background preloader

Flo59260

Facebook Twitter

Florian

Orange va expérimenter la 5G en France. Alors que les opérateurs se livrent toujours une guerre de communication sur la 4G et son déploiement en France (qui est loin d’être parfait), l’Arcep vient de donner son accord à Orange pour tester la 5G en France.

Orange va expérimenter la 5G en France

L’opérateur historique se tourne déjà vers la suite avec le début de ces expérimentations qui auront lieux dans le territoire de Belfort. Le régulateur a donné son accord pour que les tests durent jusque fin 2016. Ces tests étudieront l’utilisation des fréquences de 6 à 100GHz, jamais utilisées pour les réseaux mobiles. Ces nouvelles fréquences sont nécessaires pour atteindre des vitesses de téléchargement encore plus élevées, lors du MWC de Barcelone, des démonstrations avaient eu lieu et des vitesses de téléchargement de 2 Gb/s avaient pu être atteintes en utilisant la bande des 70 Ghz. En WiFi ou en 3G/4G, le réseau sera bientôt dispo dans les gares ou dans le métro. Combien d'usagers du métro ou du RER penchés sur leur smartphone ?

En WiFi ou en 3G/4G, le réseau sera bientôt dispo dans les gares ou dans le métro

Pour répondre au besoin des Parisiens, le WiFi devrait se développer dans les gares d'ici au 30 juin. Et la 3G/4G devrait être disponible dans l'ensemble du réseau de métro d'ici 2017, indique Le journal du dimanche. Bientôt tous (encore plus) connectés ! Gares. EXCLUSIF. Le WiFi arrive dans les gares RER, avant la 3G/4G dans le métro.

Le WiFi déjà disponible à la gare de Saint-Exupery de Lyon.

EXCLUSIF. Le WiFi arrive dans les gares RER, avant la 3G/4G dans le métro

(Sipa) Gares & Connexions, filiale de la SNCF, chargée de l’exploitation des 3.000 gares françaises, passe la vitesse supérieure avec un déploiement du WiFi dans 105 nouvelles gares franciliennes, à partir de samedi 30 avril. "Plus de 2 millions de personnes supplémentaires qui pourront profiter du haut-débit dans les gares et le long des quais", explique au JDD Patrick Ropert, directeur général de SNCF Gares & Connexions. Fréquences 4G : quand la France confirmait le choix d'un marché à quatre opérateurs. En bousculant le calendrier du second dividende numérique, l’Etat récupère 2,8 milliards d’euros en cession de fréquences aux opérateurs télécoms, tout en maintenant la concurrence sur les infrastructures entre quatre opérateurs mobiles, avant une éventuelle consolidation.

Fréquences 4G : quand la France confirmait le choix d'un marché à quatre opérateurs

Pour la télévision, la bascule est plus brutale. En annonçant, dès octobre 2014, la vente aux opérateurs télécoms de la bande de fréquences 700 MHz, jusqu’alors utilisée par la télévision, le président de la République française, François Hollande, a précipité un calendrier que les opérateurs espéraient plus étalé dans le temps. En effet, après la vente en décembre 2011 de fréquences basses (800 MHz) et hautes (2600 MHz), présentée comme la dernière avant au moins une décennie, les opérateurs, qui avaient alors déboursé en tout plus de 3,5 milliards d’euros, ont dû faire face à l’effritement rapide de leur marges à la suite de l’arrivée de Free Mobile sur le marché en janvier 2012. Sources : écrit par Alexandre Joux. Déploiement 4G et fibre : les opérateurs vont pouvoir être sanctionné. Dans le cadre de la loi numérique, le Sénat va discuter du fait de pouvoir sanctionner les opérateurs dans le cadre du non respect du déploiement 4G et fibre.

Déploiement 4G et fibre : les opérateurs vont pouvoir être sanctionné

Cette possible sanction a été ajoutée au dernier moment dans le cadre d’amendements déposés par des sénateurs. C’est aujourd’hui que la loi numérique va être débattue en séance publique par le Sénat. Le déploiement de la 4G et de la fibre dans le viseur du Sénat, High tech. Jusqu’au bout, la loi numérique aura réservé son lot de surprises.

