background preloader

Produire, innover

Facebook Twitter

Innovation. Les Fab labs en bibliothèque : nouveaux tiers lieux de création. Depuis leur origine, les bibliothèques se sont assez patiemment adaptées aux vagues des nouveaux médias se succédant afin de partager l’information dont les usagers avaient besoin. Notamment pour cette raison : des citoyens informés sont les piliers de la démocratie.

Les bibliothèques ont évolué à travers l’âge de l’accès (et ce n’est pas terminé), l’âge de la formation et, maintenant, voici que survient l’âge de la participation. Dans ce contexte, les bibliothèques se redéfinissent en tant que projet de curation et de création. L’âge de la participation correspond aussi au moment où l’accès aux ressources numériques tend à faire décroître les superficies nécessaires pour le stockage des collections.

À ce rythme, aura-t-on encore longtemps l’opportunité d’être un vecteur de participation si les environnements physiques disparaissent ? Petit rappel d’un longue histoire : L’âge de l’accès et de la formation Internet n’est qu’un des derniers nés de la sélection culturelle des médias. 1. 2. Neil Gershenfeld on Fab Labs. Startup. Running a startup. When I read over law paperwork, I’m like When someone asks what is our business model, I’m like When I don’t see anyone at an event I know, I’m like When I finally get user feedback that’s positive, I’m like When I google for a great idea I have and it already exists, I’m like When I don’t get invited to a conference, I’m like When someone e-mails offering to maximize our SEO, I’m like When my mom explains her computer problem, I’m like When I notice a grammatical mistake in my email after I sent it, I’m like.

Skimm. Start up: class no. 0002 what is a company. Virtualisation (illustrations) Secteur de la Santé. Les professionnels de santé adoptent la virtualisation. LE CERCLE. Plus que jamais, la virtualisation d’applications et des postes de travail se positionne comme une technologie d’avenir pour nombre de professionnels de santé : hôpitaux, cliniques… Le marché entre aujourd’hui dans une phase de déploiement massif. Cet intérêt pour les technologies de virtualisation s’explique pour des raisons techniques, métiers et réglementaires. Les offres de virtualisation bénéficient d’une maturité qui leur permet de répondre à des problématiques complexes. Nous pouvons noter à ce sujet que les environnements du marché peuvent gérer plusieurs milliers de postes et supporter de nombreux déploiements en temps réel.De plus, l’essor des solutions de virtualisation dans le secteur de la santé s’explique par la réponse apportée aux contraintes métier.

Le monde de la santé est particulièrement exigeant sur les notions de haute disponibilité, de mobilité ou encore d’authentification. La prise en compte de la dimension métier est donc fondamentale. Secteur économique. Virtualisation de serveurs : economie de 20 % sur le budget informatique. Installer plusieurs serveurs virtuels sur un seul serveur réel permet une optimisation évidente des ressources; en effet, de nombreux serveurs dans les universités sont sous-utilisés ou utilisés à leur pleine capacité pendant de courtes périodes. L’optimum à viser pour un serveur est une opération à 70 % de sa capacité, car un serveur consomme presqu'autant d’énergie à 10 % qu’à 70 % d'utilisation.

Dès qu’une institution possède plusieurs serveurs, leur optimisation peut devenir une source d’économies importantes. Virtualiser des serveurs n’est pas si compliqué après tout, en tout cas beaucoup moins que d’installer et de mettre en service une nouvelle machine. Une fois la formule connue, la plupart des universités et collèges américains se sont lancés dans la virtualisation de leurs serveurs, soit en exploitant mieux leurs propres serveurs, soit en impartissant leur gestion à des entreprises de centres de serveurs (Data Center). 66 % disent l’avoir fait ! Mais... Quelques articles : Virtualisation. Entreprises culturelles et internet / L'actualité du DEPS / Études et statistiques / Politiques ministérielles.

Dématérialisation financière. En quoi consiste la financiarisation des entreprises ? Banque immatérielle. Pub Boursorama Banque 2013 [HQ] Ouvrez-votre-compte-hello. Biens immatériels. Projet_jd_2011. Eco_fr. Capitalisme cognitif. Google en parfait modèle du capitalisme cognitif. Le livre de Bernard Girard, Une révolution du management, le modèle Google est devenu en peu de temps une référence dans les univers des grandes entreprises en France, Google y incarnant désormais le symbole même de l’organisation post-industrielle [1] Bernard Girard, Une révolution du management : le modèle... [1] . Au point que cet ouvrage, édité une première fois en 2004, a été réédité, il y a un an, enrichi d’une description des « 12 méthodes de management iconoclastes de Google, applicables à tout type de société ». De fait, les plus en pointe des décideurs patentés ès marketing, relations clients, ressources humaines ou même recherche & développement, y puisent allègrement de quoi pimenter leur quête de ce qu’ils appellent l’excellence, tant en matière de profit que de séduction et de contrôle fin de leurs collaborateurs.

C’est pourquoi nous avons interrogé Girard, lui-même consultant en management qui, dans son propre blog, tente toujours de préserver son regard critique. B. B. Open source. Creative Commons. Cloud computing. Microsoft_asia_cloud_computing. What is Cloud Computing? Open ERP. Le logiciel libre comme levier de croissance. Témoignage ADN IT. Pour Fabien Pinckaers, patron de Tiny et créateur d'Open ERP, le logiciel libre doit être envisagé comme un levier de croissance et un accélérateur de développement pour les entreprises Intégrer cette vidéo Copier/coller ce code dans votre site web.

<object width="480" height="270" type="application/x-shockwave-flash" data=" name="allowScriptAccess" value="sameDomain" /><param name="allowFullScreen" value="true"/><param name="movie" value=" name="quality" value="high"/><param name="FlashVars" value="id=198"/></object><br /><a href=" ERP. Le logiciel libre comme levier de croissance</a><br/>Posté le 31/03/2010 sur <a href=" Qui s'exprime? Comment l'open source peut transformer une PME en géant Chaque jour, un millier de personnes installent notre suite logicielle. What is Kickstarter. 1. Kickstarter is a new way to fund creative projects.

We’re a home for everything from films, games, and music to art, design, and technology. Kickstarter is full of projects, big and small, that are brought to life through the direct support of people like you. Since our launch in 2009, 6 million people have pledged $1 billion, funding 60,000 creative projects. Thousands of creative projects are raising funds on Kickstarter right now. 2. Each project is independently created. The filmmakers, musicians, artists, and designers you see on Kickstarter have complete control over and responsibility for their projects. 3.

Project creators set a funding goal and deadline. 4. Backers are supporting projects to help them come to life, not to profit financially. 5. Mozart, Beethoven, Whitman, Twain, and other artists funded works in similar ways — not just with help from large patrons, but by soliciting money from smaller patrons, often called subscribers. 6. 7.