background preloader

Retours d'expériences

Facebook Twitter

#Twittville Présentation. Le village du BELC 2016. Inversons pour travailler autrement ! Ce blog s’adresse à mes élèves de première S 01 du lycée Saint-Exupéry (Année scolaire 2015-2016).

Inversons pour travailler autrement !

Il s’agit d’une plateforme d’échanges pour faciliter la mise en place d’une pédagogie par la classe inversée et par l’instruction par les pairs. Dès le début de l’année, la façon de travailler a été présentée aux élèves en prenant appui sur un « contrat didactique » (distribué et collé dans le cahier) : La pédagogie par classe inversée est un modèle qui existe déjà depuis les années 1920 aux Etats-Unis. Ici, on se propose d’utiliser ce modèle en une forme un peu plus moderne puisque l’usage de support numérique (comme ce blog, de capsules vidéo, de quiz en ligne …) aura une place importante.

Dans ce modèle pédagogique, il s’agit d’externaliser le temps de l’enseignement hors classe (à la maison) pour laisser une place plus conséquente aux activités en classe qui permettent de favoriser l’apprentissage et donc de construire à terme des connaissances. Des tablettes en classe - Un outil pour différencier - Lycée Parriat, Montcea... Marie Soulié : Avec la classe inversée, ce sont les élèves qui travaillent. "J'ai fait enlever mon bureau.

Marie Soulié : Avec la classe inversée, ce sont les élèves qui travaillent

Je m'assois avec les enfants". Professeure de français au collège Daniel Argote d’Orthez, Marie Soulié applique avec bonheur la classe inversée. Elle décrit ses pratiques pédagogiques et en montre les impacts sur les élèves et son propre travail. Dans son collège où les élèves sont dotés d'une tablette, la clase inversée apaise la classe parce que les élèves sont enfin au travail. Racontez nous une séquence pédagogique avec la classe inversée Je peux prendre en exemple une séance sur le Bourgeois gentilhomme en 5ème. Le lendemain les élèves se positionnent dans la classe. Comment organisez vous les groupes d'élèves ? La règle c'est qu'ils doivent mélanger garçons et filles et que les groupes doivent tourner. N'est ce pas prendre le risque que les élève se trompent ? Mais c'est très bien qu'ils se trompent.

Est-ce efficace ? Je n'ai pas d'évaluation scientifique. Les parents disent quoi ? Je leur explique ma démarche. Pour vous n'est ce pas chronophage ? La classe inversée : des collègues partagent leurs expériences dans le cadre ... En Dordogne, un collège teste une nouvelle technique de cours inversés. «C'est amusant, on apprend, mais on ne dirait pas qu'on apprend », remarque Marianne, une élève de sixième.

En Dordogne, un collège teste une nouvelle technique de cours inversés

Avec les camarades de sa classe, elle vient de suivre une année de cours inversés par Amélie Marriotat, professeur de français. Nous sommes au collège Marches de l'Occitanie, à Piégut-Pluviers en Périgord vert, où quelques enseignants enthousiastes soutenus par le principal Serge Devaux ont voulu tester une pédagogie originale qui s'est développée en Amérique du Nord : « C'est un moyen pour mieux accompagner les élèves à atteindre leur meilleur niveau et à les faire participer. » Au lieu d'être assis passivement à écouter leur enseignant, les jeunes ont déjà pris connaissance chez eux du contenu de son intervention par des petites vidéos.

En classe, ils travaillent toujours en groupes avec les tables en îlot sur des exercices... «C'est amusant, on apprend, mais on ne dirait pas qu'on apprend », remarque Marianne, une élève de sixième. Des « capsules » sur Internet. La classe inversée, bilan d’une expérience. Des origines du projet...

La classe inversée, bilan d’une expérience

Avant de venir au bilan, il est nécessaire de reprendre l’origine du projet et son évolution. La classe inversée consiste comme son nom l’indique à inverser le concept traditionnel de la classe : cours magistral ou cours magistral déguisé en cours dialogué en classe et exercices à la maison. Avec la classe inversée, les élèves sont mis en activité en classe, le travail à la maison se concentre sur la partie magistrale, par l’apport de connaissances pures au travers de ressources variées.

Ces ressources sont le plus souvent composées de vidéos faite par l’enseignant se filmant lui même ou bien au travers d’extraits de documentaires. L’expérience que j’ai menée est née au printemps 2012 au travers des expériences de collègues en France et au Canada. Ma réflexion s’est développée jusqu’à la rentrée 2012, date à laquelle j’ai décidé de me lancer dans l’aventure. La rentrée... La rentrée fut donc le jour de lancement. A ce niveau, le bilan est toutefois très positif.