background preloader

Rufus Wainwright / La musique décidera

Facebook Twitter

24 juillet - Cour d'honneur du Palais des papes

RufusWainwright. Rufus Wainwright. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rufus Wainwright

Rufus Wainwright en 2010 Biographie[modifier | modifier le code] Ses parents sont les chanteurs de musique folk Loudon Wainwright III et Kate McGarrigle. Sa sœur Martha Wainwright est également chanteuse et musicienne. Il commence à jouer du piano à l'âge de 6 ans et fait des tournées avec sa famille dès l'âge de 13 ans. À l'été 2009, à Manchester, se joue pour cinq soirs le premier opéra écrit et composé par Rufus Wainwright, "Prima donna"[6]. La même année, il reprend le classique de Serge Gainsbourg, Je suis venu te dire que je m'en vais, pour le premier album de Lulu Gainsbourg.

Discographie[modifier | modifier le code] Filmographie[modifier | modifier le code] Honneurs[modifier | modifier le code] Anecdote[modifier | modifier le code] Rufus Wainwright est un descendant direct de Pieter Stuyvesant[7]. Rufus Wainwright. Rufus Wainwright (@rufuswainwright) Rufus Wainwright. Rufus Wainwright. Rufus Wainwright. Rufus Wainwright (@rufuswainwright) RufusWainwrightVEVO. Prima Donna (opera) For the lead female singer in an opera company, see Prima donna.

Prima Donna (opera)

Prima Donna is an opera composed by Canadian-American singer-songwriter Rufus Wainwright to a French language libretto which he co-authored with Bernadette Colomine. It is about "a day in the life of an aging opera singer", anxiously preparing for her comeback in 1970s Paris, who falls in love with a journalist.[1][2][3] It premiered at the Palace Theatre, Manchester on July 10, 2009 during the Manchester International Festival. The U.S. premiere was presented by New York City Opera at the Brooklyn Academy of Music on February 19, 2012.[4] In an attempt to bring younger audiences into the realm of opera, Metropolitan Opera general manager Peter Gelb and André Bishop, artistic director of Lincoln Center Theater, held meetings with several contemporary artists to discuss possible contributions to their innovative commissioning project.

Wainwright at the Metropolitan Opera opening in 2008 Time: Bastille Day, 1970. Rufus Wainwright - Prima Donna. Rufus Wainwright - Prima Donna - 2 CDs. . . . a stellar cast . . . a competent piece of Puccini-esque nostalgia . . . the beautiful voice of Antonio Figueroa brings to life some fine operatic writing . . . enjoyable . . .

Rufus Wainwright - Prima Donna - 2 CDs

« Prima Donna », la cantatrice sauve de Rufus Wainwright. On se demande pourquoi Prima Donna, l’opéra (en français) de l’auteur et compositeur canadien Rufus Wainwright n’a pas été entendu en France, depuis sa création, en 2009, au festival international de Manchester (Le Monde du 14 juillet 2009).

« Prima Donna », la cantatrice sauve de Rufus Wainwright

Cette œuvre étonnante, mémorable, cultivée, luxuriante dans son orchestration (parfois un peu lourde pour les voix) aurait sûrement trouvé son public au Théâtre du Châtelet, par exemple, dont le directeur, Jean-Luc Choplin, a pourtant su faire confiance à des compositeurs dont le pedigree « classique » était moindre que celui de Wainwright. La malchance avait joué son rôle dès le début. Rufus Wainwright - "Prima Donna" - Extrait - Vidéos de théâtre sur theatre-video.net - des vidéos de spectacles, des entretiens et des rencontres avec des auteurs, des metteurs en scène et des comédiens.

[Festival d’Avignon 2016] Prima Donna de Rufus Wainwright. Un album de Rufus Wainwright consacré à Shakespeare. Rufus Wainwright : Nouvel album 2016. Rufus Wainwright revient en avril 2016 avec l’album Take All My Loves : 9 Shakespeare Sonnets.

Rufus Wainwright : Nouvel album 2016

Y participent les chanteuses Florence Welch et Anna Prohaska, mais aussi les actrices Carrie Fisher et Helena Bonham Carter. C’est à la demande du metteur en scène américain Robert Wilson, en 2009, que Rufus Wainwright s’est attelé à la musique en musique des Sonnets de William Shakespeare. Près de six années plus tard, le fruit de son travail sort enfin en bacs, sous le nom Take All My Loves : 9 Shakespeare Sonnets. "Enregistrer ce disque a été une bénédiction car il combine mon amour du classique et mon amour de la musique pop", explique le dandy canado-américain.

Disponible le 22 avril 2016, le projet a été réalisé en collaboration avec Marius de Vries, qui avait déjà produit les opus Want One (2003) et Want Two (2004). Pour découvrir les albums les plus attendus de 2016, cliquez ici !