Economie Finance

Facebook Twitter
Ensemble pour une économie juste, libérée du marketing ! La cause est entendue, nos modes de vie génèrent d’énormes dégâts qui menacent lourdement les générations futures : pollutions, dérèglement climatique, épuisement des ressources, deshumanisation, perte de sens, mal-être… Pour y remédier, commençons par en déterminer l’origineSous la menace de l’effondrement de nos économies, en laissant croire que la technique résoudra les problèmes en assurant toujours plus de croissance, une industrie financière toute puissante impose les dictats d’un marché mondial soi-disant autorégulé : l’offre industrielle répondrait à la demande des consommateurs. Le Plan ESSE | Afin qu'essaiment à grande échelle, les valeurs propices à l'émergence d'une autre économie… Le Plan ESSE | Afin qu'essaiment à grande échelle, les valeurs propices à l'émergence d'une autre économie…
Consommation

Finansol, le site de la finance solidaire Déblocage de l'épargne salariale : est-ce bien nécessaire ? Suite à l'interview de François Hollande diffusée sur France 2 , Finansol réagit à la proposition faite par le Président concernant le déblocage de l'épargne salariale. « Les adhérents de Finansol regrettent vivement la faculté de déblocage sans pénalité de la participation aux bénéfices de l'entreprise annoncée hier soir par le Président de la République.

Finansol, le site de la finance solidaire

ESS Economie Sociale et Solidaire

LE RÉSEAU DE CONTRÔLE GLOBAL PAR LES GRANDES ENTREPRISES, par Stefania Vitali, James B. Glattfelder, et Stefano Battiston

La traduction par timiota de l’article intitulé The network of global corporate control qui a fait l’objet du billet Les maîtres du monde. À propos de … Stefania Vitali, James B. Glattfelder, et Stefano Battiston arXiv:1107.5728v1 [q-fin.GN] 28 Jul 2011 Chair of Systems Design, ETH Zurich, Kreuzplatz 5, 8032 Zurich, Switzerland, Résumé : la structure du réseau de contrôle des multinationales affecte la concurrence sur le marché global et la stabilité financière. LE RÉSEAU DE CONTRÔLE GLOBAL PAR LES GRANDES ENTREPRISES, par Stefania Vitali, James B. Glattfelder, et Stefano Battiston
Le sous-titre éclaire le titre un peu énigmatique. L'ambition des deux auteurs est de montrer que réduire fortement les écarts de revenus, aujourd'hui abyssaux, de sorte qu'ils ne dépassent pas une fourchette allant de 1 à 12 est non seulement souhaitable mais surtout possible. Pour cela, il faut relever sensiblement les revenus du bas et amputer largement ceux du haut. Le lecteur est intrigué et sceptique : comment est-ce possible dans une économie mondialisée, où les capitaux peuvent circuler à la vitesse de la lumière et où l'argent joue un rôle de marqueur social ? Sans être totalement convaincant, ce livre prouve pourtant qu'il y a beaucoup à faire dans cette direction. Le facteur 12. Pourquoi il faut plafonner les revenus Le facteur 12. Pourquoi il faut plafonner les revenus
Quartiers sensibles : l'activité des femmes décroche Les femmes vivant dans des zones urbaines sensibles (ZUS) s'éloignent du marché du travail à cause de la crise, constate l'Observatoire national de la politique de la ville. Depuis 2008, leur taux d'activité a chuté de 5 points pour atteindre 52,6 % en 2012, alors que l'activité s'est maintenue chez les hommes et à l'extérieur des quartiers populaires.

Alternatives Economiques : actualité économique et sociale, information économique et sociale

Alternatives Economiques : actualité économique et sociale, information économique et sociale
Normal 0 21 MicrosoftInternetExplorer4 C’est hier que le Tribunal de Commerce a finalement tranché sur cette affaire qui défraye la chronique depuis plusieurs semaines dans le nord de la France : SeaFrance, cette entreprise de ferry qui tentait désespérément d’échapper au dépôt de bilan et de sauver ses 880 emplois vient donc de connaître son verdict : le projet de transformation en coopérative est jugé non viable et l’entreprise est mise en liquidation. Néanmoins, ce projet de Scop - désespéré pour les uns, innovant pour les autres – et l’intérêt qu’il a suscité dans les médias est certainement révélateur de la terrible peur du déclassement combinée à la difficulté de mettre en place des alternatives que ressentent beaucoup de français. Pourtant, les coopératives ne sont ni une lubie ni une nouveauté. De quoi la liquidation de SeaFrance est-elle le nom ? De quoi la liquidation de SeaFrance est-elle le nom ?
The international Attac network | Another world is possible!
ATTAC France ATTAC France Un mouvement d’éducation populaire tourné vers l’action citoyenne Attac se mobilise contre l’hégémonie de la finance et la marchandisation du monde ; pour la prise de pouvoir par les citoyen.ne.s sur leur vie, la construction d’une démocratie active et pour la construction de convergences entre mouvements sociaux, au sein du mouvement altermondialiste. Il existe des alternatives, pour une transition vers une société solidaire et respectueuse de la nature.
Le Monde selon Susan George
Les citoyens se "révolteront-ils contre la dictature des marchés" ?