background preloader

LE ROMAN FANTASTIQUE

Facebook Twitter

Loup-garou. Blason de la maison Stark V.O. : direwolf Le loup-garou, ou loup géant, est une créature légendaire de Westeros.

Loup-garou

Les loups-garous ne vivent que dans les régions froides et boisées du Nord. Presque éteints (même s'ils survivront à d'autres créatures, telles que les licornes[1]), on n'en trouve plus guère qu'au-delà du Mur[2][3]. Certaines légendes attestent que les loups-garous écumaient auparavant le Nord par meutes de centaines d'individus, ne craignant ni hommes, ni mammouths[4]. Le loup-garou est l'emblème de la maison Stark de Winterfell : « Un loup-garou gris sur champ de neige immaculé. » [modifier] Description et mœurs Les loups-garous, bien que plus gros, plus puissants, plus intelligents et morphologiquement différents des loups ordinaires, feraient tout de même partie de la même espèce et pourraient théoriquement s'accoupler et avoir une descendance[5]. [modifier] Les loups-garous dans la saga [modifier] Dans AGOT Les enfants de lord Eddard les nomment : [modifier] Dans ACOK.

Blanche-Neige. Un jour de plein hiver, une reine était assise à sa fenêtre encadrée de bois d'ébène et cousait.

Blanche-Neige

Tout en tirant l'aiguille, elle regardait voler les blancs flocons. Elle se piqua au doigt et trois gouttes de sang tombèrent sur la neige. Ce rouge sur ce blanc faisait si bel effet qu'elle se dit : « Si seulement j'avais un enfant aussi blanc que la neige, aussi rose que le sang, aussi noir que le bois de ma fenêtre ! » Peu de temps après, une fille lui naquit ; elle était blanche comme neige, rose comme sang et ses cheveux étaient noirs comme de l'ébène.

On l'appela Blanche-Neige.Mais la reine mourut en lui donnant le jour. Au bout d'une année, le roi épousa une autre femme. Elle fit venir un chasseur et lui dit : « Emmène l'enfant dans la forêt ! La pauvre petite, elle, était au milieu des bois, toute seule. Quand la nuit fut complètement tombée, les propriétaires de la maisonnette arrivèrent.

Au matin, Blanche-Neige s'éveilla. . « Seigneur, où suis-je ? Le Petit Chaperon rouge. Il était une fois une petite fille de village, la plus jolie qu'on eût su voir ; sa mère en était folle, et sa mère-grand plus folle encore.

Le Petit Chaperon rouge

Cette bonne femme lui fit faire un petit chaperon rouge, qui lui seyait si bien que partout on l'appelait le petit Chaperon rouge.Un jour sa mère, ayant cuit et fait des galettes, lui dit : « Va voir comme se porte ta mère-grand, car on m'a dit qu'elle était malade, porte-lui une galette et ce petit pot de beurre. » Le petit Chaperon rouge partit aussitôt pour aller chez sa mère-grand, qui demeurait dans un autre village. En passant dans un bois elle rencontra compère le loup, qui eut bien envie de la manger ; mais il n'osa, à cause de quelques bûcherons qui étaient dans la forêt.

Il lui demanda où elle allait ; la pauvre enfant, qui ne savait pas qu'il est dangereux de s'arrêter à écouter un loup, lui dit : « Je vais voir ma mère-grand, et lui porter une galette avec un petit pot de beurre que ma mère lui envoie. »— Demeure-t-elle bien loin ? La Belle et la Bête, Madame Leprince de Beaumont, Gallimard Jeunesse, Folio Cadet - Premiers Romans, 9782070538812. Contes de fées - Jeanne-Marie Leprince de Beaumont. Cendrillon.