background preloader

La Poliorcetique

Facebook Twitter

L'Art de la Guerre au Moyen Âge. Faire la guerre au Moyen Âge Stratégie militaire Au Moyen Âge, à l'exception de Crécy, Bouvines ou Azincourt, il n'existe pas vraiment de grandes batailles.

L'Art de la Guerre au Moyen Âge

La majorité des opérations militaires consistent à éviter la bataille rangée et l'affrontement en rase campagne. La majorité des conflits ne sont que des escarmouches ou des embuscades (cependant meurtrières), des raids et des opérations relativement courtes mais avec des déplacements relativement longs en raison de la progression lente des armées. Souvent, dans les conflits locaux, il s'agissait de mettre en difficulté son adversaire en l'affaiblissant militairement (perte d'hommes, de matériel...) et économiquement (demande de rançons, destruction des ressources). La bataille de Crécy (1346) (Bibliothèque Nationale de France) Tactique militaire La bataille rangée Refusée la plupart du temps, la bataille rangée était cependant le point le plus culminant de toute campagne.

Sièges et places fortes. Siège (militaire) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Siège (militaire)

Pour les articles homonymes, voir Siège. Un siège, dans le domaine militaire, est l’ensemble des actions menées en vue de s’emparer d’une place forte ou d’une position ennemie. La technique du siège, aussi bien celle de la défense que celle de l'attaque, se nomme la poliorcétique. Ces opérations comprennent souvent un blocus, qui permet d’affaiblir la place en la coupant de tout soutien. L’objectif est d’obtenir sa reddition ou de réaliser sa prise plus facilement. Un siège a lieu lorsqu’un assaillant rencontre une ville ou une forteresse qui refuse la reddition, et qu’il ne peut la prendre facilement par un assaut direct. Ensuite, lors des Guerres de la Révolution française et des guerres napoléoniennes qui suivirent, l'usage grandissant de canons de plus en plus puissants réduit fortement la valeur des fortifications, mouvement qui s’accentue au XIXe siècle.

Les armes de siège

Les armes de siège du Moyen Age. Arbalétriers. Halte : Il s'agit d'un aller et retour pour le tir de deux flèches dans le tir au berceau ( beursault ). Discipline qui n'est plus pratiquée ne Belgique, Chimay excepté. Hampe : Terme désignant le tige centrale d'une flèche pour celles qui sont bombées ou de toute tige pour les flèches du tir " field ". Haquebute: Arquebuse primitive de rempart, posée sur une fourquine . Hausse: Dispositif entre l'avant de la crosse et le début du fût qui permet de relever l'un des points de la ligne de mire de sorte qu'en visant on donne à l'arbalète l'inclinaison voulue pour atteindre le but. Ceci est valable pour tous les tirs s'effectuant avec dioptre . I.A.U. : I nternational A rmbrust U nion (Voir Union Internationale des Arbalétriers - U.I.A. ) Jalet : Petit caillou rond qu'on lançait avec une arbalète. Arbalète à tour. Les balistes. Trébuchet à flêches. L'espringale.

L'espringale. L'arbalète. Copyright © 2003-2014 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire Droit d’auteur La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc) Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues.

l'arbalète

Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande. Principaux Collaborateurs: Nb de visiteurs:2064782 Nb de visiteurs aujourd'hui:199 Nb de connectés:20. Les tours. Essentiellement un échafaudage en bois, trés solide, pouvant supporter des charges considérables, et qui a, en général, la forme d'une tour.

Les tours

Il fut utilisé d'abord comme machine de guerre, dans l'attaque des remparts. Un dispositif d'abattant permettait aux archers d'assaillir facilement les défenseurs qui se trouvaient sur le rempart. Cet engin d'assaut est connu depuis l'Antiquité sous des noms divers selon sa forme : sambuque, hélépole, truie, tour roulante, etc. Tonnelon. L'échelle de siège. Les trépans. Belier. Copyright © 2003-2014 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire Droit d’auteur La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc) Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues.

belier

Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande. Principaux Collaborateurs: Nb de visiteurs:2064771 Nb de visiteurs aujourd'hui:188 Nb de connectés:16. Le personnel et le matériel. Les sièges de châteaux par Historama. Les Sièges de Châteaux La prise ou la défense de places fortes était une activité militaire courante à la fin du Moyen Âge, en raison de la prolifération et de l'importance stratégique des châteaux forts et villes fortifiées.

Les sièges de châteaux par Historama

Si une poignée d'hommes suffisait à défendre un château, il en fallait toujours bien plus pour s'en emparer. Les sièges de châteaux par Historama. Les sièges de châteaux forts Dès l'an mil, l'Europe était constamment sous attaques des Normands, des Arabes et des Hongrois.

Les sièges de châteaux par Historama

Les rois de l'époque ne pouvaient pas retenir les attaques avec seulement leurs armés, alors, ils consignèrent des terres à des nobles, qui couvriront le pays et le protégera en cas d'attaques. Sur leurs terres, les nobles construisaient alors des tours en bois sur un terrain élevé entouré d'une douve. Si le terrain était plat, une motte était construite. Au fil des années, et que l'art du siège se développe, le château se développe aussi. Pierrière. Le couillard. Les catapultes, onagres ou pierrières. La bricole. XIIe - XVe siècle Portée : jusqu'à 80 m Boulets : de 10 à 30 kg Cadence de tir rapide : 1 tir/min Servants : 16 Pour améliorer les performances des pierrières, on introduit un système de contrepoids en métal.

La bricole

La cadence de tir est élevée si les poids sont limités et les projectiles modestes. Cet engin défensif, ancêtre du mangonneau, est installé sur les remparts des forteresses. Un chroniqueur d'époque cite le cas d'un homme fait prisonnier et « renvoyé dans son camp » à l'aide d'une bricole. C'est aussi cette machine qui est représentée sur un bas-relief déposé à l'église Saint-Nazaire à Carcassonne.

Texte de Renaud Beffeyte Machine à traction humaine, elle était servie par les femmes depuis le haut des remparts. Retour Dernière modification : 17/5/2011. Les trébuchets. Les mangonneaux. Mantelet. Le char de guerre. Louve. Armes à poudre. Veuglaire. Les boulets. Bombarde. Copyright © 2003-2014 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire Droit d’auteur La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc) Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues.

bombarde

Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande. Principaux Collaborateurs: Bombarde. Copyright © 2003-2014 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici.

bombarde

Bombarde. Copyright © 2003-2014 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire Droit d’auteur La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc) Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.