background preloader

Effets des Huiles Essentielles

Facebook Twitter

The action of thymol on oral bacteria. HE modif. B) Les différentes techniques d'extraction des huiles essentielles. Il existe diverses méthodes pour extraire les huiles essentielles, celle la plus utilisée étant la distillation par entrainement à la vapeur. L’extraction des huiles essentielles peut être réalisée à partir des fleurs, des feuilles, des racines ou encore des graines de la plante.

La distillation par entrainement à la vapeur Datant de plus d’un millénaire, il s’agit de la méthode la plus ancienne et la plus utilisée pour obtenir une huile essentielle de qualité. Le principe est simple : Il consiste à faire passer un courant de vapeur d’eau dans une cuve contenant les plantes. Sous l’action de l’humidité et de la chaleur les huiles essentielles volatiles se libèrent.

Ce dispositif est composé d’une cuve dans laquelle on place les plantes à distiller. L’extraction par pression à froid ou expression Cette technique s’applique aux huiles citronnées et agrumes (comme le citron, l’orange, la mandarine). L’extraction au CO2 supercritique L’extraction par solvant L’extraction par enfleurage : Guide des huiles essentielles Paris Lyon Marseille. Vous avez aimé ce que vous avez lu, partagez-le !

Avertissement Toutes les informations fournies sur le site ARMENZA.COM concernant l’aromathérapie et les huiles essentielles sont mises à votre disposition à titre informatif. Elles représentent la synthèse de nos lectures de différents ouvrages concernant l'aromathérapie. Elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni même engager notre responsabilité : nous n'exerçons aucune activité médicale, notre rôle n'est pas de diagnostiquer, ni de prescrire, nous laissons ce soin à des praticiens compétents en la matière. Les auteurs ne peuvent être tenus pour responsables si des personnes utilisent sans réserves ou inconsidérément ces formules de base, ou si des laboratoires ou sociétés emploient ces indications pour l’élaboration de médicaments qui pourraient ne pas être conformes à la législation de leur pays.

C’est une technique médicale naturelle de soins par les huiles essentielles. Rendement Avertissement Respiratoires. Tel.archives-ouvertes. Les huiles essentielles : un peu d'histoire - Innovessence Products. Un peu d’histoire Connues depuis l’antiquité, les huiles essentielles sont utilisées en médecine, en parfumerie, en cosmétique et pour l’aromatisation culinaire. Elles font partie de notre quotidien sans que nous le sachions.

Les propriétés bénéfiques des essences de plantes sont connues depuis bien longtemps, des papyrus égyptiens datant de 2800 ans parlent d’huiles fines et de parfums de choix. Il y a 4000 ans, à Babylone, on brûlait du cyprès pour lutter contre les épidémies. Et déjà, les premières dynasties Chinoises apprenaient les huiles essentielles et les propriétés de très nombreuses plantes. La distillation serait née en Perse 1000 ans avant notre ère, et l’aromathérapie serait née en Inde. Les médecines naturelles dont l’aromathérapie, sans vouloir pour autant se substituer à la médecine allopathique, ont un atout considérable. La France : En 1918, R.M. La recherche et l’aromathérapie On ne peut parler d’aromathérapie sans évoquer le Dr.

Le nom des huiles essentielles. Aromathérapie : définition et histoire de l'aromathérapie. Définitions fondamentales Qu’est-ce qu’une huile essentielle ? Une huile essentielle est l’âme de la plante aromatique. C’est l’essence volatile extraite de plantes aromatiques par la distillation. Il s’agit d’une substance complexe qui contient des molécules aromatiques dont l’action bénéfique sur la santé est étudiée et mise en pratique par l’aromathérapie.

Qu’est-ce que l’aromathérapie ? L’aromathérapie est l’utilisation des huiles essentielles à des fins thérapeutiques. Comment ça marche ? On utilise les huiles essentielles en diffusion atmosphérique, en massage topique ou en usage interne. Un peu d’Histoire Utilisées à des fins diverses depuis des millénaires, les plantes aromatiques ont toujours été tenues en haute estime par les thérapeutes du monde entier. L’histoire de l’aromathérapie peut se résumer en quatre grandes époques. La première est celle au cours de laquelle étaient utilisées des plantes aromatiques telles quelles ou sous forme d’infusions ou de décoctions. Le renouveau. Ma première formation d'aromathérapie : les huiles essentielles pour l'hiver. J’ai suivi le 17 septembre 2013, ma première formation d’aromathérapie. Le sujet était les huiles essentielles pour améliorer son immunité, en hiver.

La formation est animée par Monsieur Rase Jean-Marc, herboriste et aromathérapeute. J’ai appris des choses très utiles pour contrer les maux de l’hiver. Grâce à ce cours, je vais pouvoir préparer ma trousse d’huiles essentielles. Quant à vous, vous saurez les huiles essentielles que Mr. Quel mode d’extraction pour obtenir des huiles essentielles de bonne qualité ? Tour d’abord, il a commencé à parler de la fabrication des huiles essentielles. Les huiles essentielles sont de superbes « antibiotiques » Ensuite, il nous a expliqué la différence entre les huiles essentielles et les antibiotiques. Les huiles essentielles d’agrumes Une chose juste importante : pour les huiles essentielles d’agrumes (citron, mandarine, pamplemousse), il est préférable de les prendre bio à cause des pesticides utilisés dans la culture conventionnelle.

