background preloader

Comment la vue influence t-elle le gout ?

Facebook Twitter

Comment montrer un goût ? La relation entre l’oeil et le goût : une propositi... Photogénie du goût : en préambule à l’article consacré à la représentation du goût dans la photographie culinaire, quelques pistes de réflexions (matière à penser).

Comment montrer un goût ? La relation entre l’oeil et le goût : une propositi...

On peut partir de la photographie culinaire pour interroger la puissance des relations entre la vue et le goût – avec pour enjeux, entre autres, les relations entre arts (plastiques) et cuisine, telles qu’elles s’établissent dans l’esthétisation de la cuisine par le travail visuel de l’assiette … Pitaya, fruit du dragon : le fruit photogénique par excellence – si beau, sans goût A l’opposé, la truffe : l’efficacité olfactive et gustative, sans photogénie Il faudrait donc interroger la photographie culinaire à partir de la question suivante : comment peut-on montrer un goût ?

– peut-on tous les montrer ? Sur ce sujet, voir aussi les articles consacrés au Festival International de la photographie culinaire, édition 2009 ici et là. Les sens du goût. La vue est le premier sens qui se met en action à l’approche de l’assiette.

Les sens du goût

Tous les grands chefs vous le diront « soigner la présentation !». Votre enfant sera plus enclin à gouter un plat si la vision de l’assiette lui plait. Pour rendre l’assiette plus attrayante, on pourra travailler sur les couleurs ou encore sur la présentation en créant des formes rigolotes. Imaginez un filet de colin d’Alaska accompagné d’un gratin de chou fleur et de pomme de terre à la béchamel. Equilibré !!!... Pour les plus jeunes, retissant à l’inconnu, il s’agit simplement pour eux de pouvoir identifier l’aliment que vous leur présenter. Influence des sens. Rapport entre la vision et le goût. L'influence de la vue et de l'odorat sur le goût - Page 7. Quand la vue affecte le goût. Après un essor fulgurant ces dernières années, la psychologie de consommation, met en avant les stimuli qui conditionnent les consommateurs à leur insu.

Quand la vue affecte le goût

Des goûts et des couleurs Un exemple frappant lors d’une étude menée le professeur N. Guéguen démontrait qu’un groupe d’individu choisissait la boisson la plus rafraichissante en fonction de la couleur du verre (vert, bleu), alors que le produit tester dans les différents contenants n’avait pas de propriétés différentes. Cet exemple démontre qu’effectivement la couleur affecte notre capacité de jugement. Autre exemple: L’importance de la couleur dans l’environnement culturel Une autre recherche menée par Beth Scanlon à démontrer l’importance de la couleur de l’aliment en fonction des groupes éthniques. Après l’expérience, il s’est révélé que le fromage à pâte blanche était préféré par les blancs, tandis que le fromage à pâte jaune ravissait plus les papilles des Hispaniques et des Noirs.

Cependant que dire des fromages hollandais… ??? Le Goût - Les colorants alimentaires. Un article de Les colorants alimentaires.

Le Goût - Les colorants alimentaires

Comment goûte-t-on? Après ingestion de l'aliment, la mastication libère des molécules de la saveur (dites sapides) qui sont solubles dans la salive. Cette dernière les porte vers les fameuses papilles dont il existe plusieurs formes: les papilles caliciformes au nombre de 8 situées à l'arrière de la langue les papilles fongiformes sont disséminées sur la majeure partie de la langue les papilles filliformes sont celles qui sont présentes en plus grand nombre et donnent à la langue sa texture particulière Les papilles foliées sont situés sur les côtés de la langue.

En réalité, les papilles ne sont que des replis de peau qui dissimulent les véritables cellules du goût: les bourgeons gustatifs. Voici une photo de papilles gustatives humaines Les substances sapides entrent en contact avec les cellules gustatives. Création d'une dépolarisation locale Chaque molécule sapide possède une saveur particulière reconnue spécifiquement par le cerveau. Cerveau.

Développement des sens: le goût. C’est à l’aide de ses sens (le goût, l’ouïe, la vue, le toucher et l’odorat) que l’enfant découvre le monde et réalise des apprentissages fondamentaux qui lui permettront de se développer.

Développement des sens: le goût

Dès la naissance, l’enfant dispose déjà d’une panoplie de capacités sensorielles élémentaires qui vont se peaufiner tout au long de son enfance. Dans l’intervalle, la croissance exponentielle de son cerveau, de son système nerveux et de son système perceptif lui permettra d’acquérir une maîtrise plus assurée et plus fine de ses sens. Avant la naissance Les cellules gustatives se développent dès la 7e semaine de gestation et sont opérationnelles vers la 13e semaine. Grâce à elles, le foetus expérimente un ensemble de sensations orales et nasales (appelées la flaveur) qui le familiarise avec le régime alimentaire de sa mère dont l’« odeur-saveur » se retrouve dans le liquide amniotique.