Le déploiement de la 4G et de la fibre dans le viseur du Sénat, High tech

Le texte arrive ce mardi au Sénat, pour une séance publique qui pourrait sceller sa version finale. Et de nouvelles mesures sont apparues dans la dernière ligne droite. Fréquences 4G : quand la France confirmait le choix d'un marché à quatre opérateurs. L’évolution des réseaux de télécommunications pour accompagner l’économie numérique. Dans le cadre de la 20e édition de l’assemblée générale de la PITA, le CESC a organisé, dans ses locaux, hier après-midi, une conférence sur “l’évolution des réseaux de télécommunications pour accompagner l’économie numérique”.

L’évolution des réseaux de télécommunications pour accompagner l’économie numérique

Dans le cadre de la 20e édition de l’assemblée générale de la Pacific Island Telecommunications Association (PITA), le CESC a organisé, dans ses locaux, hier après-midi, une conférence sur “l’évolution des réseaux de télécommunications pour accompagner l’économie numérique”. De nombreux thèmes ont été abordés, dont l’évolution des télécommunications et l’harmonisation des technologies, ainsi que les principaux projets de l’OPT. Télécoms : face aux menaces du numérique, la résistance s'organise. "L’évolution vers la virtualisation du réseau va se répercuter sur le modèle de service, le modèle d’opération, le modèle commercial… le business model des équipementiers", insiste Alain Fiocco, le directeur du Paris innovation research lab (PIRL) de Cisco, en charge de la R&I de Cisco France.

Télécoms : face aux menaces du numérique, la résistance s'organise

Les équipements spécifiques à certaines fonctions, comme le routage, feront petit à petit place à des logiciels qui tiendront leur rôle. "L’équipementier pourrait ne plus vendre que du logiciel, et l’opérateur pourrait ne plus avoir sa propre infrastructure," imagine même Michel Corriou, le directeur réseaux et sécurité de l’IRT BCom. Tout ce que vous devez savoir sur la 5G mobile en France. Note : si rien n'est précisé, les vitesses données ici désignent les débit descendants.

Tout ce que vous devez savoir sur la 5G mobile en France

La 5G : pour qui ? La réponse est plutôt floue actuellement. On estime la couverture 4G en France à 51 % selon une étude de OpenSignal. C'est Bouygues Telecom le meilleur élève de classe avec une couverture de 63%, suivi par Orange, 58% par SFR et Free Mobile qui fait baisser la note avec un score de 32%. Aucun opérateur n'a communiqué sur la 5G en dehors de tests restreint à leurs labos.

Télécoms-médias: révolution en marche. Jean-Marie Messier en avait rêvé, Patrick Drahi l’a fait.

Télécoms-médias: révolution en marche

Seize ans après le patron glouton de Vivendi, l’ogre Altice va faire de SFR l’acteur de la « convergence » en France. Le pari est risqué. AOL et Time Warner (déjà en 2000) s’y étaient cassé les dents. Mais aujourd’hui « le contexte est différent, les technologies et les réseaux sont mûrs, les conditions sont réunies, c’est la réponse d’avenir » , s’enthousiasme Michel Combes, le dirigeant de Numéricable-SFR qui va bientôt devenir groupe SFR. La convergence, c’est réunir opérateur de téléphonie, producteur de contenus et régie publicitaire en une seule et même entité. L’offre était surtout trop petite et non exclusive, Canal + diffusant également les rencontres à ses abonnés.

5G : ce que nous prépare le futur réseau mobile très haut débit. Lors du Mobile World Congress, la 5G était omniprésente. Tous les principaux acteurs des réseaux télécoms étaient venus avec au moins une démonstration qui portait sur la 5G. Dans le même temps, l’alliance NGMN (Next Generation Mobile Networks) a tenu une conférence de presse pour annoncer le livre blanc sur la 5G. Objectif 2020. L’alliance NGMN regroupe de nombreux opérateurs à travers le monde comme Orange ou encore AT&T. Le point sur la 4G, un mois apr s son lancement. Le 30 mars 2016, la 4G a été lancée en Tunisie. Une date qui représente un tournant technologique pour le pays.

