background preloader

Estefany3840

Facebook Twitter

Stéphanie De Oliveira

XXVIII.7 The beginning of Post-Neo-Darwinism is related to the work of G. C. Williams, W. D. Hamilton, R. Dawkins, J. Maynard Smith and S. J. Gould. It holds in general that it is not difficult to characterize a stream of thought, once it has ended.However, in the absence of a suitable temporal and personal distance, it is very difficult and perhaps impossible to describe a stream of thought that extends into the future or that is only forming at the present time.While I will attempt to do something of this sort in this chapter, I am aware of the danger that I could be completely mistaken.It is quite possible that future historians of science will consider the Post-Neo-Darwinist stream of thought to be a quite logical outcome of evolutionary synthesis and thus its integral component.Nonetheless, I am of the opinion that, at the very least for didactic reasons, it is useful to risk future loss of face and to attempt to define the currently emerging line of thought in respect to Neo-Darwinism.

XXVIII.7 The beginning of Post-Neo-Darwinism is related to the work of G. C. Williams, W. D. Hamilton, R. Dawkins, J. Maynard Smith and S. J. Gould.

Néo-darwinisme, théorie synthétique, neutraliste, darwinisme.. le point!! Post-Darwinian. Le néo-darwinisme s'effrite : les gènes sont-ils un ressort de l'évolution ? Eléments de réponse avec la morphogenèse auto-organisatrice et les forces physiques. Hervé, je te suis très sincèrement parfaitement... à un détail près, et pour l’illustrer je dirais que tu raisonnes par l’absurde alors même que je raisonne moi-même en me basant sur un ou plutôt deux pré-requis indispensables : - l’existence de la vie, laquelle n’a effectivement pas besoin de sens ou plutôt dispose de tous les sens possibles, et avec donc aussi bien celui de la nécessité de prospérer que l’instinct de survie irrépressible et inextinguible. - le principe du « qui se ressemble s’assemble », que tu pourras tout aussi bien définir au choix comme l’attraction universelle ou comme l’amour, les deux voulant dire la même chose, à savoir ce qui s’assemble inévitablement (la nature a horreur du vide, n’est ce pas ?)

Le néo-darwinisme s'effrite : les gènes sont-ils un ressort de l'évolution ? Eléments de réponse avec la morphogenèse auto-organisatrice et les forces physiques

Et parfaitement pour former aussi bien une particule qu’une pensée ou un sentiment, et qui dans tous les cas constitue le passage entre le néant et la tangibilité. ...alors pourquoi pas, et pour rester canaille, incarné en humain du 0eme ou XXIeme siècle... Nouvelles théories sur l'évolution. Du post-génétique au post-biologique - Le blog philoscience. Jean-Paul Baquiast 31/12/2014 Nous avons sur ce site essayé d'informer le plus fidèlement possible nos lecteurs sur ce qu'il faut bien nommer l'évolution des théories sur l'évolution.

Nouvelles théories sur l'évolution. Du post-génétique au post-biologique - Le blog philoscience

Tout évolue dans le cosmos tel qu'il est connu aujourd'hui. Mais c'est l'évolution de la vie, phénomène jusqu'à ce jour uniquement observé sur Terre, qui a toujours retenu l'attention, tant des scientifiques que du grand public. D'innombrables écrits religieux, venant des grandes religions monothéistes, catholicisme et islam notamment, affirment, évidemment sans preuves aucunes, que le vivant a été créé par Dieu sous les formes qu'il manifeste aujourd'hui.

Néodarwinisme et synthèse moderne. Après sa publication en 1859, la théorie darwinienne fut remaniée plusieurs fois.

Néodarwinisme et synthèse moderne

Le Gène égoïste. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Gène égoïste

Gène « égoïste »[modifier | modifier le code] « Égoïste », appliqué au gène, ne signifie pas « égoïste » du tout. Cela veut dire en fait une qualité extrêmement importante pour laquelle il n'existe pas de bon terme en anglais : « la capacité d'être copiée par un processus de sélection darwinien. » C'est un terme compliqué et à rallonge. Il se peut qu'il existe un terme meilleur et plus court — mais ce n'est pas « égoïste »[1]. Pierre-Henri Gouyon « le néodarwinisme ne menace pas l'ethique. Sélection de parentèle.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sélection de parentèle

La sélection de parentèle Hamilton fut récompensé en 1993 par le prix Crafoord pour l'élaboration de cette théorie. Histoire de la théorie de la sélection de parentèle[modifier | modifier le code] Le darwinisme[modifier | modifier le code] Théorie du gène égoïste. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Théorie du gène égoïste

Richard Dawkins La théorie du gène égoïste (selfish gene), vulgarisée par Richard Dawkins en 1976 dans son livre The Selfish Gene, constitue une remise en perspective de la théorie de l'évolution. Dawkins analyse l'effet de la sélection naturelle au niveau du gène individuel, et prétend montrer que celui-ci essaye d'assurer égoïstement sa propre reproduction, sans se soucier des autres gènes. En l'absence de mutation, les gènes égoïstes reproduisent d'eux mêmes des copies identiques, et sont donc potentiellement immortels. Les plantes et les animaux ne sont que les véhicules mortels qui transportent les gènes. Le livre[modifier | modifier le code] Auto-évolution : La fin du néo-darwinisme ? : post-athéisme. Voir Un nouveau paradigme en biologie, l'auto-évolution (2004) du site Automates Intelligents Extrait : [...]

Auto-évolution : La fin du néo-darwinisme ? : post-athéisme

Comment définir l'auto-évolution ? Tout ceci fait que le temps n'est sans plus très loin où l'on pourra remplacer (en partie) l'algorithme néo-darwinien de la mutation au hasard/sélection par un concept ou paradigme autrement plus riche de perspectives, mais aussi, pour le moment, autrement plus confus, celui d'auto-évolution avec transmission sous condition de certains des caractères acquis.

Comment définir l'auto-évolution ? On ne remettra pas en cause le principe de la sélection des plus aptes, qui est, comme on l'a souvent dit, une lapalissade indiscutable : ne survivent que ceux qui se révèlent mieux adaptés que les autres aux contraintes extérieures. Et si Darwin s'était trompé... Equilibres ponctués - Stephen Jay Gould - Théories. Pourquoi la théorie de l'évolution de Darwin est-elle autant détestée. Un exposition consacrée à Darwin à New York le 19 décembre 2005 (HALEY/SIPA) La théorie darwinienne de l’évolution est l'une des plus importantes découvertes de tous les temps et peut se résumer en quatre propositions fondamentales : 1.

Pourquoi la théorie de l'évolution de Darwin est-elle autant détestée

Il existe une compétition entre les individus car les ressources de leur environnement sont limitées et les organismes produisent en général plus d’individus qu’il ne peut en survivre.