background preloader

CARNETS DE VOYAGE

Facebook Twitter

» Islande Poudre d'Escampette. Obligation de mettre le réveil aujourd’hui, pour être à l’heure dans nos rendez-vous matinaux. Nous débarrassons la voiture de toutes nos affaires et nous nous rendons dans la station N1 la plus proche pour lui rendre une belle allure, tout en lui remplissant le ventre d’essence. Nos efforts ont payé puisque nous ne paierons aucune commission lorsque nous la rendons à l’agence (malgré quelques bosses et rayures, mais apparemment, c’est passé inaperçu, et tant mieux !).

Voilà, nous sommes redevenus piétons ! On profite d’être près du centre-ville pour nous balader. Sous le soleil, nous longeons The Pond, un grand lac où l’on peut voir mouettes et oies se battre les miettes de pain que leur lancent les petits islandais. On ira au City Hall pour voir une immense carte en trois dimensions de l’Islande. Nous refaisons notre voyage avec des yeux nostalgiques et prenons conscience parfois à quel point nous étions en altitude. A présent, c’est au tour des baleines ! A quand le prochain voyage ? Le Cercle d'Or et la Côte sud islandaise (Islande)

Carnet/Guide de voyage Le choix de la destination Nous avions déjà eu la chance de pouvoir observer deux aurores boréales en Alsace (région de l'est de la France) et nous avions été subjugués par la beauté de ce spectacle donné par dame nature. Cela nous avait évidemment donné envie d'aller en observer plus au nord de notre hémisphère. Notre choix s'est donc tout naturellement porté sur l'Islande qui est l'un des pays propice à leur observation ! Egalement passionnés de volcans, nous savions que l'Islande se trouve au croisement des plaques tectoniques eurasiennes et américaines ce qui lui confère une place de premier choix pour l'observation des geysers et autres phénomènes volcaniques !

En dehors des vols aller/retour, nous n'avions rien réservé à l'avance. Résumé du parcours : Vol Nous effectuons notre vol de 3h30 avec la compagnie aériennes Icelandair. Arrivée dans le pays Nous atterrissons à Reflavik vers 16h. Reykjavík Quelques photos de Reykjavík... Dépenses de la journée : 74 EUR/pers. Blog voyage - Cécile en Islande. Les monts Kerlingarfjöll : Article Islande, tout sur Les monts Kerlingarfjöll. Perdu en plein coeur de l'Islande, Kerlingarfjöll (litéralement : «les montagnes de la bonne femme » ) est un site géothermique exceptionnel dont le point culminant est le mont Snækollur (1488m). Kerlingarfjöll fait également partie de la zone des fissures de la dorsale atlantique qui traverse l'Islande du sud-est au nord-ouest et appartient à un système volcanique d'une surface de 100 km2.

La particularité de Kerlingarfjöll est la couleur orangée de ses flancs qui provient de la pierre rhyolithique dont les montagnes sont constituées. Un site isolé au coeur de l'Islande N'étant pas situé le long de la route numéro 1, il n'y a pas énormément de touristes à Kerlingarfjöll, pourtant il s'agit d'un des 2 ou 3 plus beaux sites du pays.Même s'il est possible de rejoindre les Kerlingarfjöll par la F347 et la F26, l'accès le plus simple et naturel est d'y arriver par le sud ou par le Nord via la piste du Kjölur, la 35.

Un des sites les plus beaux d'Islande Que faire sur place Agrandir le plan. Album Photo Voyage en Islande - galerie photos Iceland - diaporama. Islande : Laugavegur, notre trek loupé. Le Laugavegur, c’est le trek le plus connu d’Islande. Il commence (ou termine) à Landmannalaugar et finit (ou commence) à Thorsmork (Þórsmörk). Il y a un peu plus de cinquante kilomètres et la plupart des gens le font en trois ou quatre jours. Et si l’on veut pousser l’aventure un peu plus loin, on peut aller jusqu’à (ou partir de !) Skógar, pour un ou deux jours de marche supplémentaires. Dans l’absolu, c’est un trek très accessible, avec des refuges bien placés pour des étapes tout à fait raisonnables. De Landmannalaugar à Skogar L’année dernière, Monsieur Oreille et moi avions parcouru le Sud de l’Islande en vélo pliant. Dans quel sens faire le Laugavegur ? Je me suis beaucoup posé la question, j’ai lu beaucoup de récits de randonneurs, regardé des cartes et finalement décidé de partir de Lanmannalaugar… et on ne l’a pas regretté vu la suite des événements.

