background preloader

Autour de la mémoire

Facebook Twitter

La mémorisation en classe: un fâcheux oubli. La mémorisation est le parent pauvre des activités réalisées en classe. Dommage ! Car la phase de mémorisation initiale massée est déterminante pour toute la suite de la rétention. L’enseignant peut : . Ménager des pauses de mémorisation en classe, brèves mais efficaces . . . .

Rappel des principes de base de la mémorisation Essentiels à connaître pour l’acquisition des éléments indispensables à la compréhension, la communication orale et écrite, la rigueur des savoirs, le traitement des tâches. Il est capital et urgent d’intégrer des pratiques adaptées au fonctionnement naturel du cerveau: Plusieurs reprises indispensables, expansées temporellement, des éléments sémantiques essentiels Les éléments sémantiques sont rarement acquis définitivement. Individualisation souhaitable des parcours de mémorisation afin de gagner un temps précieux pour chacunMémorisation active consistant à s’interroger et non à lireFeedback proche entre la question et la réponse Pourquoi ? Comment ? Hypothèses : Remarques : Comment aider l’élève à être attentif et à autoréguler son comportement : une affaire de fonctions exécutives. Lorsque les élèves sont en situation d’apprentissage, les fonctions exécutives jouent sur bien des tableaux.

Elles ont un impact notamment sur l’attention, l’autorégulation, la mémorisation, l’organisation et la résolution de problèmes. Il n’est alors pas étonnant qu’un enfant d’âge scolaire dont les fonctions exécutives sont moins efficaces se retrouve rapidement en situation d’échec. Le défi, dans ce cas, est de rééduquer les fonctions exécutives afin de repositionner l’élève dans une situation de réussite, donc dans un confort pédagogique.

Les intervenants scolaires ont le mandat de soutenir l’enfant afin qu’il trouve le chemin à emprunter pour acquérir le plus de pouvoir et de contrôle possible sur ses capacités exécutives; ils peuvent également outiller les parents en ce sens. Mais comment s’y prendre pour mener des séances de rééducation visant à amoindrir les difficultés, voire les souffrances que peuvent rencontrer ces jeunes ? Maintenir son attention Figure 1. Figure 2. Enregistrement de webinaire : La mémoire de travail et les fonctions exécutives dans le contexte scolaire : Comment aider les élèves qui ont des difficultés? Ajouter aux Favoris Cliquer ici pour accéder la transcription du webinaire. Lors du webinaire, Jessica Rivest a défini les concepts liés à la mémoire de travail et les fonctions exécutives, telles que les habiletés de planification et d’organisation, le contrôle de l’inhibition et la flexibilité cognitive.

Les définitions ont été accompagnées d’exemples concrets retrouvés en milieu scolaire. Jessica Rivest a également discuté des liens qui existent entre, d’une part, la mémoire de travail et les fonctions exécutives et, d’autre part, les performances académiques, le niveau socio-économique, les habitudes de vie et la santé. Vers la fin du webinaire, la conférencière a fait une revue de la littérature scientifique au sujet des interventions disponibles pour améliorer les habiletés de mémoire de travail et les fonctions exécutives et avait abordé des stratégies pédagogiques qui aident les élèves aux prises avec des faiblesses de mémoire de travail et des difficultés exécutives. Dr Jess. OUTILS. Comment stocker des informations dans la mémoire à long terme ? – Donnez du sens à vos études. Dans cette série d'articles, je vous propose de tester différents exercices qui vous permettront de mieux comprendre comment fonctionne votre mémoire.

A chaque étape, je vous présenterai également les techniques de travail concrètes qui conduisent à exploiter efficacement les grands principes mis en évidence. Pour construire ces exercices, je me suis largement inspirée du livre de Pascal Lafourcade et Isabelle Le Brun intitulé Comment s'exercer à apprendre ? Dans le cadre du premier article, je vous ai invité à mémoriser des suites de chiffres. Si vous ne l'avez pas encore pratiqué, cliquez sur ce lien : comment s'exercer à mieux mémoriser ? Munissez-vous d'un papier et d'un stylo. Faites défiler la vidéo pour pratiquer le deuxième exercice : Première question : combien de mots de la liste avez-vous retenus ? Et vous ? Deuxième question : comment vous y êtes-vous pris dans votre tête pour mémoriser ? – Vous vous êtes répété les mots dans votre tête (= boucle phonologique) Pourquoi ?

