background preloader

Féminisme, Gender Studies & cinéma

Facebook Twitter

Pourquoi nous combattons. Idéologie moderniste et masculinité. C’est au chercheur étasunien d’origine allemande, Andreas Huyssen, auteur d’un article important paru en 1986, que je dois d’avoir entrevu la pertinence de l’analyse des rapports de pouvoir entre les sexes pour une compréhension de l’hégémonie de l’idéologie moderniste en France.

Pourquoi nous combattons. Idéologie moderniste et masculinité

L’article en question s’intitule « Féminité de la culture de masse, l’autre de la modernité » ou du moins tel est le titre français que l’on a cru bon de conférer à ma traduction publiée dans l’ouvrage collectif Culture d’élite, culture de masse et différence des sexes (Huyssen, 2004, pp. 47-75). Repenser « Plaisir visuel et Cinéma narratif » à l’ère des changements de technologie. Repenser « Plaisir visuel et Cinéma narratif » à l’ère des changements de technologie par Laura Mulvey (professeure de cinéma et media studies à l’Université Birbeck, Londres) Je voudrais commencer en résumant le dilemme auquel j’ai été confrontée à la fin des années 90 lorsque j’ai entrepris de penser le renouveau du paysage cinématographique et les modifications théoriques qu’il impliquait pour la réception des films.

Repenser « Plaisir visuel et Cinéma narratif » à l’ère des changements de technologie

Sexisme chez Disney. Des boniches aux aventurières, comment Disney a fait évoluer ses héroïnes. Riley, l'héroïne de Vice Versa, le film Pixar sorti la semaine dernière, fait du hockey, a un caractère bien trempé et ne colle pas aux aspirations traditionnelles de l'ado de cinéma.

Des boniches aux aventurières, comment Disney a fait évoluer ses héroïnes

«Pixar est le studio le plus moderne, il renouvelle vraiment le genre. Il va plus loin dans la recherche et fait des films plus variés», affirme Pierre Lambert, spécialiste du cinéma d'animation.

Masculin, cinéma, Gender

Femmes cinéastes. Quel féminisme pour les séries télé ? - RADIO THESARDS. Séries TV : ce que changent les femmes. Dans les séries, la représentation du personnage féminin s’est diversifiée et complexifiée, et l’arrivée de femmes à la tête de certains programmes n’y est pas pour rien.

Séries TV : ce que changent les femmes

De Grey’s Anatomy à Weeds en passant par Engrenages : Shonda Rhimes, Jenji Kohan et Anne Landois sont les "showrunneuses" de ces séries à succès. Au sein d'une industrie conduite en majorité par les hommes, ses scénaristes ont apporté une nouvelle vision de la fiction. Sex and the séries - La sexualité féminine dans les nouvelles séries américaines écrites par des femmes. Sex and the séries - La sexualité féminine dans les nouvelles séries américaines écrites par des femmes Mercredi, 13 Mai 2015 Orgies hippies et triolisme dans True Blood, levrettes persistantes dans Game of Thrones, fornications haletantes médecin/patient dans Nip/Tuck, le sexe transgressif se déchaîne depuis quelques années dans les séries des canaux câblés américains.

Sex and the séries - La sexualité féminine dans les nouvelles séries américaines écrites par des femmes

Cinoque - De la beauté des latrines (2e épisode) - Libération.fr. Fin 2007, Noël Burch publie donc De la beauté des latrines (voir post du 16/06).

Cinoque - De la beauté des latrines (2e épisode) - Libération.fr

Peu d’échos dans la presse, et dans les revues de cinéma pour cette collection d’articles, d’interventions, de conférences. Du moins m’a-t-il semblé. Pourtant cet essai de Burch, très anti-auteuriste et profondément critique d’une certaine posture culturelle masculine, est passionnant. Basé sur un amour réel des films. Conférence de Geneviève Sellier et Noël Burch (13 nov 2010) - vidéo dailymotion. Geneviève Sellier, La nouvelle vague, un cinéma au masculin singulier. Biblio : Articles de Geneviève Sellier. ‘Mad Max': Fury Road Is a Fun Movie. It’s a Solid Action Flick. But Is It Feminist™? This guess post by Rebecca Cohen previously appeared at Rebecca’s Random Crap and is cross-posted with permission.

