background preloader

DÉCROCHAGE

Facebook Twitter

La lutte contre le décrochage scolaire. En vidéo : La lutte contre le décrochage scolaireLutte contre le décrochage scolaire : témoignages Toutes les vidéos sur le décrochage scolaire Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire : les actions de l'année 2016-2017 Le plan d'action "Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire" se poursuit pour répondre à l'objectif présidentiel de diviser par 2 en 2017 le nombre de décrocheurs.

La lutte contre le décrochage scolaire

L'accent est mis sur la persévérance scolaire et la prévention du décrochage, mais aussi sur la mobilisation partenariale, notamment avec les collectivités territoriales, au service des jeunes déjà sortis du système éducatif. À la rentrée 2016, les résultats sont encourageants : 110 000 jeunes sortent chaque année de l’école sans diplôme contre 136 000 il y a cinq ans. Développer la coopération des équipes éducatives au sein des établissements et avec les partenaires extérieurs Les "alliances éducatives" expérimentées dans plusieurs académies sont étendues à partir de la rentrée scolaire 2016.

2013 059 rapport Agir contre le decrochage scolaire 278649. Dominique Glasman : Face au défi des jeunes en rupture, construire un En commun. "Nul n’est tombé, tout petit, dans la marmite du communautarisme et de l’intolérance".

Dominique Glasman : Face au défi des jeunes en rupture, construire un En commun

Ce n'est pas le "vivre ensemble" que préconise le collectif C4R mais le "En commun". Le collectif organise les 27 et 28 novembre à Grenoble un colloque national sur le décrochage. Dominique Glasman, professeur émérite en sociologie à l’Université de Savoie, a conduit des recherches sur les dispositifs d'aide aux élèves (accompagnement scolaire, cours particuliers), sur la déscolarisation et, plus récemment, sur l'internat scolaire. Il est en ce moment engagé dans le collectif C4R à Grenoble et présente ce colloque. Canopé - académie de Nancy-Metz: Rendre accessibles les apprentissages aux enfants éloignés de l’école. Canopé - académie de Nancy-Metz: Enfants et jeunes en décrochage.

De l'inappétence au décrochage : quel processus ? Que proposer en amont et en aval ? « L’inappétence » : une préoccupation montante dans le champ de la formation continue des enseignants en France.

De l'inappétence au décrochage : quel processus ? Que proposer en amont et en aval ?

La demande de formation continue émanant des équipes d’enseignants a très nettement évolué ces quinze dernières années : elle s’est de plus en plus orientée vers une aide pour comprendre et à faire face à ce qui est communément désigné comme une « démotivation croissante » de leurs élèves. Cette nouvelle demande a d’abord émanée essentiellement d’équipes de lycées professionnels préoccupées par l’échec scolaire ; puis, elle s’élargit aux équipes de collèges en zone dite difficile dont la préoccupation était voisine de celle des lycées professionnels, enfin les ont rejointes des équipes d’enseignants de classe de seconde de lycées généraux ou techniques. Démotivation, démobilisation, inappétence, tous ces mots fleurissent abondamment tant dans les salles de professeurs que dans les ouvrages de spécialistes pour caractériser la génération actuelle des collégiens et lycéens.

Décrochage : Ce que dit la recherche. L'Ecole peut-elle quelque chose contre le décrochage ?

Décrochage : Ce que dit la recherche

Trois études récentes apportent des éclairages nouveaux sur les mécanismes du décrochage. Elles montrent clairement du doigt les responsabilités de l'Ecole. Ainsi le travail de PY Bernard et C Michaut explique que les décrocheurs sont aussi des jeunes qui en ont "marre de l'école". E. Maurin, D. Comment les jeunes décrocheurs expliquent-ils leur départ du système éducatif ? Le travail d'Eric Maurin, Dominique Goux et Marc Gurgand sur l'expérimentation de prévention du décrochage réalisée dans l'académie de Versailles montre que les établissements ne sont pas désarmés face au décrochage.

Lucie Hernandez, Nathalie Oubrayrie Roussel et Yves Prêteur, du laboratoire PDPS de l'Université Toulouse II, publient dans Recherches en éducation n°20, une intéressante étude sur le rôle des pairs dans le décrochage. Au final, ce que nous disent ces études, c'est que lutter contre le décrochage passe bien par un effort pédagogique. Un fort taux d'absentéisme se maintient en lycée professionnel. Selon une étude de la Depp (division des études du ministère de l'éducation nationale), le taux d'absentéisme se maintiendrait à 11,5% dans les lycées professionnels, un taux très supérieur à celui des lycées généraux (4,6%).

Un fort taux d'absentéisme se maintient en lycée professionnel

Le maintien depuis 4 ans de ces taux montre les faiblesses de la prévention du décrochage dans les établissements. " En 2013-2014, 4 % des élèves ont été absents de façon non justifiée quatre demi-journées ou plus par mois, en moyenne. Ce taux d’absentéisme est stable depuis quatre ans", explique la Depp. "Le taux d’absentéisme annuel est de 2,8 % dans les collèges, de 4,6 % dans les lycées d’enseignement général et technologique (LEGT) et de 11,5 % dans les lycées professionnels (LP)". Le fort écart entre lycée général et professionnel et cette stabilité interrogent. Selon la Depp, le fort taux d'absentéisme constaté en L.P. serait lié à "une orientation plus ou moins désirée, des temps de transport plus élevés". Etude Depp Circulaire 2015.