Bien que ce lancement soit une avancée en soi, tout reste à faire : le déploiement et l’attraction des Tunisiens, notamment en proposant du contenu. Autre point d’importance, l’interférence du marché parallèle sur le déploiement de la 4G : alors que plusieurs Tunisiens croient détenir des terminaux 4G, la réalité est que leurs handset ne sont pas compatibles avec les fréquences tunisiennes. Le point sur la 4G, un mois après son lancement.

L'ATUGE a réuni, mardi 26 avril 2016, pour son "Cycle des mardis" un panel d’exception pour sa conférence-débat tenue à l'hôtel Paris - Les Berges du Lac. Atuge: La 4G et après ? La Tunisie a enfin la 4G. Ils sont trois opérateurs, Tunisie Telecom, Ooredoo et Orange à déployer leurs réseaux partout conformément à l’obligation de la licence. Dans quel but ? Dans deux ans, la population tunisienne devrait avoir accès à un réseau mobile de haut débit et de bonne qualité. C’est dans ce cadre que s’inscrit le débat organisé hier par l’Association des Tunisiens des Grandes Ecoles, l’Atuge, ayant pour thème “ la 4G et après”. Comment tirer profit de la 4G et comment peut-on bâtir un écosystème d’entreprises, de start-up sont parmi les thèmes abordés lors du débat ayant réuni un grand nombre de chefs d’entreprise, ainsi que les représentants des trois opérateurs, en présence du ministre des Technologies de la communication et de l’Economie numérique, Noomane el Fehri.

Orange labs. Test européen de fusion réseaux mobile et fixe. Il existe autour de Lannion une boucle de fibres optiques de 18 km de long qui sert aux chercheurs en télécoms. Jeudi, la démonstration a été faite sur cette boucle qu'il est possible d'unifier des réseaux fixes et mobiles ensemble. Une nouvelle évolution ? Plutôt une « révolution », note Stéphane Gosselin, chef de projet chez Orange labs à Lannion. Un projet européen appelé « Combo » Des directeurs de grands opérateurs (Orange, Deutsche Telekom, Telefonica) et des industriels n'ont donc pas manqué l'événement d'hier qu'ils ont mis trois ans à définir, valider, développer et mettre en place. Appelé Combo, cette expérience est un projet européen de recherche coopérative.

Unifier fixe et mobile Aujourd'hui, les réseaux fixes (fibres et fils de cuivre) et mobiles (3G, 4G, wifi) sont distincts. La Corée du Sud élabore un débit 5G allant à la vitesse faramineuse d’1Gb/s pour une commercialisation dès 2020. Alors qu’il y a quelques mois les pays développés adoptaient la 4G à bras ouverts, le gouvernement sud-coréen a d’ores et déjà annoncé l’élaboration du réseau cinquième génération à 1Gb/s pour 2020 ! Ainsi 1,1 milliard d’euros ont été investis dans sa conception… DSG vous en dit plus au sujet de cette avancée. Alors qu’en France nous sommes en plein déploiement de la 4G, de l’autre côté de la planète, en Corée du Sud, c’est la 5G qui est déjà au centre de toutes les attentions.

Le gouvernement a annoncé récemment un investissement de 1,1 milliard d’euros pour la mise en place d’un réseau de cinquième génération. L’initiative n’est pas très surprenante de la part d’un pays souvent en pointe dans les télécoms, et qui abrite deux des cinq principaux fabricants de mobiles au monde, Samsung et LG. La 5G va pouvoir fournir des débits 10 à 100 fois plus rapides qu’aujourd’hui, permettant ainsi de dépasser facilement le Gigabit par seconde. 5G : les entreprises de télécoms passent à la vitesse supérieure. La 5G, réseau du futur (plus ou moins proche) Téléphonie mobile: mais à quoi va servir la 5G? Il faut dix ans pour qu'une nouvelle norme de télécommunications aboutisse. De la 2G à la 4G - La 4G : Tout ce qu'il faut savoir sur le sans fil et la mobilité.

Cette page reprend les articles Techniques.