Comment stocker des informations dans la mémoire à long terme ? – Donnez du sens à vos études. La mémorisation en classe: un fâcheux oubli. Mémoire et mémorisation. Conférence Chaire publique - Des outils pour apprendre.

Autour de la mémoire...

Organiser sa pensée pour mémoriser. Dans mon message précédent, je vous ai promis un article invité de Vincent Delourmel. Qui est Vincent ? Je vous invite à regarder cette vidéo pour en savoir plus : Organiser sa pensée pour mémoriser L’un des grands secrets de la mémoire réside dans sa capacité à organiser et hiérarchiser les informations : les classer, les ranger. C’est l’art et la manière de détecter différentes catégories et de déterminer des ensembles.

C’est ce que vous faites sur votre ordinateur par exemple. Dans votre dossier « Mes documents », vous créez des sous-dossiers : un dossier « factures », dans lequel vous enregistrez toutes vos factures. Prenons un exemple : si vous deviez mémoriser cette liste de 24 mots : Feuille – classeur – crayon – tulipes – armoire – téléphone – cuillère – ordinateur – machine à laver – post-it – veste – ciseaux – répondeur – agrafes – pantalon – ficus – chaise – bibliothèque – trombones – télévision – fourchette – radio – chaussette – couteau.Vous pourriez : Bureautique : Maison : Procédé mnémotechnique n°5 : les noms et les visages. Fiche conseil: Comment aider les élèves ayant des difficultés en mémoire de travail - TA@l’école. Ajouter aux Favoris Par Linda Houston, BA, BEd, OEO, conseillère pédagogique TA@l'école et Nathalie Paquet-Bélanger, spécialiste en troubles d’apprentissage TA@l’école Cette fiche-conseil vise à outiller les professionnels de l'enseignement afin d’intervenir de façon efficace auprès des élèves ayant des troubles d’apprentissage (TA) et dont la mémoire de travail est faible.

Elle propose : un survol du lien entre la mémoire de travail et les TA,un tableau synthèse des familles de stratégies possibles,un tableau synthèse des manifestations possibles en salle de classe et des interventions pertinentes et,un index des ressources disponibles sur le site de TA@l’école en lien avec le sujet. La mémoire de travail et les troubles d’apprentissage La mémoire de travail permet à un élève de garder en tête les informations pendant un certain temps.

Les familles des stratégies Lorsque la mémoire de travail est perturbée, un élève a besoin de nouvelles stratégies pour que son apprentissage se poursuive. Stratégies pour soutenir le développement de la mémoire de travail - TA@l’école. Ajouter aux Favoris Jeffrey MacCormack et Ian Matheson Bien que nous sachions depuis longtemps qu’il existe une relation entre la mémoire de travail et les troubles d’apprentissage (TA), nous n’arrivons pas encore à cerner précisément en quoi cette relation consiste. Grâce à la mémoire de travail, nous pouvons conserver temporairement de l’information pendant que notre cerveau est occupé à une autre tâche. Nous utilisons notre mémoire de travail pour apprendre une langue, résoudre des problèmes et exécuter d’innombrables autres tâches. Qu’est-ce que la mémoire de travail? Le concept de mémoire de travail provient d’un modèle théorique (Baddeley et Hitch, 1974) qui explique la façon dont le cerveau garde de l’information temporairement sans avoir à la placer dans la mémoire à long terme et décide quels éléments d’information seront enregistrés dans la mémoire à long terme.

Boucle phonologique. Calepin visuospatial. Tampon épisodique. Administrateur central. Reconnaître le problème. Mémoire de travail et charge cognitive - TA@l’école. Ajouter aux Favoris Par Ian Matheson et Dre Nancy L. Hutchinson Nombre d’études ont été menées ces dernières décennies afin d’approfondir la compréhension d’un système cognitif appelé « mémoire de travail ». Les troubles d’apprentissage (TA) se caractérisent souvent par des problèmes touchant la mémoire de travail (Hallahan, Pullen et Ward, 2013).

Ce système est connu pour son rôle dans la gestion de l’information sensorielle reçue et la manipulation de l’information se trouvant déjà en mémoire. Tandis que les neuroscientifiques ont examiné la structure de la mémoire de travail, les psychologues de la cognition ont voulu savoir à quoi sert ce système et ont élaboré des modèles pour en comprendre les fonctions (Repovs et Baddeley, 2006). On considère généralement que la mémoire de travail appartient à la catégorie des fonctions exécutives, lesquelles sont responsables de tous les processus cognitifs impliqués dans la cognition de haut niveau (Ilkowska et Engle, 2010).

