background preloader

Estellelemonnier

Facebook Twitter

Numérique boisvert. Boisvert 5 étapes. 108 fevrier 2016. La formation de la pensée critique: Théorie et pratique - Jacques Boisvert.

Oui, ça pourrait être bien, ça permettrait de se baser sur la même méthode mais de la faire selon notre niveau et notre domaine d'enseignement. – coralineroche

Dev pcritique.

ça peut être pas mal pour moi ça !! merci Estelle ;) – coralineroche

Former des enseignants européens - Développer des attitudes de pensée critique. Une attitude critique et des stratégies d’enseignement « Lorsqu’ils traitent des questions controversées, les enseignants devraient adopter des stratégies qui enseignent aux élèves à reconnaître les distortions, à évaluer les données qui leur sont présentées et à chercher des interprétations alternatives, des points de vue et la source des preuves ; par-dessus tout, à donner de bonnes raisons pour tout ce qu’ils disent et ce qu’ils font, et à attendre des autres qu’ils donnent eux aussi de bonnes raisons. » Toute éducation à la citoyenneté devrait également impliquer les jeunes dans une citoyenneté active - prendre des décisions et agir dans des associations où ils pourront apprendre dans des contextes plus larges.

Former des enseignants européens - Développer des attitudes de pensée critique

La recherche et l’expérience nous ont appris que l’éducation à la citoyenneté est plus efficace lorsqu’elle s’appuie sur une approche active et est menée par les jeunes eux-mêmes. Une attitude critique De quoi parlons-nous lorsque nous parlons de citoyenneté ? 1. 2. 3. Les dispositifs didactiques et pédagogiques de développement de la pensée critique en classe d’Éducation Physique et Santé (ÉP.S) selon la perception des enseignants d’ÉP.S. de Sudbury (Ontario).

Bah c'est vrai que tu es assez limité, mais le fait de savoir critiquer une image ou une vidéo, comme se sont des numériques, c'est bien – coralineroche
Pour l'EPS : la pensée critique passerait surtout ici par l'analyse de l'image et de la vidéo au dela de ça, la PC se ferait en 2 phases : 1) apprentissage des habiletés motrices de base. Par exemple en danse, il faudrait d'abord donner à l'élève une base, un répertoire technique/gestuelle dans une phase de formation et d'exploration avant de pouvoir passer à la seconde étape : 2) apprentissage dans des situations complexes (confirment le point de vue de François Jourde dans l'article avec la vidéo) ou par exemple ici, l'enseignant penserait à haute voix pour montrer aux élèves comment penser et se questionner lors d'une analyse de vidéo.. et leur montrer qu'il existe d'autres possibilités, d'autres scénarios... L'enseignant leur explique en fait sa démarche, le processus, Les 2 étapes me paraissent intéressantes, puisqu'elles sont valables pour toutes les disciplines, il faudrait apporter des connaissances aux élèves, pour qu'ils puissent les exploiter et forger leur propre avis.. Cependant, à part l'analyse de l'image il n'y a pas grand chose d'autre de proposer en EPS en lien avec le numérique.. – estellelemonnier

Intéresser les élèves, la condition pour développer leur pensée critique ?

On pourrait peut être mettre la vidéo sur un des articles si ça peut correspondre à un artcile que l'on rédige non ? – coralineroche
LIMITES : Ils disent aussi que la pensée critique est une finalité, mais que du coup, au vue de la lourdeur des programmes et de toutes les acquisitions fondamentales qui sont prioritaires (écrire, lire, compter au primaire), les enseignants vont d'abord s'attacher à répondre à ses objectifs avant la formation à l'esprit critique.. ce qui peut expliquer qu'on la zappe ... – estellelemonnier
En gros, François Jourde pensent que la pensée critique est une compétence, elle se cultive si on donnent des situations d’apprentissages qui sont motivantes, qui ont de l’intérêt pour l'élève. Il faut qu'elle correspondent à leurs questions. Il conseille de mettre en place des situations pédagogiques de tâche complexes, qui concernent tous les niveaux, qui sont "un terreau d'épanouissement pour la pensée critique". conseil : ne pas trop directif car on leur demande de penser par eux-même. La pensée critique est un acte de liberté, il faut laisser aux élèves une marge de manoeuvre, plusieurs tentatives de réponse.. ce qui va aussi en retour motiver l'élève. "La lourdeur des programmes laissent-elles suffisamment de place à la créativité ?et plus largement à la pensée critique ? " ça peut être une limite... – estellelemonnier

R 2016 1e5 informatique et pensée critique (1)

Pourquoi enseigner la littératie critique? « Les élèves d’aujourd’hui sont la cible d’un flot constant d’idées et d’informations, que ce soit en ligne, par écrit, dans les jeux vidéo et dans les médias de masse. À mesure qu’ils avancent dans le cycle moyen, ils doivent interpréter un éventail de textes de plus en plus large. Ils ont besoin d’habiletés pour déterminer où orienter leur attention et savoir interpréter et utiliser adéquatement le contenu de ces textes. » (Ministère de l’Éducation de l’Ontario, 2004, p. 9) – estellelemonnier
_ « Les élèves apprennent que les textes ne sont pas neutres : tous, dans une certaine mesure, reflètent les choix, les positions et les croyances de leurs auteurs, et peuvent être construits de diverses manières, selon différentes interprétations de la réalité ou ce que l’on cherche à véhiculer. » (Tiré du document La littératie au service de l’apprentissage : Rapport de la table ronde des experts en littératie de la 4e à la 6e année, ministère de l’Éducation de l’Ontario, 2004, p. 9-10.) _ « En règle générale, les élèves du cycle moyen croient que ce qui est dit dans les textes est vrai en raison même du fait qu’ils existent sous forme imprimée ou en ligne. Il faut leur apprendre à envisager les textes, y compris ceux qui se trouvent sur Internet, dans un esprit de curiosité et d’analyse.» (Daguet, 2000 – estellelemonnier
« Jamais dans toute l’histoire de l’humanité, le savoir n’a été aussi vaste, aussi varié et aussi disponible. » (Bernhard, 1998) – estellelemonnier