background preloader

Checkpoint

Facebook Twitter

FR_Smartcenter. CheckPoint Software se lève contre les botnets. INFORMATION : la publicité diffusée sur ce site est l'unique source de revenus, permettant de vous proposer gratuitement ce contenu en finançant le travail journalistique.

CheckPoint Software se lève contre les botnets

Si vous souhaitez la survie d'un web libre et gratuit, merci de désactiver votre bloqueur de publicité ou de mettre UnderNews en liste blanche. Vous souhaitez aider tout en limitant la publicité ? Faites un don ! En savoir plus Publié par UnderNews Actu Le Security Tour de l’éditeur israélien fait actuellement étape à Paris pour présenter les annonces récentes et faire le point sur le déploiement de sa stratégie marketing 3D Security.

A l’image du marché global de la sécurité informatique, CheckPoint se porte bien et en particulier sa filiale française qui a doublé son chiffre d’affaires en 5 ans et qui a pour objectif de renouveler l’opération dans les deux ans comme nous l’a précisé David Darmon, le DG de l’entité française. Plus de performances et la lutte contre les bots. Check Point R75 Identity Awareness Setup. Setting up Check Point R75 Identity Awareness 1.

Check Point R75 Identity Awareness Setup

We will be configuring Check Point Identity Awareness with Application Control. You must of enabled Application Control to complete this tutorial successfully. News - Les outils en ligne importants. Check Point - Security Appliances, Security Gateways, Security Management, Endpoint Security, and Software Blades. Support, Support Requests, Training, Documentation, and Knowledge base for Check Point products and services. Check Point Security Appliances. Enterprise.

Check Point Security Appliances

CHECK POINT SOFTWARE : Toujours la sécurité, rien que la sécurité… L’administration de la passerelle de sécurité est assurée par SmartCenter ou Provider-1 (gestion multi-site) qui offre une interface intuitive et une gestion centralisée très appréciées des RSSI.

CHECK POINT SOFTWARE : Toujours la sécurité, rien que la sécurité…

Check Point propose également de puissants outils de détection d’intrusion et d’analyse de logs au travers d’Eventia Analyzer et Eventia Reporter.Côté grand public, l’offre Check Point comprend deux solutions : ZoneAlarm Internet Security Suite (logiciel maintes fois primé) pour la protection antivirus et anti-spyware avec un firewall intégré et ZoneAlarm ForceField pour naviguer sur le web dans une « bulle » totalement sécurisée.

La grande nouveauté 2009 de Check Point est sa nouvelle architecture « révolutionnaire » Check Point Software Blade. Celle-ci est composée de modules applicatifs – les softwares blades (lames logicielles) – indépendants les uns des autres et s’intégrant en mode « plug and play » dans l’architecture sécurité existante pour couvrir tous les pans de la sécurité. Bio : Software Blade Architecture. Why Software Blade architecture?

Software Blade Architecture

Security environments become more complex as companies of all sizes defend themselves against new and varied threats. With these new threats come new security solutions, new vendors, costly new hardware, and increasing complexity. As IT comes under increasing pressure to do more with existing hardware and human resources, this approach becomes increasingly unacceptable. Check Point's Software Blade architecture offers a better way, enabling organizations to efficiently tailor targeted managed solutions that meet targeted business security needs.

All solutions are centrally managed through a single console that reduces complexity and operational overhead. News - Nouveautés Check Point de Gil Shwed. Check Point. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Check Point

Check Point Software Technologies Histoire[modifier | modifier le code] Check Point a été créé en 1993, par Gil Shwed, l'actuel CEO, à l'âge de 25 ans, avec deux de ses amis, Marius Nacht (actuel vice-président) et Shlomo Kramer (qui a quitté Check Point et creé Imperva en 2003)[1]. Le financement initial de 600 000$ a été fourni par le groupe BRM, un fonds de capital-risque[2]).

La première percée commerciale est venue en 1994 lorsque Check Point a signé un accord OEM avec Sun Microsystems, suivie par un accord de distribution avec HP en 1995[3].La même année, un siège social aux États-Unis a été établi à Redwood City, en Californie. En février 1996, la société a été nommée leader mondial du marché de pare-feu par IDC, avec une part de marché de 40 pour cent[4].

En 1998, Check Point a établi un partenariat avec Nokia, ce qui a permis d’intégrer le logiciel de Check Point dans les ordinateurs Nokia[6]. Produits[modifier | modifier le code] Check Point France - Page d'accueil.