background preloader

Facebook et avantages

Facebook Twitter

Les utilisateurs de Facebook en France. Facebook, positif ou négatif ? Par Jeanne Turcotte. Bonjour chers lecteurs, comme vous le savez tous, les médias sociaux prennent beaucoup de place dans la vie de tous les jours et ce, peu importe l’âge.

Facebook, positif ou négatif ? Par Jeanne Turcotte

Ceux-ci sont à notre disposition facilement sous forme de blogues, par twitter ainsi que par Facebook qui est certainement le plus populaire auprès de tous. Facebook comporte selon moi plusieurs aspects positifs, mais aussi certaines petites choses qui me rendent réticente face à son utilisation. Ce média permet aux gens qui vivent dans des pays différents ou même à de vieux amis qui ne vivent plus dans la même ville de garder contact sans devoir s’appeler ou se déplacer. C’est aussi une façon pour les utilisateurs de partager leur vie quotidienne en ajoutant des photos ou des statuts. Facebook offre aussi l’option de créer des groupes, des pages ou des évènements dans lesquels il est possible pour tous les membres d’interagir, sans oublier le clavardage avec les amis.

J'aime : J'aime chargement… LES IMPACTS DE FACEBOOK DANS LA VIE DE TOUS LES JOURS. De tous les réseaux sociaux existants dans le monde, Facebook demeure jusqu’à aujourd’hui le plus populaire et le plus consulté par les internautes.

LES IMPACTS DE FACEBOOK DANS LA VIE DE TOUS LES JOURS

Si Facebook est encore apprécié des internautes, c’est parce qu’il offre de nombreuses opportunités. Il est certain que la grande majorité de la population mondiale l’a adopté dans son quotidien. Mais derrière la suprématie de ce géant, quels sont les réels impacts, positifs comme négatifs d’un réseau social d’une telle envergure ? Les aspects positifs de Facebook Un des principaux avantages qu’offre Facebook est sûrement le fait de pouvoir rester en contact presque en permanence avec tous ses contacts. Ensuite, Facebook permet également de retrouver des contacts perdus de vue.

Facebook permet à ses utilisateurs d’interagir, grâce à des commentaires et des mentions « j’aime » sur une page dédiée, ou à travers un groupe créé par des gens partageant les mêmes passions. 98% des lycéens sont sur Facebook. Recevez nos newsletters : Connectée en masse, cette génération n’est pourtant pas si accro au réseau social : 40% d’entre eux ne sont pas contre l’idée d’arrêter.

98% des lycéens sont sur Facebook

C’est un tsunami. La quasi totalité des lycéens sont inscrits sur le réseau social de Mark Zuckerberg à en croire l’étude dirigée par l’IUT de Poitiers sur lycéens et les réseaux sociaux .Parmi les 2387 jeunes interrogés, de seconde à la terminale, 97.8% avouent avoir créé un profil sur Facebook .Une adhésion massive qui ne rime pas forcément avec addiction. Si l’effet de mode est efficace pour recruter toujours plus, la loyauté au réseau est bien moins forte. Quand on leur demande s’ils pourraient quitter Facebook ,40.9% répondent «pourquoi pas». Contraints d’utiliser leurs vrais nom et prénom Une fois inscrits, la satisfaction ne serait donc pas si grande.

Il ne tient pourtant qu’à eux de se créer un pseudo. Les enfants aisés font de la résistance Et puis il y a ceux qui ne rentrent pas dans la combine dès le départ. Réseaux sociaux numériques et enseignement — Enseigner avec le numérique. De nombreux adolescents sont aujourd'hui inscrits sur des services de réseautage social comme Facebook et Twitter.

Réseaux sociaux numériques et enseignement — Enseigner avec le numérique

Cet usage n'est pas sans émouvoir les personnels éducatifs et les parents d'élèves qui s'interrogent sur la dissémination potentielle de données personnelles ainsi numérisées. Comprendre les réseaux sociaux numériques François Filliettaz et Marco Gregori de la DSI-SEM (Département de l’instruction publique, de la culture et du sport, Canton de Genève) publie sous licence Creative Commons un document d'analyse des réseaux sociaux . Souhaitant éviter le discours de diabolisation de ces outils, les auteurs dressent un "portrait-robot" des services en question en décrivant leurs fonctions et fonctionnalités à partir de différents exemples comme Facebook ou Google+ et en s'appuyant sur les analyses de plusieurs chercheurs.

Certains d'entre eux soulignent que ces réseaux sociaux redéfinissent la notion d'espace public traditionnel. Quels usages pour l'école ? En complément : Les médias sociaux et l'enseignement - Service de soutien à la formation. Depuis quelques années, une nouvelle famille de technologies web fait beaucoup parler d’elle.

Les médias sociaux et l'enseignement - Service de soutien à la formation

Il s’agit des médias sociaux, un nouveau type de sites web où les visiteurs peuvent participer activement à l’élaboration du contenu du site. Il en existe une grande diversité, depuis les sites de réseautage privé ou professionnel (Facebook, Myspace, LinkedIn) aux sites de partage de contenu (YouTube, Flickr, Digg), en passant par les sites de création collaborative (Wikipédia). Plusieurs auteurs prônent l’utilisation des médias sociaux en éducation, et ce du niveau primaire jusqu’aux niveaux postsecondaires. Le présent dossier de veille vise à répondre aux questions suivantes : En quoi consistent les médias sociaux?

Pourquoi voudrait-on les utiliser en enseignement?