s'agisse de glaçons dans le congélateur ou de la surface d'un lac en hiver, la glace adopte la forme de son contenant.

La formation des cristaux de neige

Mais si l'on considère la neige, l'eau donne ici en gelant un résultat tout à fait différent : une multitude de formes aux motifs complexes. La diversité des formes est si remarquable qu'elle donne presque raison au vieil adage selon lequel il n'existe pas deux cristaux de neige identiques. L'eau étant une substance très familière, on pourrait penser que le mécanisme par lequel les cristaux et flocons de neige développent leurs structures complexes est bien compris depuis longtemps. En fait, de nombreux aspects de la croissance de ces minuscules chefs-d'œuvre de glace restent très difficiles à expliquer, même qualitativement.

Cette croissance est un phénomène hors d'équilibre et hautement non linéaire, dans lequel des processus subtils à l'échelle nanométrique peuvent profondément affecter le développement de motifs complexes à toutes les échelles.