Fil d'actualité 2nde journée

Facebook Twitter
Le duo Eva Joly-Cécile Duflot, symbole de la paix chez les écolos ? Le duo Eva Joly-Cécile Duflot, symbole de la paix chez les écolos ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Alexandre Piquard Eva Joly et Cécile Duflot côte à côte, souriant. Pour certains, cela pourrait être l'image à retenir de ces Journées d'été des écologistes, ouvertes jeudi à Nantes.
Eva Joly appelle à des "primaires de l'écologie" en vue de 2012 - rtl.fr Les Verts et Euope-Ecologie poursuivaient vendredi leurs journées d'été à Nantes. Ils veulent afficher leur unité. Mais que serait l'écologie politique sans psychodrame ? Eva Joly appelle à des "primaires de l'écologie" en vue de 2012 - rtl.fr
Journées d'été d'Europe Ecologie: Opération séduction réussie d'Eva Joly De notre envoyée spéciale à Nantes A l’applaudimètre, elle remporte déjà tous les suffrages. Elle l’avait dit dans la presse, mais celle qui aimerait représenter Europe Ecologie à la présidentielle de 2012 n’avait pas encore confronté son ambition aux militants. Journées d'été d'Europe Ecologie: Opération séduction réussie d'Eva Joly
(De Nantes) « Le terme de décroissance a au moins un mérite aujourd’hui, c’est qu’il remplit les salles », se réjouit Paul Ariès, politologue, à la tête du mouvement des « objecteurs de croissance ». Invité à débattre aux Journées d’été Verts-Europe Ecologie, à Nantes, il est vainqueur à égalité à l’applaudimètre avec... Corinne Lepage, l’ancienne ministre de l’Environnement de Jacques Chirac, récemment démissionnaire du MoDem. C’est son camarade Yves Cochet, « écolo de souche » et vieux théoricien de la fin de la croissance qui l’a invité, au grand dam de Dany Cohn-Bendit, déjà exaspéré lors du premier jour de ces rencontres par l’incantation « anticapitaliste » de Jean-Vincent Placé, numéro deux des Verts. Dany avait boudé et filé à la plage, puis au théâtre.

"Décroissance", le mot qui met les écolos en ébullition

"Décroissance", le mot qui met les écolos en ébullition
LE MONDE | • Mis à jour le | Par Yves Cochet, député de Paris (Verts), ancien ministre La situation se résume en une phrase : l'économie mondiale se contracte tendanciellement, mais personne ne pense ou ne gère cette décroissance-là. Ou en une autre phrase : aucun gouvernement, aucune organisation internationale (FMI, OCDE...), aucun institut universitaire établi ne publie d'étude qui ne prévoit pas un retour à une croissance économique continue. Comment expliquer cet aveuglement général autrement que par l'attachement irrationnel des dirigeants économiques et politiques à la croissance comme panacée universelle ? Bien que l'hypothèse de la décroissance objective - correspondant fidèlement aux faits matériels (déplétion des ressources, catastrophes écologiques) - soit plus explicative du mouvement réel du monde que toute théorie de la reprise possible, les responsables de droite comme de gauche continuent d'imaginer des plans à l'ancienne pour retrouver la croissance perdue. Quel projet pour Europe Ecologie ? Quel projet pour Europe Ecologie ?
Avec les Verts/EE : "Dany va rester! C'est not...
Politique : Daniel Cohn-Bendit, l'indispensable trublion des écolos VIDEOS - Aux Journées d'été de Nantes, le leader d'Europe Ecologie a une fois de plus perturbé une large partie des Verts en se démarquant de ses amis, notamment sur la question des retraites. De notre envoyé spécial à Nantes Daniel Cohn-Bendit ne change pas. Aux Journées d'été du rassemblement écologiste, qui se sont achevées samedi à Nantes, le leader d'Europe Ecologie a une fois de plus pris de court ses amis. Sur le thème des retraites d'abord, «Dany» a semé le trouble en refusant de défendre avec fermeté l'âge légal de départ à 60 ans, comme s'accordent à le faire tous les leaders écologistes, y compris Eva Joly. Politique : Daniel Cohn-Bendit, l'indispensable trublion des écolos
Rencontre Duflot-Lepage aux Journées d'été des Verts-Europe Ecologie - 20/08/2010
La gauche se retrouve autour des Verts "Nous ne sommes pas en train de bâtir un parti commun ou unique, mais nous avons une responsabilité commune: celle de préparer l'alternative au sarkozysme, une expérience grave et traumatisante pour le pays". Malgré les précautions de langage, le socialiste Pierre Moscovici a bien évoqué l'idée d'une réunion de la gauche, lors des Journées d'été d'Europe Ecologie. Le secrétaire national du PS chargé de la "convention nationale sur le nouveau modèle de développement" était entouré de Cécile Duflot et Daniel Cohn-Bendit (Europe Ecologie), mais aussi de Corinne Lepage (Cap21, ex-MoDem), Patrice Bessac (PCF) et Corinne Morel d'Arleux (Parti de Gauche). Si tous s'accordent, à quelques nuances près, sur "la transformation écologique et sociale de la société" et "la construction d'un nouveau modèle démocratique et républicain", des divergences persistent néanmoins entre les anciens alliés de la "gauche plurielle" du gouvernement de Lionel Jospin (1997-2002). La gauche se retrouve autour des Verts