background preloader

Sexisme

Facebook Twitter

LE STATUT DE LA FEMME EN FRANCE AUJOURD’HUI. Défavorisée à travers les siècles, la femme en France voit son statut changer aujourd’hui rapidement.

LE STATUT DE LA FEMME EN FRANCE AUJOURD’HUI

Sous l’Ancien Régime, la loi Salique, héritée des tribus franques, lui interdisait l’accès au trône. A la Révolution les femmes jouèrent un rôle important et en 1791 la Déclaration des Droits de la Femme et de la Citoyenne, stipulait dans son article premier que “la femme naît libre et demeure égale à l’homme en droit.” Cette déclaration ne fut jamais votée, Olympe de Gouges, son auteur, fut guillotinée et les femmes écartées du pouvoir.

Sous Napoléon, le code civil promulgué en 1810 était basé sur le droit romain et mettait la femme sous l’autorité du mari, chef de la famille. Ce n’est qu’à partir de 1958 que les lois concernant les droits de la femme dans la famille furent une à une changées. Quelques mots tout d’abord sur l’éducation. Dans le monde du travail, l’ascension des femmes fut rapide. Place de la femme dans la société. Stéréotypes de genre. L’influence de la société toute entière Elkin et Handel en 1984 nous expliquent qu’une fois que l'enfant se déplace au delà de l'arène de la maison, des comportements sont également modelés par les professeurs, les amis ainsi que les médias.

Stéréotypes de genre

Les enfants apprennent par l'observation de leur culture et société comment s'adapter dedans et contrôler leur environnement. Selon Sewell en 1970 ces comportements acceptables sont récompensés avec l'éloge et l'encouragement. Des comportements qui sont considérés pour être inadéquats ou inacceptables sont découragés par la société. Ce découragement de certains comportements et encouragement d'autres vient des parents, pairs, professeurs... Ashby et Wittmaier en 1978 étudient les modèles que l’enfant va trouver dans les livres d’images ; selon eux, ils lui enseignent quels sont les comportements appropriés pour chaque sexes. Dans le cadre de l’école aussi certains auteurs ont noté un traitement différentiel pour les deux sexes. Jeux vidéo: comment ils renforcent la culture du viol. CULTURE DU VIOL - La menace de viol de Lara Croft était sous-entendue dans Tomb Raider et cela n'a pas choqué tout le monde.

Jeux vidéo: comment ils renforcent la culture du viol

L'affaire Joystick a déjà plus d'un an. @Mar_Lard, blogueuse, dénonçait la culture du viol et le machisme inhérents à la communauté des jeux vidéo. Depuis, la polémique a fait couler beaucoup d'encre, et une étude de l'université de Stanford, pourrait bien envenimer un peu plus la situation. Selon ses résultats, publiés dans la revue Computers and Human Behavior, la conception des personnages de jeux vidéo jouerait un rôle dans l'image que les filles ont de leur corps ainsi que sur l'acceptation de ce qu'on appelle aujourd'hui la culture du viol. C'est-à-dire le fait que tout notre environnement, social, économique, politique, culturel, banalise ce qui est un crime. Lire aussi:» Joystick et Lara Croft: la critique d'un jeux-vidéo accusée de faire "l'apologie du viol"» BLOG - Oui, nous vivons dans une culture du viol Pourquoi? Omniprésence de cette culture Close. Harcèlement de Rue : l'affiche qui dégomme le sexisme dans les transports !

"Dans leur campagne contre les incivilités, il y a la grenouille qui fraude, le paresseux qui s'étale, le phacochère qui prend le métro pour sa mangeoire, la poule qui caquette au téléphone...

Harcèlement de Rue : l'affiche qui dégomme le sexisme dans les transports !

Il y a surtout un grand absent: le macho, le harceleur, l'agresseur, le frotteur, bref le gros porc qui enquiquine le quotidien des femmes et des LGBT dans leurs déplacements", a déclaré Héloïse Duché, présidente de l'association, au Huffington Post. Mais "Stop Harcèlement de Rue", c'est quoi d'abord ? Collectif il y a encore un mois, le mouvement prend du grade et se fait reconnaitre comme une association. Née en février 2014, elle est issue d'un constat simple : le harcèlement sexiste existe dans l'espace public et n'est pas une fatalité. En 2012, le documentaire de Sofie Peeters, "Femmes de la rue", attirait l'attention sur la réalité de ces agressions banalisées et, surtout, quotidiennes. Marche des Salopes les Parisiennes defilent contre le sexisme. Sexisme. Les crocodiles : témoignages sur le harcèlement et le sexisme ordinaire. Untitled.