background preloader

Socio/philo/méthodo

Facebook Twitter

Des auteurs et articles en lien avec les tiers lieux. Des études sociologiques des enquêtes d'usages. Des méthodologies

Outils collaboratifs. Le travail devient lifestyle. Veille Design Thinking. L'innovation et la conduite du changement par le design thinking. METHODCARDS FRENCH March 2014 m. 101reperes fr. Mindmapping et Design Thinking. Dans un billet daté de juillet 2013, Philippe Boukobza souligne les corrélations entre design thinking et mindmapping : « Dans la Pensée Design, la pensée visuelle a un rôle essentiel.

Mindmapping et Design Thinking

Au coeur de la méthode de conception, dans le brainstorming, le dessin est un outil de dialogue, d'échange et de partage de la créativité. Il est également un moyen de cartographier la vision globale, par exemple avec la carte heuristique ». Cette comparaison est également reprise par Marco Bertolini qui évoque la présence d'éléments communs, à savoir « l'impact de l'esthétique, la réduction de la taille, le masquage de la complexité et le non-dit verbal, compensé par le visuel ». Qu’est-ce que le design thinking ? Dans mon billet précédent, je soulignais l’importance de l’innovation en bibliothèque.

Qu’est-ce que le design thinking ?

Mais comment s’y prendre pour innover ? Doit-on se fier uniquement à l’intuition ou bien y a t-il des outils sur lesquels s’appuyer ? Créativité et coopération. Design Thinking : êtes-vous prêt ? - Tribune d'expert. Surconsommation, limitation des ressources naturelles, extinction des espèces, menaces sur l’environnement… les vieilles recettes ont fait long feu et nous avons besoin d’approches porteuses de sens.

Design Thinking : êtes-vous prêt ? - Tribune d'expert

Face au diktat de la pensée rationnelle et analytique, nous réclamons que nos émotions soient davantage prises en compte et intégrées dans de nouvelles stratégies plus proches de nos besoins et de ceux de la société. Le Design Thinking permet tout cela. En donnant à des non designers la possibilité de s’approprier la sensibilité et les méthodes du design, il favorise l’implication de consommateurs et d’équipes pluridisciplinaires dans un processus intégrateur et collaboratif qui va chercher très loin dans nos capacités à être intuitifs et à trouver des idées qui ont une dimension à la fois émotionnelle et fonctionnelle.

Pourquoi le Design Thinking ? Pourquoi maintenant ? Le design thinking en bibliothèque - On parle de plus en plus d’expérimentations et on voit fleurir les initiatives de prototypage participatif comme les Biblioremix… Il est très important ce resituer ces démarches dans l’approche plus globale du Design Thinking.

Le design thinking en bibliothèque -

Je salue donc l’excellente initiative de ce petit groupe de professionnels motivés qui à l’initiative de Nicolas Beudon, viennent de traduire en français ce document sur le Design thinking en bibliothèque. Le kit décrit de façon détaillée les trois principales étapes à suivre pour faire évoluer l’offre de votre bibliothèque : l’inspiration, l’idéation et l’itération. Ne vous laissez pas intimider par ces termes un peu techniques, le processus est en fait très simple ! Si vous voulez bien comprendre ce qu’est le Design Thinking, lisez ce billet de blog de Nicolas Beudon : Le Recueil Factice. Quelques mots sur le design thinking – Liber, libri, m : livre. Je m’étais promis de le faire il y a des semaines, puis j’ai procrastiné comme tout le monde.

Quelques mots sur le design thinking – Liber, libri, m : livre

J’ai enfin pris le temps de me plonger dans le kit pratique « Le design thinking en bibliothèque« , que l’on peut découvrir sur le blog de Nicolas Beudon, Le Recueil factice. Mais alors, c’est quoi le design thinking (DT), à part des post-it et des gommettes ? Design thinking : cas pratique #2. Construire des pratiques participatives dans les bibliothèques #33. Participer et faire participer les citoyens, les publics ?

Construire des pratiques participatives dans les bibliothèques #33

Qui participe, comment et jusqu’où ? Que devient le professionnel avec ce nouveau paradigme ? Comment emporter l’adhésion des habitants ? De plus en plus de bibliothèques s’engagent activement dans la participation, selon des modalités et des niveaux d’implication variés. Biblioremix. Avec les générations Y et Z, le travail devient lifestyle. A quoi les générations Y et Z voudraient-ils que les bureaux de demain ressemblent ?

Avec les générations Y et Z, le travail devient lifestyle

La réponse, nous l’avons. JLL, leader mondial du conseil en immobilier d’entreprise, a en effet réalisé une étude, « Le travail devient lifestyle », (sortie cette semaine) visant à répondre à cette question. Le rapport comprend quatre chapitres : La génération Y/Z à coeur ouvertLes clés de l’engagement en 2030. L’entreprise libérée, modèle d’avenir ? De la trace au récit : retrouver le temps de faire mémoire ensemble. Ce XXIe siècle est marqué par une modification profonde de notre rapport au temps, qui n’est plus perçu que comme accélération, vitesse, changements et urgences.

De la trace au récit : retrouver le temps de faire mémoire ensemble

À Mines Nantes, la sociologue Sophie Bretesché se place aux interfaces entre passé et avenir, là où mémoire et oubli portent un regard particulier sur le présent. Dans des contextes en mutation – territoires et organisations – elle s’intéresse aux traces, ce qui nous reste du passé et permet d’envisager autrement la dialectique oubli-mémoire. Elle analyse le rôle essentiel de la mémoire collective et du récit partagé pour conserver son identité dans des situations de changements organisationnels ou de transformations technologiques. Une société contemporaine marquée par la fuite du temps. Hartmut Rosa, Accélération. Une critique sociale du temps. 1Hartmut Rosa est un représentant de la nouvelle Théorie Critique issue de ce qu'on appelle « l'Ecole de Francfort ».

Hartmut Rosa, Accélération. Une critique sociale du temps

Il propose non seulement de relire l'histoire moderne à l'aune du concept d'accélération sociale, mais il encourage aussi le développement de recherches à portée critique qui auraient pour objet d'éviter que le projet de la modernité (le développement de l'autonomie) soit radicalement menacé par l'accélération. La thèse de l'ouvrage est que l'histoire moderne peut être mieux comprise dans le cadre d'une dialectique entre des forces d'accélération et des institutions vouées à dépérir dès lors qu'elles deviennent un frein aux forces d'accélération, que dans le cadre de la dialectique des forces productives et des rapports de production proposée par Marx. 2L'auteur commence par livrer une description de l'accélération dans ces trois domaines, puis en explique les causes et les conséquences.