Précautions : Huiles essentielles : définition et précautions d'usage. Qu’est-ce qu’une huile essentielle ? Une huile essentielle peut-elle être dangereuse ? Suite des explications sur l’aromathérapie délivrées par Julien Kaibeck, aromathérapeute spécialisé en dermo-cosmétique et soins de la peau. Une huile essentielle n’est pas vraiment une huile. C’est un extrait liquide concentré, obtenu par distillation à la vapeur d’eau de plantes aromatiques fleur, feuille, bois, racine, écorce, fruit,…).

L’huile essentielle est composée d’une centaine de molécules terpéniques et aromatiques particulièrement actives sur le métabolisme humain. Parce que les huiles essentielles sont à la mode, le marché offre de nombreux choix aux consommateurs mais il faut prendre garde à la qualité car seules les huiles essentielles chémotypées (c’est-à-dire botaniquement et biochimiquement définies) sont adéquates à la pratique de l’aromathérapie. Exemple d’étiquette – Thym vulgaire à thujanol : Que faut-il trouver sur l’étiquette d’huile essentielle ?

Huile Essentielle : définitions. Définition d’une huile essentielle : Une huile essentielle est un extrait de plante aromatique liquide, concentré et complexe, obtenu par distillation par entraînement à la vapeur d’eau de plantes aromatiques ou d’organe de cette plante (fleur, feuille, bois, racine, écorce, fruit,…). Une huile essentielle est l’essence distillée de la plante aromatique. Elle est composée d’une centaine de molécules terpéniques et aromatiques particulièrement actives et originales pour la santé au quotidien. Histoire et origine des huiles essentielles : Reconnues pour leurs propriétés thérapeutiques et utilisées depuis des millénaires en Chine (cannelle, anis, gingembre), en Inde, au Moyen Orient (origan, pins, carvi ou fenouil…), en Egypte, en Grèce, en Amérique (Aztèques, Mayas, Incas : bois de rose, de Hô, rose musquée du chili) et en Afrique (encens, myrrhe, katafray et ravintsara), les huiles essentielles tombent dans l’oubli au Moyen Age.

Les critères de qualité des huiles essentielles : 1. 2. 3. 4. Le vrai pouvoir des huiles essentielles. Au cours de sa dernière campagne afin de limiter l’utilisation des antibiotiques, l’Assurance maladie nous a rappelé en nous le martelant : une bronchite est due à un virus et ne se traite donc pas avec des antibiotiques. Et nous voilà bien démunies devant les tracas respiratoires à venir. Quelle solution pour éviter que cette bronchite ne dégénère ? Deux gouttes d’huile essentielle de thym à thujanol dans une cuillerée à café de miel, 3 fois par jour, pendant 6 à 10 jours. Un remède de bonne femme ? Les huiles essentielles sont un médicament presque parfait, et pas seulement dans la sphèr ORL. Il y a déjà quarante ans que les scientifiques ont découvert que certaines huiles essentielles (niaouli, origan, tea-tree, raventsara…) avaient des propriétés antibiotiques grâce aux « aromatogrammes ».

A utiliser des antibiotiques pour un oui ou pour un non, on a créé de supermicrobes qui ont muté pour résister aux traitements conventionnels et dont on n’arrive plus à se débarrasser. Les huiles essentielles, un pouvoir antimicrobien avéré - Aromathérapie scientifique. Face au problème soulevé depuis plusieurs années par la résistance des bactéries, la seule alternative fiable à l'usage des antibiotiques semble être celle des huiles essentielles. Connue de façon empirique depuis des siècles, leur efficacité anti-infectieuse a été scientifiquement démontrée in vitro et in vivo. Avec la généralisation, à la fin des années 1940, de l'utilisation des antibiotiques, les médecins ont commencé à vaincre les maladies infectieuses qui ravageaient l'humanité depuis si longtemps. Mais, ensuite, à la fin des années 1980 et dans les années 1990, les antibiotiques ont commencé à ne plus être salués comme le miracle qu'ils avaient semblé être 40 ans plus tôt.

Pourtant, dès 1945, le bactériologiste britannique Alexander Fleming a lancé un avertissement dans un article publié dans le New York Times. Il craignait qu'un mauvais usage de la pénicilline ne conduise à sélectionner et à propager des formes mutantes de bactéries résistantes au médicament. Le chémotype. Molécules antibactériennes issues d'huiles essentielles: séparation, identification et mode d'action. Détermination "in vitro " du pouvoir antibactérien des huiles essentielles d'eucalyptus, myrte, clous de girofle et sarriette, et leur application à  la conservation de la viande fraà®che type hachée. - Souhila Boubrit et Nafaa Boussad. Ces derniers temps, plusieurs questions se sont soulevées concernant la sécurité des produits chimiques conservateurs utilisés en industrie alimentaire.

En effet, la peroxydation des lipides produite au cours des processus de fabrication et de stockage des aliments sous l'effet des radicaux libres oxygénés (RLO) conduit à des modifications de goût, d'odeur et de couleur et parfois constituent un risque pour la santé du consommateur et, par conséquent à la perte de la qualité et de la sécurité des aliments (MAU et al., 2004).

Les antioxydants de synthèse sont généralement utilisés en industrie alimentaire pour retarder l'oxydation des lipides se sont avérés responsables d'effets indésirables. En effet, l'hydroxyanisole butylé (BHA) et l'hydroxytoluène butylé (BHT) sont suspectés avoir des effets négatifs sur la santé du consommateur (NAMIKI, 1990). Ainsi, les H.E. commencent à avoir beaucoup d'intérêt comme source potentielle de molécules naturelles bioactives (BOUHDID et al., 2006).