De Landmannalaugar à Hrafntinnusker Nous arrivons à Landmannalaugar en début d’après-midi. Cette partie me semble interminable. Landmannalaugar : Le camping du bout du monde. Rando Blahnukur (la montagne bleue) : mortelle randonnée (environ 4 heures) La journée est bien avancée à l’heure où nous quittons la tente pour notre premier trek, équipés de nos grosses chaussures, de guêtres et dans le sac à dos tout le nécessaire du parfait marin. Au-dessus de nous brille le soleil, enfin, au milieu d’une grande tâche bleue ourlée de gros nuages gris couleur plomb. La météo annonce de la pluie, pas besoin d’être une grenouille pour voir qu’elle a peu de chance de se tromper. La belle lumière fait ressortir les couleurs des monts découpés à la serpe qui nous entourent.

Ça promet … d’être ardu à la montée. Comme tout cela est cent pour cent volcanique, à chaque pas vers le sommet il faut soustraire un tiers de redescente. Ce qui est sûr, c’est que la pente est raide et très régulière et que ce n’est pas le moment de tomber. Quant à Grisemote, elle a désormais le choix entre un 10-20mm ou un zoom pour ses photos. » Blog Archive » Carnet de Voyage – Que voir en Islande? *2* Il y a quelques mois, je vous annonçais la préparation d’un voyage en Islande en vous expliquant notamment pourquoi nous avions choisit de visiter ce fabuleux pays.La date de départ approche et dans à peine plus d’un mois nous nous envolerons vers les terres islandaises.

Ce voyage concrétise un grand rêve qui aboutira (très certainement) sur une exposition photo mais je veux aussi vous le faire partager ici, sur le blog, à travers un Carnet de Voyage. Vous pouvez donc vous attendre à voir défiler toute une série d’article de la préparation (avant le voyage) à notre vécu (au retour de celui-ci). Aujourd’hui, un article permettant d’éclaircir brièvement les grandes zones géographiques d’Islande ainsi que les grands lieux « incontournables » à visiter. Crédit photo L’islande, on ne décide pas d’y aller pour faire du shopping, se reposer, prendre un bain de soleil ou de foule, ni même pour y trouver notre petit confort.

Pour ce faire, il faut lire! Le Sud-Ouest Le Sud-Est L’Est Le Centre Le Nord. Carnet de voyage et photos Islande. Patrick Desgraupes - Photographe de paysages. Balade en Islande. Islande | Je ne sais pas choisir - blog féminin, livres, voyages et photos. Marcheurs d'Islande / Voyage au Nord de la Terre. Islande - Terre des extrêmes : Le récit de la traversée. Www.radionini.com. Itinéraire. Nouveau site en phase de test : présentation et accès tablette et mobile améliorés Cette année, nous continuons nos explorations nordiques par un voyage en Islande. Cela faisait bien longtemps que nous repoussions à plus tard cette destination à cause du prix excessif du ferry pour y aller.Les enfants ont 7 ans et demi.Le ferry est réservé depuis noël 2012 pour être sûr d'avoir une place. Afin d'économiser un petit peu nous reviendront par le premier voyage à prix réduit de la fin du mois d'août. Guides et cartes utilisés pour la préparation et le voyage : Passeport ou carte Nationale d'identité non périmés.

En pratique : Le voyage aller retour depuis Toulouse 8000 km parcourus. En Islande il vous faudra payer en couronne Islandaise (ISK) 1 € vaut environ 163 ISK. Le coût de la vie est finalement assez semblable au notre. La densité d'habitation est extrêmement faible et il y a vraiment peu de circulation sur les routes. Eaux usées et eau propre : Terre d'émotions L'Islande, terre de glace, terre de feu et de cascades. C'est un pays très sauvage qui procure une infinité d'émotions quand on le parcourt. Nous avons choisi de le visiter durant trois semaines avec notre camping-car en prenant le bateau.