‘Mad Max': Fury Road Is a Fun Movie. It’s a Solid Action Flick. But Is It Feminist™?

Many who devote ourselves to the struggle for gender equality want claim this movie as our own. Others have said feminists need to demand more from our entertainment than Mad Max: Fury Road actually delivers. To wit: [2011] L’Approche gender pour une relecture du cinéma populaire français classique. Es images en question.

[2011] L’Approche gender pour une relecture du cinéma populaire français classique.

Cinéma lévision nouvelles images ; Dans l'espace personne ne vous entendra jouir (sur Barbarella) Dossier Cinéma Féminin. Depuis les années 70, les réalisatrices tiennent une place de plus en plus importante dans le 7ème art.

Dossier Cinéma Féminin

Ces dix dernières années, en France, on assiste à l'explosion d'une jeune génération de réalisatrices. Camera Obscura: Feminism, Culture, and Media Studies. Fantasme homoérotique à l’écran : l’héritage de Jean Genet pour le nouveau cinéma queer - Julie Beaulieu. De victime à hors-la-loi : l’émancipation par la transgression dans Baise-moi et Thelma & Louise. 1Dans le film Thelma & Louise de Ridley Scott comme dans Baise-moi de Virginie Despentes, les personnages féminins, après avoir été victimes de viol, commettent un meurtre et partent en cavale pour fuir les forces de l’ordre.

De victime à hors-la-loi : l’émancipation par la transgression dans Baise-moi et Thelma & Louise

Dans ces deux films, des road movies qui n’en sont pas réellement, la femme hors-la-loi représente une femme qui n’en est plus réellement une. Dans les deux cas, la transgression de la loi est figurée par un meurtre – celui du violeur chez Thelma & Louise et celui du frère de Manu dans Baise-moi, mais surtout, elle correspond à une transgression de genre pour les protagonistes. Sitôt les personnages de l’autre côté de la loi, sitôt les codes de la représentation du genre transformés : le féminin émancipé de la loi du père devient insaisissable, irrécupérable.

Toutefois, ces femmes doublement hors-la-loi sont aussi doublement mises en échec. Le bouleversement du territoire du film de genre. La Vengeance des femmes de Quentin Tarantino. 1 AUMONT Jacques, La différence des sexes est-elle visible ? Les hommes et les femmes au cinéma. Dossier: Quentin Tarantino et les femmes. Dialogues virils et grosses pétoires : en 1992, Reservoir Dogs posait l’univers de Quentin Tarantino comme fleurant bon la testostérone.

Des années plus tard, les Kill Bill et Boulevard de la mort imposent le réalisateur non seulement comme capable de subvertir les codes du film mâle au profit d’une relecture féminine, mais encore comme un véritable féministe. Au fil de son œuvre encore passablement limitée, le rapport de Tarantino à ses personnages féminins, souvent centraux, a certes évolué, presque chronologiquement semble-t-il. Mais est-ce bien le cas ? Dans les colonnes du Figaro, en 1993, Quentin Tarantino, adoubé par le public et la critique nouveau Wonder Boy du cinéma américain avec Reservoir Dogs, revenait sur sa propre perception du cinéma. « Dans un film, il y a une logique, qu’elle soit émotionnelle, esthétique ou narrative. Hal.archives-ouvertes. "Au cinéma, les hommes ont le droit de vieillir, pas les femmes"

Par Ariane Nicolas Mis à jour le , publié le A quoi ressemblent les héros de cinéma en France et aux Etats-Unis ? Feminist Film Studies - Karen Hollinger. Images de femmes dans le cinéma de la Nouvelle Vague. 1La Nouvelle vague, événement majeur de l'histoire du cinéma français depuis la guerre, a été finalement assez peu étudiée d’un point de vue historique, sans doute à cause de la dimension mythique que la doxa cinéphilique qui règne en France dans les milieux « cultivés » comme à l'Université, lui a donnée. Si les chroniques abondent sur ce tournant des années 1960 où s'invente en France le cinéma comme pratique artistique d'élite, leurs auteurs, qu'ils aient ou non vécu directement cette saga, répugnent à la mettre en perspective dans le contexte plus large de la modernisation de la France sous la férule de l'État gaulliste1. 2Le privilège accordé à l'esthétique dans l'évaluation de cette période cruciale du cinéma français explique également l'absence d'études historiques des représentations filmiques, depuis les premières tentatives faites par des sociologues contemporains de l'émergence de la Nouvelle vague2. 13La famille comme cellule sociale est morte.

