background preloader

Faatou

Facebook Twitter

Fatou Diallo

Hey !

Discrimination directe, indirecte et systémique. En matière de lutte contre les discriminations racistes plus que dans n’importe quel autre domaine, les mots employés ne sont ni neutres ni anodins.

Discrimination directe, indirecte et systémique

Au contraire, ils sont surchargés de sens et sont révélateurs des discours et des postures contradictoires qui s’affrontent les unes les autres : les mécanismes et les logiques qui les animent doivent pouvoir être repérées. La discrimination indirecte - Discrimination au travail. Une « discrimination indirecte » se produit lorsqu’une disposition, un critère ou une pratique apparemment neutre sont susceptibles d’entraîner un désavantage particulier pour des personnes d’une religion ou de certaines convictions, d’un handicap, d’un certain âge ou orientation sexuelle, d’appartenance ou de non appartenance, vraie ou supposée, à une race ou ethnie données, par rapport à d’autres personnes, à moins que cette disposition, ce critère ou cette pratique ne soient objectivement justifiés par un objectif légitime et que les moyens de réaliser cet objectif soient appropriés et nécessaires.

La discrimination indirecte - Discrimination au travail

La notion de discrimination indirecte permet d’éviter de contourner les règles en matière de discrimination directe pour arriver par le biais de critères, pratiques neutres en apparence à effectuer des traitements discriminatoires. La discrimination ethnique dans le monde du travail: I) La discrimination ethnique à l'embauche. Entre préjugés et stéréotypes (Cette vidéo des Indivisibles, un groupe de militants dont le but est de détruire, en utilisant essentiellement l'humour et l'ironie, les préjugés ethno-raciaux et en premier lieu, celui qui nie ou dévalorise l’identité française des Français non-Blancs, résume le malaise des préjugés en France.)

La discrimination ethnique dans le monde du travail: I) La discrimination ethnique à l'embauche

D'après la psychologie sociale, les stéréotypes sont des croyances partagées concernant les caractéristiques personnelles, généralement des traits de personnalité, mais souvent aussi des comportements, d'un groupe de personnes (exemples: les suisses sont lents, les blondes sont idiotes...) Un préjugé est une opinion adoptée sans examen, par généralisation hâtive d'une expérience personnelle ou imposée par le milieu ou l'éducation. Il faut s'interroger sur l'origine des stéréotypes et des préjugés afin de comprendre pourquoi ils sont apparus.

Plusieurs études montrent que ce phénomène provient essentiellement de la socialisation primaire. ________ Albert Elodie. Etude : la preuve de la discrimination en droit du travail - Valentin guislain. Le Petit Robert définit la discrimination comme « l’action de distinguer l’un de l’autre ».

Etude : la preuve de la discrimination en droit du travail - Valentin guislain

Étymologiquement, le mot discrimination n’a aucune connotation négative : discriminatio signifie « séparer » en latin. C’est dans sa deuxième définition que le mot revêt son sens courant ; il s’agit du fait de « séparer un groupe social des autres avec précision, selon des critères définis ». Cette définition se rapproche de celle que le droit a de la notion. Le Vocabulaire juridique de l’Association Henri Capitant présente la discrimination comme une « différenciation contraire au principe de l’égalité civile consistant à rompre celle-ci au détriment de certaines personnes physiques en raison de leur appartenance raciale ou confessionnelle, plus généralement de critères sur lesquels la loi interdit de fonder des distinctions juridiques (…) ». Cela dit, toutes les discriminations ne sont pas illégales. L’employeur ne peut alors prendre aucune mesure disciplinaire à l’encontre de la victime. A. B. Le handicap, 2ème cause de discrimination en France - En ce moment (7507)

Le handicap constitue 20,80% des réclamations adressées en 2014 au Défenseur des droits en matière de discrimination.

Le handicap, 2ème cause de discrimination en France - En ce moment (7507)

Il est le second motif après l'origine (23,70%) et devant l'état de santé (13,30%). Elles portent en premier lieu sur l'accès à l'emploi public (4,20%), au service public (3,90%), aux biens et aux services (3,60%), à l'emploi privé (3,50%), à l'éducation (3,30%)… Un constat quantitatif qui valait bien une observation qualitative. En visite sur le terrain C'est pourquoi le Défenseur des droits, Jacques Toubon, s'est rendu dans le Nord et en Belgique les 11 et 12 février 2015 pour visiter un foyer de vie pour personnes handicapées mentales et une résidence pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) qui accueille aussi des seniors handicapés. Loi handicap 2005 : bilan contrasté Les missions du Défenseur des droits Un rapport, livre « d'histoires » © ra2 studio/Fotolia "Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.

Les musulmanes voilées trouvent difficilement leur place dans le monde du travail. Il existe de « fortes discriminations » à l'embauche liées à la religion, surtout envers les musulmans pratiquants, révèle une étude de l'Institut Montaigne publiée jeudi.

Les musulmanes voilées trouvent difficilement leur place dans le monde du travail

Pour mesurer cette différence de traitement, des candidatures fictives ont été envoyées en réponse à 6 200 offres d’emploi de septembre 2013 à septembre 2014. Les profils étaient identiques en tout point, à l’exception de la religion. Les résultats sont édifiants : comparé à celui des catholiques pratiquants, le taux de convocation à un entretien était de 50 % inférieur pour les candidats identifiés comme musulmans pratiquants et de 30 % inférieur pour les juifs.

Par ailleurs, lorsqu’elles sont embauchées, certaines salariées musulmanes qui souhaitent porter le voile ou faire leur prière estiment être vues d'un mauvais œil par leur employeur. À lire aussi :