Philosophie

Facebook Twitter

Jaïnisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jaïnisme

Une statue d'Ajitnath, deuxième Tîrthankara, « créateur de chemin », du cycle du temps jaïn actuel. Le jaïnisme ou jinisme (du sanskrit Jina, « vainqueur ») est une religion qui aurait probablement commencé à apparaitre vers le Xe siècle ou IXe siècle avant notre ère[1], dont les origines sont peu connues, qui serait venue de l'animisme et qui prend ses racines dans la plus haute antiquité[2]. Le jaïnisme ou dharma jaïn compte près de six millions de fidèles dans le monde, ascètes et laïcs confondus, en majorité en Inde[3] (30 000 en Europe et 100 000 aux États-Unis[4],[5]). Histoire[modifier | modifier le code] La communauté[modifier | modifier le code] Si d'époque en époque les Acharyas jaïns ont enseigné la foi, cette religion vit surtout à travers ses rituels religieux réunissant laïcs et moines-ascètes itinérants. La philosophie jaïne[modifier | modifier le code] Sikhisme. Introduction Histoire Le sikhisme, originaire du Pendjab, dans le nord-ouest de l'Inde, est devenu rapidement une religion pouvant rivaliser avec l'islam, bien implanté dans cette même région, et de surcroît sous domination moghole.

Sikhisme

Les sikhs ont donc fait l'objet de persécutions, notamment le 5ème guru, Arjun Dev et le 9ème, Teg Bahadur, de sorte que le pacifisme, qui était de règle du temps de Nanak, a été remplacé par un engagement armé avec le 10ème guru, Gobind Singh. Mais cela n'a abouti qu'à une sévère défaite en 1716 et à un repli dans les montagnes du Pendjab. Religion sikhe.

Le mot "Sikh" signifie "disciple".

Religion sikhe

Un Sikh croit en un seul Dieu et dans les enseignements des Dix Maîtres (Gurus) recueillis dans le "GURU GRANTH SAHIB", le livre sacré des Sikhs. De plus, hommes et femmes Sikhs doivent recevoir AMRIT, le baptême Sikh. La religion Sikhe fut fondée par Guru Nanak, né e 1469 dans le village de Talwandi, actuellement 'Nankana Sahib' près de Lahore au Pakistan. Dès son enfance, son esprit ardent refusa les rituels sans fondement, les superstitions et les dogmes qui passaient pour être la religion en ce temps-là.

Guru Nanak et les neuf Gurus qui lui succédèrent donnèrent un merveilleux exemple de spiritualité vivante tout en prenant une part active à la vie séculière. Sikhisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sikhisme

Le Khaṇḍā est le symbole du sikhisme. Le mot « sikh » est dérivé du mot sanskrit शिष्यः (śiṣya) signifiant disciple ou étudiant, ou de शिक्ष (śikṣa), signifiant étude ou instruction[1]. L'expression du monothéisme des Sikhs réside dans le symbole ੴ - ek Ong Kar, que l'on peut traduire par « une seule (ek) conscience créatrice (ong) manifestée (kar) ». Transcrit littéralement cela revient à dire "l'âme de dieu". Le Confucianisme. Note préliminaire Il existe plusieurs systèmes de traduction en caractères latins des sons exprimés par les caractères chinois.

Le Confucianisme

Le plus répandu en France est celui de l'école française d'extrême orient (EFEO). Dans les pays anglo-saxons, le système de transcription Wade-Giles est le plus usité. La transcription adoptée officiellement par la république de Chine s'appelle le pinyin. Ceci explique pourquoi presque tous les mots chinois ont différentes orthographes possibles suivant le mode de transcription. Taoïsme. Généralités Origines Outre les concepts de Voie et de Vertu, l'absence d'action ou "Wu-wei", et le retour des choses à l'origine ou "Fu" sont les deux principales idées.

Taoïsme

Après Lao Tseu, quelques sages ont repris et complété ses enseignements. Citations : RICHE, RICHESSE. Le snobisme est l'inconvenante et commune vulgarité des parvenus, nouveaux riches sans noblesse, ni de cœur ni de sang.

Citations : RICHE, RICHESSE

Romain Guilleaumes (Salmigondis) Il faut plaindre les riches : leurs biens les environnent et ne les pénètrent pas. Anatole France (Le crime de Sylvestre Bonnard) Quand les riches se font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent. Jean-Paul Sartre (Le Diable et le Bon Dieu) Quand on est riche, toutes les gaffes sont permises ; elles sont même recommandées si l'on veut avoir le sentiment de sa puissance. La possession des richesses a des filets invisibles où le coeur se prend insensiblement. Quoi qu'on fasse, on ne peut se déshonorer quand on est riche. On se lasse d'être héros et on ne se lasse pas d'être riche. La richesse de l'homme est dans son coeur. On s'accoutume à tout dans l'abondance, il n'y a guère de dégoût dont elle ne console.

La richesse est un voile qui cache bien des plaies. Un homme instruit a toujours en lui ses richesses. J.J.Rousseau: "discours sur l'origine et les fondements de inégalité parmi ls hommes - Les Forums de Philagora. Jean-Jacques Rousseau, Discours sur l’Origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes, 1ère partie.

J.J.Rousseau: "discours sur l'origine et les fondements de inégalité parmi ls hommes - Les Forums de Philagora

Introduction La première partie du XVIIIème siècle fut marquée par le début des premières expéditions lointaines, réalisées à des fins scientifiques, qui permirent la découverte des peuplades « primitives ». Ces découvertes remirent en question certaines idées selon lesquelles civilisation et société eussent été nécessaires et naturelles à l’homme. Dans ce contexte, en 1754, l’Académie de Dijon propose, dans le cadre d’un concours, la question suivante : « Quelle est l’origine de l’inégalité parmi les hommes et si elle est autorisée par la loi naturelle », question à laquelle Rousseau répond par la publication du Discours en 1755. On pensait, avec les premiers « théoriciens du contrat », que l’homme était sorti de l’état de nature pour échapper à la tyrannie de l’inégalité entre les forts et les faibles, tyrannie parce qu’elle n’obéissait à aucune loi. Philosophie.