background preloader

Les soft skills

Facebook Twitter

Comment identifier vos soft skills en 5 étapes. Conseil en recherche d'emploi 1 – Identifier La première étape passe par l’identification de ces compétences.

Comment identifier vos soft skills en 5 étapes

Pour cela, vous pourrez vous “remémorer deux situations pour lesquelles vous avez eu à interagir avec les autres dont une réussie et une difficile. Puis réfléchissez à ces situations…”, insiste Jérôme Berger, fondateur du cabinet de formation Cornak. 2 – Réfléchir Puis, il faut apprendre à bien se connaître. 3 – S’évaluer L’intelligence relationnelle est au cœur de cette étude. 4 – Se faire évaluer Voilà un moment clé ! 5 – Jouer collectif Le cinquième et dernier point de l’analyse vous place en situation professionnelle. « Soft skills », la case qu'il faut toujours remplir dans un CV.

Inscrivez-vous gratuitement à laNewsletter BFMTV Midi Si l'expérience et les compétences techniques sont toujours examinées avec soin, les employeurs prennent de plus en plus en compte les atouts comportementaux des candidats. Ils sont 6 sur 10 à déclarer être prêts à faire leur choix principalement sur ces critères, selon une étude Cadremploi et Michael Page. Au sein de l'univers professionnel, le savoir-être est en train de gagner du terrain sur les compétences. Près de trois cadres sur dix sollicitent plus leur "soft skills" que leurs compétences techniques dans leur quotidien, selon un sondage réalisé par Cadremploi et Michael Page auprès de 1641 cadres.

Un constat que font surtout les dirigeants: 46% d'entre eux font davantage appel à leurs compétences personnelles dans le cadre de leur poste. Quelles sont celles que les entreprises s'arrachent ? Exit embauches basées uniquement sur les diplômes, les performances linguistiques et les mille et un langages informatiques maîtrisés.

Quelles sont celles que les entreprises s'arrachent ?

Ce qui compte aujourd’hui, et en 2021 plus que tout, ce sont les compétences comportementales… autrement nommées soft skills, terme qui désigne à la fois l’intelligence relationnelle, les capacités de communication, le caractère, les aptitudes interpersonnelles. Bref, toutes ces capacités complémentaires à celles qui s’apprennent et se mesurent, que l’on nomme, par opposition, les « hard skills ». L'autonomie, soft skill prisée en 2021 En 2021, le télétravail demeure le mode d'exercice du travail très prisé dans les entreprises, Covid-19 oblige. Les recruteurs ont besoin de candidats capables de faire preuve d’autonomie. Pour faire la différence en entretien d'embauche, vous devez démontrer que vous possédez cette soft skill : l'autonomie. Le candidat autonome prend des initiatives, est capable de gérer son temps et de se fixer des priorités cohérentes. Comment travailler ses soft skills. Conseil en recherche d'emploi On l’entend et on le lit un peu partout, mais le terme peut paraître encore flou.

Comment travailler ses soft skills

En somme, qu’est-ce qu’une soft skill ? Il s’agit de compétences dites comportementales et non professionnelles comme la créativité ou l’empathie. De plus en plus plébiscitées par les entreprises, il est grand temps de travailler dessus afin de séduire votre futur employeur. Les soft skills vont-elles supplanter les compétences techniques ? Enquêtes Les recruteurs misent de plus en plus sur le savoir-être.

Les soft skills vont-elles supplanter les compétences techniques ?

Selon une étude de Monster.fr, 52 % des recruteurs font aujourd’hui des « softs skills », ou « compétences comportementales », un critère déterminant à l’embauche. Selon une enquête de Pôle emploi, six employeurs sur dix estiment même qu’elles sont « plus importantes » que celles de la sphère technique (1). « Au delà des hard skills, on a toujours eu besoin d’un certain nombre de compétences comportementales, pour réussir à évoluer en entreprise. Raison pour laquelle des tests de personnalité sont depuis longtemps conduits pour évaluer les traits de personnalité en rapport avec l’emploi occupé.

Alors que les compétences techniques deviennent vite obsolètes, « les compétences comportementales ont une durée de vie illimitée, et sont presque des prérequis pour naviguer dans un monde du travail volatil et chaotique. « Les « Mad skills » permettent de mieux adresser la complexité » Qu’entend-on exactement par « Mad skills » ?

« Les « Mad skills » permettent de mieux adresser la complexité »

Michel Barabel : Le concept de « Mad skills » est très différent de celui de « Hard skills » (savoir-faire) et de « Soft skills » (savoir-être). Il est apparu il y a quelques années dans les annonces d’emploi d’entreprises innovantes de la Silicon Valley. Il part de l’idée que les individus singuliers, qui ont des passions ou savent faire des choses de manière unique, peuvent développer des compétences utiles à l’entreprise ou renforcer son collectif. Et ainsi faire la différence sur le marché du travail. CV : comment parler de ses soft skills ? - Cadremploi. Style de communication ou de management, résistance au stress, capacité à résoudre des problèmes, sens de l'organisation, prise d’initiatives, empathie...

En opposition aux hard skills, à savoir les compétences techniques, « les soft skills s'apparentent aux qualités humaines et relationnelles des candidats qui définissent leur personnalité », relève Gaëlle Marre Trevidic, directrice OfficeTeam chez Robert Half. Qu'ils soient innés ou acquis au fil des expériences, de compétitions sportives ou au travers de participations à divers projets extra-professionnels, « les soft skills délivrent de précieuses informations notamment sur la capacité à s’intégrer efficacement et à s'épanouir dans une équipe ou une entreprise selon le degré de complexité », ajoute-t-elle. L'intelligence émotionnelle au cœur de la décision.