Femmes cinéastes en France : l'après-mai 68. 1Agnès Varda, Coline Serreau, Nelly Kaplan, trois noms parmi des dizaines qui illustrent chacun à leur manière une nouvelle façon de faire du cinéma : même si la carrière de la première est antérieure à mai 68, son nom comme celui des autres est lié à ce qu’on appellera dans les années 1970 le « cinéma des femmes ». Cet article propose une interrogation sur ce cinéma au féminin, afin d’envisager à la fois le contexte particulier dans lequel il émerge, les problématiques qu’il soulève, et ce en quoi il va renouveler un cinéma français jusqu’alors ultra masculinisé. 2La période de “l’entre-deux-mai”, pour reprendre l’expression de Pascal Ory, représente un moment particulier de l’histoire du septième art en France en général, et des femmes et du cinéma en particulier. 5Les “pionnières du cinéma” étaient à leur façon des rebelles, et leurs héritières le restent un siècle plus tard. 9Un autre aspect majeur, dès lors que l’on s’intéresse aux “films de femmes”, est le choix des sujets.

Cinéma et genre en France : état des lieux. Images de femmes dans le cinéma de la Nouvelle Vague. Dietrich, Garbo et Hepburn : trois stars travesties dans l’Amérique de la Dépressionsans titre. 1 Avril 1930. Gender studies et études filmiques : avancées et résistances françaises. Je ne reviendrai pas ici sur les préliminaires que je proposais il y a plus de dix ans dans l’introduction d’un numéro de la revue Iris intitulé « Cultural Studies, Gender Studies et études filmiques » (1997). Volume 22, numéro 2-3, printemps 2012. « It is man’s work and you are just little girlies » : narration genrée et figures de l’empowerment féminin dans le film catastrophe hollywoodien. François-Xavier Molia Université de Poitiers. Genre cinématographique, identité sociale et gender. Une étude de cas : le mélodrame cinématographique des années 1950 en France.

Jean-Marc Leveratto Université de Metz Résumé. Brigitte Bardot ou le "problème" de la comédie au féminin. Questions d'égalité. Screen Women: Body Narratives in Popular American Film. Princess Leia: Feminist Icon or Sexist Trope? Originally published at Bitch Flicks as part of their Women in Science Fiction Week. When I was a young girl, Star Wars was my favorite movie. I’ve watched it more times than any other film. Premiering in 1977, the same year I was born, the epic sci-fi space opera irrevocably changed the movie industry. Beyond battle scenes, or the twist of Vader being Luke’s father, it impacted my childhood.

Because Princess Leia was my idol. In the Star Wars Trilogy, Princess Leia Organa of Alderaan (Carrie Fisher) was a member of the Imperial Senate, a diplomat and a spy for the Rebel Alliance. When I was 7, my mom sewed a Princess Leia costume for me for Halloween. Le « male gaze  (regard masculin) Après l’article de Thomas la semaine dernière sur le « slut-shaming », on continue avec les concepts féministes difficilement traduisibles. To gaze signifie en effet « regarder fixement », « contempler »; on peut le traduire par « regard masculin », que j’emploierai alternativement avec l’expression anglaise. Issu de la critique cinématographique, ce concept est devenu central dans le vocabulaire du féminisme anglophone. Plaisir visuel et cinéma narratif, Laura Mulvey (1) Plaisir visuel et cinéma narratif, Laura Mulvey (2) Laura Mulvey : Afterthoughts on "Visual Pleasure and Narrative Cinema" inspired by Duel in the Sun.

Laura Mulvey on the Blonde. Gender studies et études filmiques. Bibliographie du Féminisme & cinéma (par la BNF) Bibliographie Féminisme et cinéma. Introduction à la théorie féministe du cinéma // Partie 1. Le Test de Bechdel, un label féministe.