background preloader

Géographie

Facebook Twitter

Histoire et géographie de l'Europe. Liste des noms de lieux d'origine française aux États-Unis. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste des noms de lieux d'origine française aux États-Unis

La liste des noms de lieux d'origine française aux États-Unis énumère, d'une façon non exhaustive, un ensemble de toponymes à consonance française. De nombreux noms de lieux d'origine française, voire des centaines, dans le Mid-Ouest ont été remplacés par des noms anglais directement traduits quand les colons américains sont devenues majoritaires au niveau local (par exemple, "La Petite Roche" est devenu Little Rock, "Baie Verte" est devenu Green Bay, "Grandes Fourches" est devenu Grand Forks. En revanche, les noms des lieux d'espagnols dans le Sud-Ouest ne sont généralement pas remplacés par des noms anglais. Territoires contrôlés par la France en Amérique du Nord entre 1608 et 1803 montrant l'influence énorme que les Français ont eu sur la toponymie. Liste par État[modifier | modifier le code]

Atlas du Monde. Cartothèque : Cartes historiques. Cartes d' Europe: atlas géographique et historique accompagné de. CARTODIPLÔME.

Atlas historiques

Cartes_europe.swf (Objet application/x-shockwave-flash) Paris 26 Gigapixels - Visite virtuelle interactive des plus beau. Rues Québec à travers le monde. Collection numérique de cartes et plans. Formes de villes en Europe et aux États-Unis. Formes de villes en Europe et aux États-Unis Les villes d’Europe et des États-Unis ont fait l’objet de nombreuses approches comparatives, qui soulignent les contrastes de densités (faibles aux États-Unis, plus fortes en Europe), de formes des trames viaires (plutôt orthogonales aux États-Unis, radioconcentriques en Europe), de paysages urbains (passage brutal de la verticalité des centres à l’horizontalité des périphéries aux États-Unis, gradient plus régulier en Europe).

Formes de villes en Europe et aux États-Unis

L’objet de notre recherche est de voir s’il est possible de résumer une partie de ces différences à travers l’élaboration d’une forme type pour chacun des continents, qui servirait non pas d’aboutissement mais au contraire de point de départ pour des travaux de modélisation urbaine. C’est en effet à l’occasion d’une thèse [1] utilisant un modèle multi-agent pour simuler l’évolution de la répartition des activités urbaines en Europe et aux États-Unis que nous avons débuté ce travail. Bibliographie. Mieux comprendre les marées noires, dossier en ligne : : Réperto.