Bibliographie. Aider les élèves qui n'arrivent pas à apprendre leurs tables de multiplication - Maîtresseuh. Chaque année, le même enfer revient inlassablement : il faut apprendre ses tables de multiplication. Et pourtant, pour certains, rien n'y fait. Ça ne rentre pas. Et tout le monde s’énerve. Je vous présente donc 3 étapes pour devenir le champion des tables de multiplication : Les apprendre : C'est la base. Je vais vous lister 7 approches pour faciliter l'apprentissage des tables de multiplication, à choisir en fonction de l'élève que vous accompagnez. Il faut s'appuyer sur sa connaissance de l'enfant, de la manière dont il apprend (mémoire plutôt visuelle ou auditive ? Et bien sûr, on ne tombe pas toujours sur la bonne du premier coup, ce serait trop facile... il faut parfois tâtonner un peu. 1.

Juste avec un tableau et quelques craies... Si on veut passer par la manipulation, c'est sur le blog de Montessori mais pas que... Et la version papier chez Kids Activities : 2. Une technique utilisant les 10 doigts et fonctionnant pour les tables de 6 à 10 (quand on connait déjà celles de 2 à 5) 3. 4. Que se passe-t-il dans notre cerveau quand nous sommes en colère ? Je tiens aujourd’hui à partager avec vous une vidéo à propos de la modélisation du cerveau dans la main de Daniel Siegel, neuropsychiatre américain. Cette vidéo est présentée par Nadine Gaudin, formatrice en discipline positive. Il s’agit de représenter les différentes parties du cerveau à l’aide du bras et de la main afin d’en expliquer le fonctionnement. 1. L’avant bras représente la colonne vertébrale. 2. Le tronc cérébral est placé sous le cerveau et assure le prolongement de la moëlle épinière. De la perception de la douleur,des fonctions physiologiques automatiques et réflexes comme la respiration ou la digestion.

La partie limbique du cerveau est principalement constituée de l’hippocampe (qui mémorise les faits) et l’amygdale (qui attribue une signification affective aux situations). Des émotions,des réactions en cas de stress (au nombre de 3 : attaque, fuite, immobilisation). 3. 4. Articles similaires Mieux apprendre avec les neurosciences 11 août 2015 Dans "Ecole et apprentissage"

Testez le potentiel de votre mémoire visuelle – Donnez du sens à vos études. Dans les années 70, une équipe de chercheurs américains a mis en place à grande échelle l'expérience suivante : pendant plus d'une semaine, ils ont demandé à des sujets choisis au hasard de visionner des photographies défilant sur un écran, à raison de une toutes les demi-seconde, soit plus de 10 000 photos.

Ensuite, ils ont testé le souvenir que les sujets avaient conservé de ces photos en les soumettant au test dit des "doubles photographiques" : une série de couples de photographies était présentée au sujet, qui devait chaque fois distinguer les photos faisant partie de la liste initiale de celles qu'il n'avait jamais vues de sa vie.

Aussi étonnant que celui puisse paraître, l'ensemble des sujets obtinrent une moyenne supérieure à 85% de bonnes réponses. Si cette conclusion se vérifiait vous concernant, ne pensez-vous pas que vous auriez tout intérêt à exploiter au maximum ce potentiel ? Je vous propose donc un test pour que vous puissiez expérimenter ce qu'il en est pour vous. Apprendre, réviser, mémoriser : des techniques de consolidation des apprentissages efficaces. Pourquoi exiger des élèves qu’ils retiennent des choses alors qu’on n’a rien fait pour les aider à mémoriser ? Comment « jouer » avec l’oubli ? La mémoire (ou plutôt les mémoires) n’est pas un stock d’éléments pour se rappeler des souvenirs. Les neurosciences nous invitent à repenser cette définition car la mémoire est au cœur de toutes les activités scolaires.

