background preloader

Pour le prof

Facebook Twitter

L'Union européenne après le Brexit — Sciences économiques et sociales. L'économie européenne 2017.

L'Union européenne après le Brexit — Sciences économiques et sociales

L'UE après le Brexit est une publication de l'OFCE sous la direction de Jérôme Creel aux Editions La Découverte, collection Repères.Publication le 2 février 2017. « L'économie européenne 2017 permet de faire un large tour d'horizon des questions que pose aujourd'hui le projet d'Union européenne. Brexit, migrations, déséquilibres, inégalités, règles économiques rigides et souples à la fois : l'UE reste une énigme. Elle donne aujourd'hui l'impression d'avoir perdu le fil de sa propre histoire et d'aller à rebours de l'Histoire.

Imagining a New Bretton Woods by Yanis Varoufakis. AUSTIN, TEXAS – The financial meltdown of 2008 prompted calls for a global financial system that curtails trade imbalances, moderates speculative capital flows, and prevents systemic contagion.

Imagining a New Bretton Woods by Yanis Varoufakis

That, of course, was the goal of the original Bretton Woods system. But such a system today would be both untenable and undesirable. So, what might an alternative look like? The 1944 Bretton Woods conference featured a clash of two men and their visions: Harry Dexter White, President Franklin Roosevelt’s representative, and John Maynard Keynes, representing a fading British Empire. Unsurprisingly, White’s scheme, founded on the United States’ post-war trade surplus, which it deployed to dollarize Europe and Japan in exchange for their acquiescence to full monetary-policy discretion for the US, prevailed.

Will Brexit Destroy Britain and Europe? Zhou Xiaochuan, the governor of China’s central bank, suggested so in early 2009, lamenting that Bretton Woods had not embraced Keynes’s proposal. FMR FLASH ECONOMY 2016 472 28 04 2016 FR. L'euro : une crise annoncée, une crise dépassée ? La crise en zone euro a changé de nature.

L'euro : une crise annoncée, une crise dépassée ?

D'abord aiguë et financière, elle a muté en maladie de langueur prolongée. Dont elle n'est pas près de sortir. Euro, les années critiques. La crise économique actuelle de la zone euro constitue le défi le plus important posé au projet d’intégration européenne en mobilisant des perspectives économiques, historiques et sociales, cet ouvrage que la Vie des idées fait paraître avec les Puf explore les origines et mutations de cette crise ainsi que ses implications plus générales pour l’identité européenne.

Euro, les années critiques

Euro, les années critiques. Puf/Vie des idées, 2015, 101 p., 9 €. Ce livre est présenté par Claudia Schrag Sternberg, Career Development Fellow in Politics à Saint Hugh’s College à l’université d’Oxford. Son ouvrage The Struggle for EU Legitimacy. Public Contestation, 1950-2005 a reçu le prix du meilleur livre décerné par l’association pour les études européennes contemporaines (UACES). Ce livre est coordonné par Éric Monnet. Marché du travail et crise de l’Union Monétaire Européenne. La monnaie unique, dix ans plus tard En 1999, la mise en place de l’Euro venait couronner de succès l’intégration politique et économique européenne d’après-guerre, du moins pour ceux qui choisirent d’y prendre part.

Marché du travail et crise de l’Union Monétaire Européenne

Une monnaie unique renforçait l’existence d’un marché unique, et permettait à son tour d’envisager un alignement plus clair des politiques économiques d’un bout à l’autre du continent, pour finalement ouvrir la voie à la formation d’une identité politique et sociale pan-européenne qui constituerait le fondement d’une citoyenneté européenne dont l’absence était alors décriée par de nombreux philosophes politiques pourtant favorables au projet européen. En 2009, dix ans après la mise en place de l’euro et moins de deux ans après l’apparition des premiers signes de la crise du système financier mondial, on commença à apercevoir les premières fissures dans ce nouvel édifice politico-économique si unique en son genre.

Les origines du problème Ce ne fut pourtant pas le cas. Artus : au secours, les keynésiens ont pris le pouvoir en zone euro ! La nouvelle Commission européenne, les nouveaux gouvernements en France, en Italie, la BCE de M.

Artus : au secours, les keynésiens ont pris le pouvoir en zone euro !

Draghi ont décidé de mettre en place une puissante expérimentation keynésienne dans la zone euro. Elle consiste en l'utilisation d'une politique monétaire très expansionniste d'où les taux d'intérêt très faibles, nuls ou même négatifs, et la dépréciation très forte de l'euro par rapport au dollar ; en l'arrêt de la réduction des déficits publics (France, Italie), avec le report dans le temps de la date limite pour avoir ramené le déficit budgétaire à 3 % du Produit intérieur brut ; en une hausse potentiellement forte des investissements publics financés en partie par de l'argent public. Ces mesures de stimulation de la demande s'ajoutent au soutien très important de la demande déjà apporté par la baisse du prix du pétrole.

Un problème d'offre. Cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=67984. La zone euro est-elle vraiment une union monétaire ? (1/2) Depuis le début de la crise dans la zone Euro, le débat public a beaucoup porté sur la question d’une « union de transfert », d’une « union budgétaire » et maintenant d’une « union bancaire », on s’est aussi demandé si son périmètre correspondait à celui d’une « zone monétaire optimale », c'est-à-dire si elle satisfait des critères théoriques pour constituer un espace monétaire pertinent.

La zone euro est-elle vraiment une union monétaire ? (1/2)