background preloader

Halbwachs et la mémoire sociale

Facebook Twitter

Liste des laboratoires CNRS et Meteo-France impliques dans MAP. L'œuvre de Maurice Halbwachs s'articule autour de deux grands axes de recherche.

Liste des laboratoires CNRS et Meteo-France impliques dans MAP

D'une part, l'étude des classes sociales, en particulier de la classe ouvrière (consommation, habitat, modes de vie, etc.), d'autre part l'étude de la mémoire dans un programme de psychologie collective.En 1925, dans Les cadres sociaux de la mémoire, le sociologue énonce l'ambition générale de son travail, qui consiste à définir la mémoire individuelle à partir de ses dimensions sociales : " Si nous examinons de quelle façon nous nous souvenons, nous reconnaîtrions que le plus grand nombre de nos souvenirs nous reviennent lorsque nos parents, nos amis, ou d'autres hommes nous les rappellent. [...] c'est dans la société que l'homme acquiert ses souvenirs, qu'il se les rappelle, qu'il les reconnaît et les localise. [...] Maurice Halbwachs, La mémoire collective (1950) Paradigmes de la mémoire. Texte intégral 1Envisager une forme d’introduction au colloque « Présences du passé.

Paradigmes de la mémoire

Mémoires et sociétés du monde contemporain », qui nous réunit, chercheurs des instituts français de recherche à l’étranger, constitue en soi un défi assez redoutable. Il serait en effet bien présomptueux – et peu crédible – de prétendre établir un bilan raisonné de la question de la mémoire aujourd’hui tant les réflexions et recherches, quasi inexistantes avant le milieu des années 1970, se sont développées, qualitativement et quantitativement. Le fait en lui-même engage une série de questions et soulève dans le même mouvement quelques difficultés, à commencer par celle de la définition même de la mémoire.

La mémoire collective entre sociologie de la mémoire et sociologie du souvenir. Usages et mésusages de la notion de mémoire. 10.

Usages et mésusages de la notion de mémoire

Le cas français, pour spécifique, n’est en rien exceptionnel. Le culte des anniversaires et la manie commémorative sont aujourd’hui largement partagés, aux Unis et en Europe de l’Ouest. Sur ce point, voir William Johnston, Postmodernisme et bimillénaire. Le culte des anniversaires dans la culture contemporaine, Paris, PUF, 1992, 291 p. Par ailleurs, les sociétés dites en transition d’Amérique latine et de l’Europe de l’Est se trouvent confrontées la gestion politique de leur propre passé, travaillées par le souvenir de l’oppression et de la répression passées en même temps que par les nécessités présentes, parfois contradictoires, de la justice et de l’apaisement. 11.

Entre histoire et memoire. Jean-Christophe MARCEL et Laurent Mucchielli, “Un fondement du lien social: la mémoire collective selon Maurice Halbwachs”. Une édition électronique réalisée à partir de l'article de Jean-Christophe MARCEL et Laurent Mucchielli, “Un fondement du lien social: la mémoire collective selon Maurice Halbwachs”.

Jean-Christophe MARCEL et Laurent Mucchielli, “Un fondement du lien social: la mémoire collective selon Maurice Halbwachs”.

Un article publié dans la revue Technologies. Idéologies. Pratiques. Paul Sabourin, Perspective sur la mémoire sociale de Maurice Halbwachs. Maurice Halbwachs - L’espace de la mémoire collective sans le droit public - Publications de la Sorbonne. « Il n’est point de mémoire collective qui ne se déroule dans un cadre spatial. »Maurice Halbwachs, La Mémoire collective et l’espace (p. 209) 1 G.

Maurice Halbwachs - L’espace de la mémoire collective sans le droit public - Publications de la Sorbonne

Namer, « Halbwachs », dans Maurice Halbwachs, 1877-1945, C. de Montlibert dir., Strasbourg, Pres (...) 2 M. Maurice Halbwachs - Halbwachs et la mémoire sociale - Publications de la Sorbonne. 1La mémoire sociale est le concept de Halbwachs le plus englobant pour caractériser les rapports de la mémoire et de la société.

Maurice Halbwachs - Halbwachs et la mémoire sociale - Publications de la Sorbonne

Il implique ce qui est au cœur de son œuvre première, puis la notion de mémoire collective. Il implique enfin ce qui est essentiel à l’œuvre d’après 1938, le courant de mémoire sociale. Trois moments que nous allons évoquer. 2La réflexion première de Halbwachs sur la mémoire sociale apparaît dans les deux premiers articles de la Revue socialiste de 1905 comme une réinterprétation de Karl Marx pour concilier un point de vue sociologique durkheimien, et ce qui concerne la mémoire dans la pensée de Marx : le poids du passé économique sur la représentation présente de la société que se font les hommes.