background preloader

Adel Abdessemed / Surfaces

Facebook Twitter

6 / 24 juillet - Église des Célestins

Adel Abdessemed à Avignon, «Surfaces» à méditer. L’affiche du Festival d’Avignon 2016 en orange criarde, c’est de lui.

Adel Abdessemed à Avignon, «Surfaces» à méditer

Avant ce cheval attaché en train de ruer pour se libérer, Adel Abdessemed avait marqué les esprits avec sa sculpture « Coup de tête » mettant en scène le malheureux geste de Zinédine Zidane lors de la finale de la Coupe du monde de football 2006. Au Festival d’Avignon, le plasticien franco-algérien réunit pour la première fois dix bas-reliefs pour « donner à voir des scènes devenues invisibles dans la société des images ». « Surfaces », une exposition époustouflante reposant uniquement sur les surfaces et les matières. À méditer dans le silence et la pénombre de l’Église des Célestins, une église désaffectée du XIVe siècle.

Comment capter la grande histoire avec une œuvre d’art ? Adel Abdessemed dans la pénombre des Célestins. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Philippe Dagen Edifiée au XVe siècle pour manifester la puissance pontificale, l’église des Célestins a été utilisée à partir de la Révolution comme caserne et comme pénitencier.

Adel Abdessemed dans la pénombre des Célestins

Le sol est défoncé et poussiéreux. Les murs portent les traces de siècles de malheurs. Durant le festival, elle abrite un espace scénique et une librairie. Adel Abdessemed. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Adel Abdessemed

Adel Abdessemed devant son œuvre Décor, 2012. Biographie[modifier | modifier le code] Il vit et crée ensuite à Lyon (École nationale supérieure des beaux-arts, 1994-1998), Paris (Cité internationale des arts, 1999-2000), New York (Bourse P.S.1, 2000-2001), Berlin (2002-2004), Paris (2005-2008), New York (2009), Paris (de 2010 à maintenant). Theatre-contemporain.net. Le corps d'Adel Abdessemed. Le corps d’Adel (Conversation) 1.

Le corps d'Adel Abdessemed

Regarder En sortant de leur espace traditionnel les empreintes et réceptacles du sacré pour en faire des œuvres d’art, la Renaissance, la Réforme, l’humanisme des Lumières et la sécularisation en cours ont rendu l’image à l’espace social. Les corps des hommes et des femmes, devenus visibles, ont accompagné et accéléré la libération des mœurs et des esprits. Pendant ce temps, ces corps singuliers qu’on appelle des artistes n’ont pas cessé d’utiliser les images pour représenter les énergies invisibles qui les font vivre. Ne nous y trompons pas : la marchandisation à outrance de l’imagerie contemporaine ne l’éloigne pas définitivement du « sacré ».

Je ne déteste pas cette cacophonie interprétative. Collection Lambert en Avignon. La seconde exposition organisée par la Collection Lambert au Musée de Vence sera consacrée à Adel Abdessemed dont le dispositif d'accrichage est le fruit d'une discussion entre l'artiste et l'architecte Jean Nouvel.

Collection Lambert en Avignon

Depuis la fin des années 90, Adel Abdessemed aborde avec une grande intelligence critique les « zones sensibles » de notre monde globalisé et multiculturel. Il se confronte au politique comme à l’intime pour pointer les tensions morales et identitaires, tant en Occident que dans le monde musulman. L’oeuvre d’Adel Abdessemed est traversé de références à l’art du passé, de Masaccio à Grünewald, des fantasmagories de Goya à l’oeuvre de Géricault. L’artiste établit un rapport de continuité avec l’histoire de l’art occidental qui fait partie intégrante du contexte culturel dans lequel son art s’inscrit.

Adel Abdessemed "From here to eternity" Venus is pleased to present From Here to Eternity, an exhibition of new work by Adel Abdessemed.

Adel Abdessemed "From here to eternity"

The exhibition is his first major show in Los Angeles and features a series of nearly 100 black stone drawings on paper and military tarpaulin. Adel Abdessemed’s new series is named for the famous 1953 film best known for the scene in which Burt Lancaster and Deborah Kerr kiss passionately on the beach as waves crash over them. As a child in Algeria, Abdessemed viewed such western films under the edit and strict censorship of the Algerian government, who cut out any scene that portrayed physical contact between the sexes. Abdessemed is known for embracing themes of history, religion, and politics in his artworks. Though perhaps best known for his video, sculptural, and conceptual art, Abdessemed has chosen to distinguish his Los Angeles debut show by exclusively exhibiting drawings on paper and military tarpaulin.

More Download Press PDF. Adel Abdessemed, plasticien, scénographe de "Retour à Berratham" d'Angelin Preljocaj. Adel Abdessemed, artiste d’art contemporain de renommée internationale, a été sollicité par Angelin Preljocaj pour scénographier « Retour à Berratham », création pour la Cour d’Honneur, Festival d’Avignon 2015.

Adel Abdessemed, plasticien, scénographe de "Retour à Berratham" d'Angelin Preljocaj

Les deux hommes ne se connaissaient pas avant. Preljocaj suivait le travail d’Abdessemed. Lorsqu’il a eu le texte de Laurent Mauvignier en mains, le nom d’Abdessemed s’est imposé. Les trois artistes dénoncent chacun dans leurs oeuvres, avec leur art, le cercle vicieux de la violence qui enchaînent les individus qui la subissent. Mais dans la nuit brille toujours une étoile pourvu qu’on prenne la peine de lever la tête. Adel Abdessemed : « Je sais comment on recrute les jeunes »

L'artiste franco-algérien, qui a fui les islamistes d'Alger, préparait son vernissage à Los Angeles, prévu ce soir, quand la nouvelle des attentats est tombée.

Adel Abdessemed : « Je sais comment on recrute les jeunes »

Réactions sévères après une nuit fiévreuse devant son écran. Comment un artiste voit-il le monde? Dialogue Hélène Cixous et Adel Abdessemed. Sites Colbert et Richelieu Conférence 18mai2015 Insurrection de la poussière, paru à l’automne 2014, est le deuxième livre qui réunit Hélène Cixous et Adel Abdessemed, après Ayaï !

Dialogue Hélène Cixous et Adel Abdessemed

Le cri de la littérature, illustré par l’artiste. Leur dialogue se poursuit dans cette étude majeure que l’écrivain, une des grandes voix de la littérature contemporaine, consacre à l’artiste plasticien ; il prend sa source au cœur des œuvres, l’écriture pour Cixous, les dessins, photographies, vidéos, sculptures pour Abdessemed, tous deux partageant la même intensité créatrice entre tragique et éblouissement : « Heureux l’artiste heureux qui ne perd pas de vue le malheur.

Il est capable de mettre le feu à la poussière. 18 mai 2015 - 18h30-20hAuditorium de la Galerie ColbertInstitut national d’histoire de l’artentrée libre Accès.