Pour visualiser notre parcours, cliquez ici. Nous entrons à l'interieur de l'île pour découvrir après le col qui ferme le fjord de Seydisfjordur, la grande plaine de Egilsstadir. C'est dans cette ville que nous allons retirer des espèces sonnantes et trébuchantes afin d'acheter quelques subsides... Nous suivons la R1 jusqu’à prendre la R925 afin de visiter, au Nord de Egilsstadir, Geirsstadakirkja, une petite chapelle reconstruite en 2004 de l’époque Viking du 10 ou 11ème siècle, toiture de bois végétalisé, mur de tourbe, ossature bois. Retour sur la R1 après avoir effectué 40 km AR sur la piste roulante. Cette piste est une horreur, de la tôle ondulée sur 28 km ! Un cratère, juste 200 m à côté du phare Raudanupsviti Lundi 13 juillet 2009.

014 - TOUR DE L'ISLANDE EN CAMPING CAR - 6 juillet au 3 août 2013. De SELFOSS, direction LANDMANNALAUGAR, en bus 4x4 par de longues pistes F208 à l’aller et F225 au retour Magnifiques paysages volcaniques en particulier le volcan HEKLA (1491 m) qui devrait selon les spécialiste se réveiller d’un jour à l’autre. LANDMANNALAUGAR est un site magnifique, très prisé des Islandais et des touristes, grâce à ses montagnes multicolores, ses sources relaxantes, ses coulées de lave et ses lacs aux eaux bleu clair . Le soir au camping de SELFOSS, repas collectif avec grillade 26 juillet 2013 Encore une belle journée, chaude et chargée Cascade URRIDAFOSS, après une petite piste Cascade SELJALANDSFOSS, vue sur les iles VESTMANN Cascade SKOGAFOSS, 62 m de hauteur Le célèbre volcan qui a fait parler de lui en 2010 : EYJAFJOLL sous le glacier EYJAFJALLJOKULL, qui a engendré d’immenses nuages de cendre.

Il culmine à 1 666 m La cendre couvre encore les rues du village VIK Le volcan KATLA, qui somnole dessous, entre périodiquement en éruption à travers la glace. 27 juillet 2013. ROADTRIP ISLANDE / INTERNATIONAL PHOTOGRAPHER / INDEX JOURS. Retour d’Islande : notre expérience en camping. L’Islande est un pays parfait pour le camping, ou presque. Entre le fait que les hébergements y sont horriblement chers et le fait que de nombreux endroits n’offrent pas d’autres possibilités pour passer la nuit au sec (je ne dirai pas passer la nuit au chaud…), ce sera le choix par défaut de nombreux voyageurs. Et puis, finalement, malgré la pluie qui fera du bruit sur la tente, malgré le vent qui la fera plier, ça aura un charme fou.

Imaginez vous coucher en regardant la cascade couler, ou prendre le petit déjeuner devant les geysers… Camping avec vue, à SkogarCliquez pour agrandir Le coût Parlons tout de suite de ce qui fâche : le prix. Camping sauvage ? Le camping sauvage est plutôt toléré en Islande, dès lors qu’on respecte les lieux (pas de feux, pas de papier toilette abandonné, pas de déchets… du bon sens, quoi !). Petit passage en revue des campings islandais testés Camping de Grindavik : probablement l’un des meilleurs ! Camping de Skogar : un camping sommaire (y’a… rien. Les différentes régions de l'Islande. Essentiellement constituée d'un immense champ de lave, cette partie de l'Islande coupée en deux par le rift séparant la plaque américaine de la plaque eurasienne se révèle peu propice à l'agriculture, aussi est-elle principalement tournée vers les richesses de la mer. Ici vous trouverez un condensé de l'Islande avec les zones géothermiques de Krýsuvik et de Gunnuhver, les falaises peuplées d'oiseaux de Hafnaberg et Krýsuvikurberg, le lac de Kleifarvatn.

Cette région un peu à l'écart des circuits traditionnels qui empruntent la route circulaire, est moins marquée par le volcanisme, elle offre au visiteur des paysages variés où se cotaient mer, montagne et glaciers. Cette région fertile avec de nombreuses rivières à saumon est également une terre d'histoire puisque c'est ici que furent écrites les premières sagas. Ne pas manquer la visite au Fuji Yama islandais qu'est le Snæfells ainsi qu'à l'intérieur des terres les cascades de Hraunfossar et Barnafoss. Récit du voyage. Islande Decouverte en camping-car. Islande 2007 - pierre13830 - Picasa Albums Web. 2012 – Un été en Islande | Carnet de voyage d'une famille… un peu givrée !