Un souvenir est une agrégation d’éléments mémoriels de structures extrêmement différentes (sémantiques, émotionnels, visuels…). Les morceaux de souvenirs s’installent dans des zones différentes du cerveau. Comme les mémoires ont des fonctionnements indépendants, les « morceaux » sont biaisés lors du rappel car la reconstruction globale du souvenir est différente de la réalité. Les différents types de mémoire La mémoire à court terme La mémoire à court terme à une capacité limitée : elle maintient en mémoire les informations disponiibles pour un traitement immédiat et est dépendante des capacités intentionnelles. La mémoire de travail. Un cerveau différent : comment faire ? Une vidéo de l’association Vie et Espoir / CHU de Rouen/ CESAH pour expliquer aux enfants comment le cerveau fonctionne et pourquoi le cerveau de certains enfants fonctionne différemment. Related Ce que les enfants devraient apprendre à l'école au sujet de leur cerveau Ce que les enfants devraient apprendre à l'école au sujet de leur cerveau Les neurosciences apparaissent comme un domaine réservé aux meilleurs étudiants en sciences.

Or une étude américaine a démontré que au plus tôt on apprend à l'école comment fonctionne notre cerveau, au mieux c'est. In "Neurosciences" 4 clés pour créer et entretenir un climat de classe positif : pourquoi ? Construire un climat de classe positif et favorable aux apprentissages : pourquoi ? ECHOSCIENCES - Grenoble | Partageons les savoirs et les innovations. Aidez vos élèves (et vos enfants) à mémoriser efficacement leurs leçons – Donnez du sens à vos études.

Comment mémoriser ses leçons ? Comment organiser son travail scolaire à la maison ? Comment gagner en capacités de compréhension et de réflexion ? Comment stimuler son envie d'apprendre et donner du sens à sa scolarité ? C'est à ces différentes questions que je travaille à apporter des réponses depuis maintenant sept ans. L'année dernière, j'ai conçu le site ateliers.donnezdusens.fr pour former les professionnels qui interviennent auprès des lycéens et des étudiants (apprendre à apprendre, à s'organiser, à se motiver et à s'orienter).

Hier, je viens de terminer le site capsule.donnezdusens.fr qui a pour objectif de diffuser des outils d'accompagnement destinés aux enseignants et parents de collégiens et lycéens sur les mêmes thématiques. Voici les activités proposées pour accompagner individuellement un élève dans l'acquisition de méthodes de mémorisation : Comment mémoriser mes leçons ? Objectifs : – (Re)prendre confiance en ses capacités de mémorisation Activités : Exemples : Outils : 101 moyens de motiver : pratiques pédagogiques favorisant la réussite. Les difficultés rencontrées en début de parcours collégial ont souvent des répercussions sur la motivation et la persévérance des étudiants postsecondaires. En effet, 40% des étudiants qui ont échoué l’un ou l’autre des cours généraux (la plupart du temps le cours de français) à leur première session au collégial n’obtiennent pas de diplôme dans les quatre années et demi suivantes. À titre d’exemple, un étudiant peut poursuivre des buts intrinsèques et extrinsèques qui influencent son niveau d’engagement ou d’anxiété par rapport à ses études.

Or, les facteurs qui influencent la motivation de l’étudiant dépendent grandement des stratégies (cognitives et métacognitives) utilisées par celui-ci pour s’investir dans son parcours scolaire, ainsi que de l’environnement d’apprentissage. En partant de cette prémisse, une équipe de chercheuses et de praticiennes s’est fixée trois objectifs : 1. Pratiques pédagogiques favorisant la motivation Site web Formation continue [Consultez l’article] College. Publications — LRN. Les dernières découverts en neuroéducation. 3 conseils pour augmenter sa capacité de mémorisation et d'apprentissage. Comment gagner de l'espace dans la mémoire ? [Dossier] Sciences cognitives et apprentissage – 3/5 - le blog de Solerni – plateforme de MOOCs. [Infographie] Optimiser les apprentissages : la mémoire | The Daily Learning News. Apprendre, réviser, mémoriser : des techniques de consolidation des apprentissages efficaces.

Apprendre à apprendre : les clés pour optimiser l'apprentissage – Blog Toolearn. Apprendre et réussir (1): comprendre sa mémoire. La mémoire/apprendre. La mémoire de travail et la lecture. Mémoire et mémorisation. Les 7 clés de la mémoire. Des conditions à respecter pour susciter la motivation des élèves. Comment tout mémoriser rapidement avec les répétitions espacées – Formation 3.0.

Les 7 clés de la mémoire – Formation 3.0. [Infographie] Apprendre à mieux apprendre - le blog de Solerni – plateforme de MOOCs. Comment s’exercer à apprendre ? Comment fait-on pour apprendre ?