background preloader

Bases de Données

Facebook Twitter

CUFTS: Open Source Serials Management | reSearcher. Knowledge Base+ Knowledge Base+ (KB+) is a new service from Jisc Collections that aims to help UK libraries manage their e-resources more efficiently by providing accurate publication, subscription, licence and management information. What can KB+ do? KB+ aims to ensure that all parts of a library’s supply chain have access to all the information they need whenever they need it. It is remarkably easy to use – very little training is required for new users to ‘get up to speed’. KB+ also aims to avoid duplication of effort. It is a one-stop shop for the management of e-resource information. Specifically, KB+ provides: A centrally maintained and managed knowledge base in which Jisc Collections collates, verifies and updates knowledge base data, to avoid costly and wasteful duplication of effort by libraries all trying to do the same thing by themselves.

How can my institution sign up to KB+? A lot of the data that has been created is available under a CC0 licence and available from the Exports page. Base de connaissances nationale - Prototype – Projets en cours. Prototype:start [Prototype pour une base de connaissance nationale] Le point de départ Pour ce prototype, nous nous appuierons sur des projets existants et préférablement en Open Source : KBplus, Grande Bretagne GoKB, Etats-Unis que ce soit pour la base technique ou pour les contenus. L’équipe L'équipe est composée de deux chefs de projets fonctionnels Benjamin Bober (ABES) et Thomas Porquet (Couperin), d'un chef de projet technique (ABES), d'un développeur (ABES) et de plusieurs collègues travaillant en SCD. Les éléments à vérifier Nous cherchons par exemple à déterminer : de quelle façon on peut articuler une base de connaissance nationale avec des systèmes locaux (sigb, outils de découverte, résolveurs de liens) quels sont les services supplémentaires qu’une telle base pourra apporter aux bibliothèques qui sont déjà abonnées à une base de connaissance commerciale.

Le périmètre envisagé Récupération et traitement de données des éditeurs Les sources de récupération des données retenues pour le prototype sont : On cherche à obtenir de ces éditeurs : Le calendrier. Statistiques d'utilisation - COUPERIN. Les dernières nouvelles Introduction MESURE, qui signifie "Mutualisation et Evaluation des Statistiques d’Utilisation des Ressources Electroniques" est un projet de portail que Couperin met en place progressivement. Pour commencer, il permettra à ses membres d'accéder aux statistiques de certains éditeurs pour les périodiques.C'est un projet qui s'inspire en grande partie du portail anglo-saxon JUSP (voir aussi la présentation en français du projet) dont l'équipe nous a fourni une partie de l'infrastructure technique. Les objectifs premiers de MESURE sont : Le développement de MESURE commence par une phase de prototypage pendant laquelle 5 établissements auront accès à leurs statistiques d'utilisation auprès de 3 ou 4 éditeurs.

Le portail, une fois éprouvé, sera proposé à d'autres établissements pour un plus grand nombre d'éditeurs. Contexte et chronologie L'outil JUSP est celui qui convient le mieux à notre périmètre de départ : Octobre 2011 : Validation du projet avec le GTSTAT. Perspectives. EzPAARSE. AnalogIST - Analyse des Logs de l'IST avec ezPAARSE [AnalogIST] COUNTER - Counting Online Usage of Networked Electronic Resources | Home.

Statistiques d'utilisation - JUSP. JUSP est l'acronyme de Journal Usage Statistics Portal, qu'on peut traduire par "portail pour les statistiques d'usage des périodiques". - Présentation de JUSP faite par Thomas Porquet le 21/10/11 pour le groupe GT-stat : jusp_gtstat_21102011.ppt - Lien vers le site du JUSP C'est un portail Internet, produit d'un partenariat de développement entre 4 entités : le groupe JISC Collections qui négocie les contrats pour la communauté et fournit l'expertise légalele Birmingham City University research group en association avec Evidence Base qui fait la liaison avec les institutions, analyse les besoins, anime les groupes de travail (focus groups) etc.la Cranfield University, experte dans la manipulation et le traitement des statistiques d'usage (création des clients SUSHI)le Mimas : data center national et académique basé à la University of Manchester.

Dans le même temps, le JUSP fait aussi office d'archive pour ces rapports puisque tous ceux-ci restent stockés après moissonnage. Statistiques d'utilisation - Le code de bonnes pratiques PIRUS. Nouveauté La première version du guide de recommandation PIRUS a été publiée en octobre 2013. C'est le résultat du projet PIRUS, financé par le JISC, exposé ci-dessous.

En quelques mots PIRUS est l'acronyme de Publisher and Institutional Repository Usage Statistics, qu'on peut traduire par "statistiques d'usage des éditeurs et des dépôts institutionnels". PIRUS se base sur la norme COUNTER (qui n'exige pas encore, dans sa version 3 actuelle, la production de rapports d'usage dont la granularité serait plus fine que le titre d'un périodique) et sur les résultats du premier projet PIRUS qui démontre la faisabilité technique de créer, enregistrer et consolider des statistiques d'usages pour les articles individuels de périodiques en utilisant des données provenant de dépots institutionnels et des éditeurs, et ce malgré la diversité des environnements organisationnels et techniques rencontrés. Ce code de bonnes pratiques comprend notamment : Pour qui et pourquoi est-ce important ? Sources. Statistiques d'utilisation - SUSHI. Informations sur le portail MESURE.

JUSP :: Journal Usage Statistics Portal. Refdoc. Refdoc est momentanément indisponible pour cause de maintenance. Nous vous prions de nous en excuser et vous invitons à vous reconnecter ultérieurement surwww.refdoc.fr. Les Bases de données. DADI | Les bases de données gratuites. Près de 20 ans après sa création, le répertoire de bases de Données grAtuites Disponibles sur Internet ferme ses portes. Crée en 1996 Dadi, produit pionnier et phare de l’URFIST de Lyon, a eu pour objectif de recenser les ressources libres disponibles sur le Web à une époque où ce dernier faisait ses premiers pas, sans moteurs de recherches.

Jean Pierre Lardy, alors co-responsable de l’Urfist de Lyon et enseignant chercheur en physique, a imaginé puis animé Dadi pendant une quinzaine d’années, dans le but de donner à voir les ressources du web invisible en libre accès utiles au monde académique. Véritable aide à la recherche dans un univers en pleine mutation, DADI connaîtra un usage important et comptera parmi les ressources incontournables en France pour la recherche d’information. Son impact rayonnera dans les pays francophones comme la Belgique et le Canada. La Bibliothèque Nationale de France a réalisé un archivage régulier de Dadi. PASCAL et FRANCIS désormais sur EBSCOhost® Licences Nationales.